• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

A. NONAME

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • A. NONAME 11 octobre 2007 17:26

    Moi, j’ai vu récemment un bijouterie en centre ville d’Alger qui vendaient des montres Audemars Piguet à ... 1 million d’euros pièce !

    Les banques Société Générale, HSBC et BNP Paribas ont ouvert chacune en 2007 plus d’une dizaine d’agences sur Alger seulement !

    Les Agences SG de El Biar, El Kouba, Delly Ibrahim ou avenue Larbi Ben M’hidi (pour ne citer que celles-là) ont toutes un guichet de retrait à l’extérieur identiques à ceux de Paris). Installés tout récemment, ils fonctionnent pour des cartes nationales et vont être opérationnels en 2008 pour les cartes internationales (réseau VISA auquel la Banque d’Algérie vient d’adhérer).

    C’est une bonne nouvelles pour le citoyen algérien comme pour ces banques étrangères qui voient dans le secteur bancaire un développement aussi rapide que celui de la téléphonie mobile et des NTIC en général. C’est en tout cas ce que laisse entendre Mme Fatiha MENTOURI, ministre chargée de la Réforme financière qui a bien en main le dossier de la modernisation du secteur bancaire en Algérie.



  • A. NONAME 11 octobre 2007 16:59

    Ras le bol du régionalisme !!!

    C’est trop facile de porter de telles accusations !

    « Gardez-moi de mes amis, quant à mes ennemis, je m’en charge »



  • A. NONAME 11 octobre 2007 16:55

    Excellent témoignage !

    Comme toi, je pense qu’il y a des forces masquées qui ne veulent pas que l’Algérie s’en sorte. L’Algérie fait des envieux sur le scène internationale (aussi bien du coté arabe que de l’Europe ou des US). L’Algérie est constamment guettée par des vautours qui veulent la réduire au degré 0 de la misère et de la dépendance comme il l’ont fait avec d’autres pays d’Afrique.

    Avec le Président Bouteflika, l’Algérie a retrouvée à place parmi les nations. Elle est écoutée et respectée.

    Tahia El Djazaïr !

    Tahia Abdelaziz Bouteflika !



  • A. NONAME 11 octobre 2007 16:39

    Les directeurs des compagnies Françaises en Algérie reçus par leur Ambassadeur jeudi 11 octobre 2007.

    M. Bertrand Sirven, attaché de presse auprès de l’Ambassadeur de France en Algérie, a révélé à « El Khabar » que l’objectif de la prochaine rencontre qui aura lieu entre l’Ambassadeur de France et les compagnies Françaises basées en Algérie sera de rassurer les opérateurs Français et d’arriver à les convaincre que la situation sécuritaire actuelle ne nécessite pas le rapatriement des ressortissants Français, qu’il s’agisse des directeurs des compagnies, des employés ou de leurs familles.

    L’ambassadeur de France en Algérie, M. Bernard Bajolet, est parti plus loin dans son discours en prévoyant une augmentation des investissements Français en Algérie et une hausse du nombre d’employés Français y travaillant au cours des prochaines années.

    M. Sirven a affirmé à « El Khabar » que lors de la rencontre qui a eu lieu entre les représentants et responsables des compagnies Françaises, lundi dernier, au siège de l’Ambassade de France en Algérie et en présence du Conseiller du Commerce Extérieur Français et quelques membres de leurs familles, les garanties nécessaires ont été données.

    S. Hafid - el khabar du 11 octobre 2007



  • A. NONAME 10 octobre 2007 15:13

    Cher « HAZARD »,

    Il faut être aveugle pour ne pas voir le renouveau de l’Algérie depuis l’arrivée de M. Abdelaziz Bouteflika aux responsabilités de ce pays et le retour au calme.

    Il faut être de mauvaise fois pour ne pas voir la croissance annuelle qui frôle les 6% de moyenne, la baisse significative du taux chômage (de 25% à 12% en 6 ans), le remboursement anticipé de la lourde dette qui pesait sur le citoyen algérien depuis l’indépendance, la relance des grands projets (dans le tourisme avec plus de 1 million et demi de visiteurs en 2006 (chiffres OMT), le BTP avec l’autoroute Est-ouest, l’agriculture, l’habitat social (1 million de logements pour 2009), le retour des compagnies aériennes européennes en Algérie, les investissements etrangers faramineux dans ce beau pays, etc.).

    Il faut être amnésique pour ne pas se rappeler que le candidat Bouteflika a été réélu démocratiquement par une confortable majorité d’algériens qui le plébiscitent encore.

    Il faut être sourd pour ne pas entendre les capitales occidentales dire chaque jour leur envie d’investir sur le marché algérien tellement il est porteur d’avenir.

    Il faut être parano-fascisant pour s’attaquer à la personne de Bouteflika (immature et populiste, rancunier et haineux, claniste d’Oujda, démagogue et dominateur, culpabilisateur et infantilisateur, Napoléon algérien et petit père de la nation, malade physique, malade mental, malade du pouvoir, autiste, couard, déséquilibré, versatile, etc.).

    Et votre maladie à vous elle est où ? Elle se serait pas parmi les « quituquistes » ou bien du côté de ceux qui prétendent dénoncer « l’imposture algérienne » ou encore de ces « Arouchites » qui tels des vautours cherchent désespérément à dépecer la République ?

    Allez, vous êtes démarqué ! Vous n’êtes qu’un « khouroutou » à la tête noire !

    Les algériens veulent vivre en paix, construire et aller de l’avant.

    Pour anecdote, lorsque Benchikou s’est emmuré dans son obsession de dénigrer à tout prix le Président, les journalistes du feu Le Matin lui disaient : « attention on est passé d’un tirage de 70 000 à 12 000 ex. ! ». Il leur rétorquait obstinément : « les lecteurs adorent çà ! ».

    Et vous, vous êtes malade de quoi, vous ?







Palmarès