• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Adamantane-Freemen69

Adamantane-Freemen69

Formation scientifique (Ingénieur ENSICA), juridique et artistique. 20 ans cadre en entreprise (chercheur, méthodologue, puis secrétaire général, et enfin directeur-responsable d’un centre de profit dans les transports), 20 ans consultant (manageur-associé chez Bossard Consultants, puis patron-créateur d’une TPE).
Simultanément, activités d’écriture (deux ouvrages édités, prix Jacques Normand de la SDGL), prestation d’enseignement (Écoles de commerce et CRC), engagements politiques (cadre de vie, éducation), associatifs (cinéma, littérature, édition collective) et sociaux.

Actuellement écrivain, sociétaire aux poètes français, animateur de lieux d’expression culturelle, conseiller de quartier à Boulogne-Billancourt, VP de l’association des AE de l’ENSICA et de l’Institut Européen de Développement Humain.

Tableau de bord

  • Premier article le 28/01/2006
  • Modérateur depuis le 12/04/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 6 42 211
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 91 41 50
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique









Derniers commentaires


  • Adamantane-Freemen69 Adamantane-Freemen69 30 juin 2012 14:57

    Le « une quelqu’un » peut être compris comme « quelqu’une » donc pas de problème.
    La revue JOINTURE (146 rue du Point du Jour 92100 Boulogne-Billancourt) vient de publier la première partie d’un dossier dédié à Nicole Louvier. La seconde partie fera partie du numéro d’automne 2012.
    La difficulté principale que je rencontre en ce moment est d’obtenir de la légataire universelle, une dame fort courtoise, qu’elle ouvre un peu plus encore qu’elle ne l’a fait jusqu’à présent la boîte à trésor qui contient les travaux de Nicole Louvier postérieurs à 1970 et qui ont été conservés.


  • Adamantane-Freemen69 Adamantane-Freemen69 27 avril 2010 12:23

    Pensez-vous que désobéir au modèle parental est nécessaire ? Utile ? Irrespectueux ?

    Parfois nécessaire, pas toujours utile ; peut être fait respectueusement mais perçu comme irrespectueux.
    Ambiguïté de la question : « ne pas respecter les injonctions explicites ou implicites du modèle parental » est différent de « reproduire ou ne pas reproduire le modèle parental ». Il y a des modèles parentaux observables dans lesquels la désobéissance systématique est incluse...

    Comment peut-on affirmer sa différence, sa liberté de ne pas penser ou vivre comme on l’a appris, et conserver des bonnes relations avec ses proches ?

    En évitant l’apostolat, les ingérences, les justifications. En constatant le désaccord mais en n’en faisant pas un casus belli. A noter que pour conserver « de bonnes relations » il faut être au moins...deux. Face à un partenaire intransigeant ( « si tu votes à gauche/à droite, nous n’avons plus rien à nous dire ») la bonne relation ne peut parfois être maintenue. L’idée est au moins d’éviter la « mauvaise relation ». Pas question toutefois de se renier pour rester amis...

    Comment avez-vous affronté le désaccord avec vos proches ?

    Réponse générale impossible. Cas par cas. Souvent face à face, sans tiers présent. Quelque fois sur la base d’un mémo écrit. Pas au téléphone. Avec difficulté. Souvent avec ennui, n’aimant pas les conflits. En tentant de séparer le présumé fondamental de l’accessoire - encore que l’accessoire de l’un est souvent le fondamental de l’autre...

    Quelles sont les limites à la transgression des règles établies par les parents, et à plus forte raison par les autorités ?

    Je ne comprends pas la question. Est-ce « à votre avis, quelles sont les limites... » ? Le concept de transgression implique pour moi que « quand les bornes sont franchies, il n’y a plus de limites ! ». La trangression peut conduire à l’affrontement physique, aux coups et blessures, aux traumatismes psychiques (chez les deux antagonistes, d’ailleurs), etc.
    Lorsque je soutiens une action de désobéissance civile, je transgresse. Lorsque je fais grève, selon les modalités, je transgresse plus ou moins. Et lorsque je vote blanc ?
    Il y a d’autres images mentales possibles pour la transgression que le franchissement du sillon, à la Rémus, ou du Rubicon, à la Caesar : le pas de côté illustré par GéBé, le en dehors des clous cher aux libertaires, le changement de paradigme proposé par Morin...

