• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Adouhey

Ingénieur à la retraite et « homme au foyer ». Motivé par les débats, forums et agitations d’idées. 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Adouhey 14 septembre 2011 01:06

    Je récuse absolument le terme « ratonnade » . Il faut rappeler ici que le dernier rapport de l’ONU sur la flottille (rapport Palmer - Uribu) a totalement désavoué le rôle joué par la Turquie dans cette affaire. Ce rapport a établi que :

    1. L’intervention israélienne était légitime, c’est à dire conforme à la législation internationale en cours, en empêchant le forçage du blocus
    2. Cette intervention était légale, quand bien même elle a eu lieu dans les eaux internationales
    3. Enfin, la Turquie est épinglée pour le rôle qu’elle a joué dans cette affaire en apportant son soutien à une organisation djihadiste turque (IHH) qui revendiquait ouvertement d’aller à l’affrontement et chercher la mort en martyr.
    4. Seul reproche fait à Israël (il fallait bien !!), l’usage excessif de la force.

    Vous voyez, non seulement je suis choqué smiley par l’utilisation du mot ratonnade (sur les autres navires de la flottille il ne s’est rien passé, aucune violence), mais je conteste l’objectivité de cet article  smiley .



  • Adouhey 30 janvier 2011 09:50


    Firenza écrit (entre autres)

    « De fait, les autorités juives ont toujours été conscientes qu’elles avaient besoin du halal pour maintenir le casher… »

    Une conséquence « économique » de l’interdit d’abattage rituel serait la perte d’un marché (un de plus), car de ce fait, les filières d’importation de viande (cacher ou halal) se verraient offrir un marché, pour des raisons strictement idéologiques et partisanes. Une balle dans le pied de plus qui pénaliserait nos agriculteurs..

    Les différents post le montrent très bien, l’indignation qui prend prétexte de la souffrance des animaux est biaisée, sélective. De même que celle qui prend prétexte de la sous information des consommateurs.. Exemple :

    Firenza est-il vraiment persuadé qu’il s’agit là du plus important problème pour l’ensemble des consommateurs ? Que je sache, l’abattage rituel, à l’inverse de certains médicaments -censés guérir ou au moins améliorer le confort de vie des patients- ont tout au contraire causé leur mort. L’abattage hallal n’en est pas encore là.

    Alors quoi ? Firenza dirige son regard où il veut évidemment. C’est sa part « choisie » de liberté et d’indignation.

    Cordialement, Adouhey.



  • Adouhey 27 janvier 2011 14:13

    Ma première réaction est que cette protestation contre l’abattage rituel est bien sélective.

    Toute atteinte à la vie, qu’elle qu’en soit la forme, ritualisée ou industrialisée est une forme de violence contre un être vivant. Donc pourquoi ne pas parler dans un tableau qui serait complet et non soupçonnable de biais partisan de corrida, abattage au pistolet, élevage en batterie, gavage forcé, étourdissement par coup de bâton, zoophilie, transport en wagons à travers toute l’Europe, etc...Pour être plus crédible, il aurait fallu, de mon point de vue être plus complet.

    D’autre part, que savons nous, sur une base scientifique incontestable de la souffrance des animaux dans les différents modes d’abattage ? Les défenseurs de l’abattage rituel prétendent que puisque les nerfs sont tranchés en un mouvement rapide et en même temps que les artères, la communication au cerveau (centre de perception de la souffrance) est coupée, et que donc, la souffrance est ainsi prévenue. Qu’en savons vous exactement ?

    Cordialement, Adouhey



  • Adouhey 17 novembre 2009 23:34

    Paul Lémand ne fait qu’appeler à un minimum de défiance, car les affirmations et accusations grossières contre Israël n’ont pas été si rares. Qu’il s’agisse du (soi disant) génocide de Jénine, de celui du peuple palestinien, ou de Gaza, camp de concentration à ciel ouvert, nous avons eu droit à des dérapages outranciers. Le statut d’artiste ne change rien à la chose, ni même celui d’écrivain. Sarramengo, Nobel de littérature n’a-t-il pas comparé Gaza à Auschwitz ? Je le rejoins complètement sur un point : le délit d’opinion n’existe pas en Israël, et quand des civils se font exploser dans des bus, cafétéria ou autre lieu public, ça n’est pas pour cause « d’opinion » .

    Attendons samedi, nous verrons bien ce que le médiateur de la chaîne nous dira, et sur quels éléments il s’appuiera pour le faire. Car il ne s’agit pas d’avoir « une opinion », mais de communiquer des faits objectifs.







Palmarès