• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ACR26

ACR26

Retraité, ayant donc bien plus de temps disponible que durant ma vie professionnelle, je prends le temps d'observer, d'écouter, de rechercher, de me forger une opinion et de me révolter quand je l'estime nécessaire. Je ne prétends pas détenir la Vérité. J'ai tout au plus quelques convictions que j'essaye de partager et surtout beaucoup de doutes. Je suis souvent agacé par le manque de civisme. Manque de civisme qui n'est pas uniquement là où la pensée unique veut bien le situer, mais très souvent "niché" insidieusement là où on ne l'attend pas. Agacé aussi par cette propension que nous avons pour les interdits et le non respect des lois donc de la liberté des autres. Agacé par la mauvaise foi évidente de certaines corporations ou de certains groupes de pression. Agacé par l'indolence des pouvoirs publics qui ont baissé les bras depuis longtemps. Révolté par le comportement de nos élites qui ont mis le pays à genou.
Je suis aussi un fervent défenseur des cours de morale et de civisme à l'école... Mais à l'ENA, l'X, HEC, Sciences-Po, ESSEC, etc...

Tableau de bord

  • Premier article le 13/01/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 20 8
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • ACR26 ACR26 10 août 15:17

    Bonjour tout le monde.
    Tout à fait d’accord, c’est une pratique qui s’intensifie à outrance.
    En clair : on veut bien vous assurer pour un décès... à condition de ne jamais mourir !
    Vous assurer contre l’incendie... à condition qu’il n’y ait jamais le feu !
    etc...
    Toujours l’arnaque aux assurances mais jamais d’arnaque aux assurés, hein !
    J’avais fait un article sur Agora, voir ce lien :
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/que-les-assureurs-respectent-enfin-107767
    NB : suite à l’affaire objet de l’article l’agent général et sa secrétaire ont été devant le juge (juge de proximité qui n’existe plus et c’est dommage). L’agent a été obligé de rembourser les frais liés à l’intervention de la LDDA et les LRAR avec rappel à la loi pour lui et sa secrétaire !!
    L’intégralité du sinistre avait été remboursée par la compagnie d’assurance (y compris papier et encre des correspondances !), conformément aux lois citées dans l’article.



  • ACR26 ACR26 8 mai 2015 09:34

    @Rincevent
    Merci de m’avoir lu.
    Oui dans un premier temps ces véhicules vont évoluer en camps.
    Mais par la suite ils iront obligatoirement en OPEX.
    N’oubliez pas que ça concerne une « durée de vie » d’au moins 20 ans.
    Bon WE



  • ACR26 ACR26 7 mai 2015 18:04

    Bonjour Laurent Herblay

    Désolé pour vous mais je suis en total désaccord avec votre article. Vous n’avez pas les éléments basiques pour prendre position sur ce choix qui concerne une demande bien spécifique des armées.

    1) Il faut savoir que l’état est obligé de passer par les appels d’offres y compris appels aux marques étrangères et ce depuis plus de 10 ans. C’est pour cela que tous les grands organismes (d’état ou privés) possèdent des véhicules de différentes marques (PSA, Renault, mais aussi FIAT, Ford, etc...). L’armée n’échappe pas à la règle mais doit aussi s’assurer du meilleur rapport besoin/qualité/prix avec un cahier des charges sévère.

    2) Ce véhicule doit remplacer des véhicules de la gamme « opérationnelle » donc apte à faire la guerre (eh oui) en "tout lieu et tout temps". Ce qui impose des contraintes que ne connaissent pas les 4x4 du marché courant. Les Porsche Cayenne, Audi Qx, BMW Xx, et autres Mercedes GLK (excepté peut être le G 63 AMG hors de prix), ne sont pas non plus adaptés aux besoins des armées et bien trop chers.

    3) La production « française » n’est absolument pas apte à remplir les missions attendues. Un 4x4 pour l’armée n’est pas un 4x4 pour frimer sur les Champs Elysées en escaladant les trottoirs. La réalité c’est qu’un Dacia, Peugeot, Q5, Cayenne, etc... ne pourrait pas tenir plus de 100kms sur une piste dite « tôle ondulée », sable, pierriers, pistes inondées en saison des pluies, comme c’est souvent le cas en Afrique.

    Le gentil monsieur qui nous a expliqué à la télé que son Dacia avait des protections sous la caisse, des suspensions rehaussées, etc... était bien loin du compte et pathétique...

    Il existe effectivement des productions françaises spécialisées qui ont été concernées par les appels d’offres (ACMAT, Panhard, etc...) mais qui n’ont pas été en mesure de prendre le marché et ont un prix supérieur au Ford dont l’engin version mili est compétitif car de grande diffusion ; ainsi que les 4x4 Land Rover, Toyota. Et les armées ont aussi des problèmes de budget et des urgences. Les P4 actuels sont à bout de souffle et il faut en immobiliser 3 pour salvage afin de permettre au 4° de rouler. Ce qui pose de gros problèmes en OPEX.