    Comment s’affranchir de la tutelle familiale sans se soumettre à d’autres conditionnements (modes, médias, publicités, web, etc.) ?

    Non-sens ? D’une part , à l’expérience, la majorité des rébellions contre un modèle naissent de la séduction d’un autre modèle. D’autre part, quel que soit mon style de vie, il sera facilement intégré par les sociologues de service dans une catégorie sociale...Qui devient un jour « l’homme éveillé » espéré par Gurdjieff ? L’’approche (les approches...) anarchiste elle-même implique un modèle. L’ennemi du comportement adulte est pas la notion de modèle, mais l’incapacité à choisir de manière critique, la difficulté de l’exercice du discernement..
    Je semble remplacer « conditionnement » par « modèle ». Mais au fond, qu’est le conditionnement sinon la mise en conformité avec un modèle ?

    Dans une société de l’enfant roi, faut-il au contraire restaurer le respect de l’autorité familiale ? Comment ?

    Quelle autorité familiale positive peuvent exercer des parents dirigés par leur état « Enfant » ?
    Il y a plusieurs modèles d’autorité familiale. L’autorité familiale n’est ni un bien ni un mal en soi. Si elle se manifeste par des cris, des coups, des colères, elle ne peut que renforcer la royauté de l’enfant, centre d’un monde inharmonieux.
    Donner à enfant un cadre de référence ne va pas sans heurts, certes, mais implique une réflexion antérieure « quel cadre ? ». Quand au « comment faire pour », c’est comme pour le management ou la gouvernance : le trop plein de méthodes.

    71 ans. Aîné de sept enfants, père de trois.
    Pensionnaire dès onze ans. A fréquenté une école de la mouvance « éducation nouvelle ».
    Engagé dès seize ans dans des associations à visées éducatives.
    Une vie professionnelle de cadre dirigeant puis de patron de TPE


  • Adamantane-Freemen69 Adamantane-Freemen69 6 avril 2010 14:23

    - 1-Le mot fabrique a été choisi de manière réfléchie. Un fabrique est un endroit où des personnes travaillent ensemble pour produire. En mettant en œuvre le métier qui est le leur. C’est un mot concret, qui ne fleure pas trop la bureaucratie. Et puis il y a l’expression connue « mais qu’est-ce que vous fabriquez là ? »

    -2-Les usines à gaz sont injustement décriées car l’idée de complication qui y a été associée est née d’une perception fausse. Un usine à gaz, une vraie, celle qui produit du gaz d’éclairage dit gaz de houille, est un système d’une très grande simplicité.

    -3-le distique du camarade Boileau-Despréaux n’est pas du tout réaliste s’il s’agit d’une activité de production d’écriture. L’expérience prouve à tout écrivain que les mots justes n’arrivent que malaisément. Il résume le cahier des charges du lecteur : « je veux des textes clairs à mon entendement et dont les mots me soient aisés à comprendre ». Il ne décrit pas le travail du rédacteur. D’où le besoin ressenti par nous d’une fabrique d’idées conciliant deux aspects souvent antagonistes : le processus est collaboratif et le produit facile à lire.

    Ceci dit, merci très sincèrement pour ces encouragements .

    JPD alias Adamantane.


  • Adamantane-Freemen69 Adamantane-Freemen69 23 décembre 2008 16:08


    Erratum



    C’est en 1964, et non en 1962 comme je l’ai écrit par erreur, que Nicole Louvier fut honorée du Prix Paul Gilson, me fait remarquer par courriel privé un lecteur. Qui a raison. Je corrige donc...
    Paul Gilson [ 1904 – 1963 ], poète, essayiste, francophone militant et homme de radio, créa entre autres le petit conservatoire de la chanson et...le jeu des mille francs !



  • Adamantane-Freemen69 Adamantane-Freemen69 23 décembre 2008 11:53

    En effet trop bref passage de l’oiseau dans le ciel...

    Comment avez-vous fait connaissance avec Nicole Louvier ? Vous vous en souvenez ? Nous cherchons des témoignages sur la trace du vol de l’oiseau dans le ciel...
    Ecrire à webmestre@nicole-louvier.net







Palmarès