• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

absfab

 j’ai 35 ans, père de deux enfants en union libre, un "bon citoyen" qui ne cesse de s’interroger sur ce qu’il se passe, d’en connaitre les "vraies" raisons, vouant une certaine admiration voir vénération pour la vérité.
Je ne suis pas "politique" du moins pas politicien, ce qui me vaut a défaut d’etre un épouvantail, d’épouvanter amis, famille et collègues mais surtout mes employeurs ce qui me plonge à devenir placardé dans l’indifférence au lieu de m’amener à que l’on veuille bien me redonner toutes les responsabilités qui ont été miennes au sein de mon métier.
Je fais parti de ces silencieux par la force qui s’en remettent à leur propre conscience et leur amour propre  de ne pas s’etre vendu pour faire semblant d’exister dans une toute relative bonne conscience.
le pire ? Avoir des enfants n’y a rien changé, je veux connaitre ce monde même son côté obscure et ne rien cacher à mes enfants afin de les armer... Non, c’est de l’amour Monsieur, pas de la rage !

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • absfab 18 septembre 2008 15:28

     Quel remede ? Mais même leur remède est connu depuis la nuit des temps.
    Et ne soyons pas dupes, ils l’ont vu venir depuis longtemps. 
    Les guerres pour sauver l’économie, cela est bien connu.
    ne disent ils pas une guerre et ça repart ?
    Pour en revenir à l’article , un detail (de taille) est oublié, pour la 1ère fois, nombre de "gourmands" comme ils sont appellés ici on suffisamment de "cash" pour ne plus avoir à emprunter.
    Plus besoin de chercher 1 euro pour en faire 4.
    Les banques se voient dépassées , l’économie s’est vue evoluer sans garde fou, sans règles.
    Et que font (et feront) les gouvernements ?
    Ils nationaliseront ce qu’ils leur avaient bradés, avec notre argent bien sur !
    La réelle faillite, celle qui te laisse sur ta faim sans eu de mot n’est pas pour ce monde là mais pour la population à qui l’on fait croire qu’une economie forte sera bonne pour eux alors que quand tout va bien cela n’est jamais suffisant pour que la population en voit la couleur, mais quand tout va mal, la population on la met en uniforme les armes au poing ou la main dans le portefeuille pour renationaliser ce qui leur appartenait auparavant.
    Drole de monde !







Palmarès