    4) Quelques indications techniques qui vous permettront de mieux cerner le problème :

    - Ces véhicules vont être en service pendant au moins 20 ans  !

    - Les caisses « autoporteuses » ne sont absolument pas adaptées aux terrains difficiles et à l’utilisation en mode « combat ». Il faut un châssis et si possible le châssis dit "en X".

    - Le moteur transversal est aussi un handicap pour la maintenance, donc moteur longitudinal. Il faut pouvoir dépanner le véhicule dans la neige, le sable, le froid, la chaleur, etc... et ce n’est pas du tout comme chez le concessionnaire du coin, hein !

    -Les véhicules « gamme commerciale » n’ont pas de boite de vitesse avec « gamme réduite », mais uniquement des rapports « route ». Ce qui est inconcevable pour un véhicule "de combat".

    - Il est indispensable d’avoir un mode 4x2 ou 4x4 débrayable avec blocage des différentiels.

    - Les capacités de franchissement sont bien supérieures à celles des engins « civilisés ».

    - L’alimentation électrique doit être en 24v

    - Il faut pouvoir fixer un affût mitrailleuse sur le coté ou dessus... et que cet affût ne s’arrache pas par les vibrations et autres contraintes.

    - Il faut pour voir transporter le personnel, mais aussi paquetages, alimentation, eau, carburant de secours, armement, munitions, radio, etc...

    - Les injections « modernes » avec "injecteur pompe" sont impensable a cause du carburant et de l’eau qu’il peut contenir

    - Les lubrifiants posent aussi souvent problème.

    -La filtration alimentation est spécifique à cause des vents de sable et autres poussières de silice.

    - Utilisation en conditions météo extrêmes grand froid ou forte chaleur, mousson, etc...

    Etc... etc..

    Pour avoir été sur beaucoup de théâtre en opération je peux dire que tous ces véhicules de « gamme commerciale » ne sont pas adaptés mêmes avec des modifications.

    J’espère vous avoir apporté quelques informations basiques afin que vous compreniez la spécificité de ce genre de marché.

    Ah bien sûr les militaires auraient bien voulu rouler français, soyez-en persuadé.

    Cordialement et merci pour vos autres articles que je lis.. même si je ne suis pas toujours d’accord.

     

    NB : le véhicule « Peugeot P4 » n’était pas un Peugeot mais un Daimler Mercedes produit sous licence et motorisé par Peugeot (moteur Indenor). Véhicule sous motorisé qui bien que assez fiable n’a jamais rendu les services que l’on attend de ce genre d’engin.

     



  • ACR26 ACR26 25 février 2014 14:28

    L’économie une science exacte ?
    Il faudrait déja que ça soit une science !
    C’est tout au plus une doctrine, sinon une idéologie.



  • ACR26 ACR26 26 juillet 2013 11:23

    Spartacus, vous êtes d’une mauvaise foi incroyable ou d’une ignorance crasse.
    J’avais déjà répondu à l’un de vos articles concernant les militaires en particulier !
    Je répète que vous racontez n’importe quoi, vous donnez des références de base sans prendre en compte les decrets d’application et les modalités d’exécution qui figurent en toutes lettres dans les journaux officiels (JO) et bulletins officiels (BO) que vous semblez ignorer et qui sont disponibles en préfecture et mairie.
    Et sans prendre en compte certaines spécificités !
    J’aimerais, par exemple, que vous ecriviez qu’un militaire qui part en OPEX aligne, au minimum, 120 jours de travail consecutifs sans aucun jour de repos, que la récupération, les heures supp, les 35h, etc... n’existent pas ! Et que pour une OPEX de 4 mois c’est 6 mois hors garnison, pour 6 mois c’est neuf mois hors garnison, etc...
    Moyenne hors garnison dans une unité de mêlée : 256 jours par an !!!
    Cela veut dire que vous êtes absent de chez vous pendant 256 jours en moyenne annuelle !
    Au fait avez-vous déjà passe 90 jours dans un sous marin en plongée avec une couche de 50cm pour trois (chacun 8 heures), avec pour seul calendrier une lumière artificielle qui change de couleur pour vous indiquer le jour et la nuit, avec aucune nouvelle de vos proches, etc...
    Pourquoi vous ne le dites pas ?
    Au fait dans votre emploi avez-vous dejà pris des balles ou des pavés comme les fonctionnaires de polce ?
    Vous êtes-vous deja fait caillasser comme les fonctionnaires pompiers ?
    Combien de morts et de blessés dans vos rangs ?
    Combien dans les forces de l’ordre par exemple ?
    Aves-vous seulement déjà travaillé de nuit ou le WE, ou le soir de noel ?
    Et puis si cela est si avantageux pourquoi vous n’en avez pas profité ?
    Vous n’êtes un roquet, vous savez ce petit animal qui passe son temps a aboyer sans même savoir pourquoi, doublé d’un petit bourgeois comique et provocateur.
    Comment voulez-vous être crédible ?
    Allez je vous souhaite de vivre centenaire, ça sera surement utile pour renforcer vos capacités de reflexion et votre rigueur morale et intellectuelle.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre






Palmarès