Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Agor&Acri

Agor&Acri

A coeur et à cris c’est, entre autre, le titre d’une biographie de Coluche.
Agor(avox) et Acri(med) sont 2 sites qui redonnent la liberté de parole aux citoyens.
La manipulation de l’information et la propagande à grande échelle que nous font subir les « Grands Media » est indigne d’une démocratie.
J’interpelle les politiques, les media et mes concitoyens pour combattre le totalitarisme ambiant.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 456 0
1 mois 0 9 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Par Agor&Acri (---.---.---.22) 9 octobre 12:36
    Agor&Acri

    @nicolas_d,

    « En arriver à « placer » les « étrangers » et les « homosexuels », comme s’ils faisaient partie de la source de ces problèmes c’est fort de café ! »

    Votre commentaire démontre malheureusement que vous n’avez pas pris la mesure du mien.
     smiley

    Ne réagissez-vous pas de façon épidermique ?

    N’est-ce pas précisément le travers que je souligne dans mon argumentation ?

    Cette inclination à agir en réaction à (et le plus souvent en réaction contre),
    cette difficulté à prendre du recul, à faire abstraction de ses biais idéologiques, à se détacher du stimulus immédiat,
    cette malheureuse propension à engager sa maigre énergie dans diverses causes et sous-causes et sous-sous-causes
    produisant des effets divers et variés, paradoxaux et contradictoires
    ...qui se heurtent, dans un joyeux chaos, aux effets produits par ceux du camp d’en face.

    Spectacle jubilatoire pour ceux qui déclenchent les stimuli
    et qui se délectent de ces luttes horizontales.

    C’est si difficile que ça à comprendre ?

    Parmi les 9 que j’ai cités à titre d’exemple,
    et qui couvrent un large spectre idéologique, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche,
    les 2 thèmes qui vous ont dérangé
    (« donner le droit de vote aux étrangers » et « ouvrir les PMA et GPA aux couples homosexuels »),
    n’entrent-ils pas précisément, TRES PRECISEMENT, dans le cadre de mon propos ?

    Osez m’affirmer le contraire !

    Par ailleurs, mon propos n’est pas du tout de dire qu’il faut lutter pour ou contre
    mais de dénoncer l’égarement de ceux « qui pensent, par exemple, que pour vivre dans un monde meilleur, il est urgent de lutter pour ... »

    Non seulement vous me faites un mauvais procès (procès d’intention)
    mais en plus vous rabaissez le débat vers une posture idéologique clivante,
    précisément ce qui nous perd, nous les 99%.

  • Par Agor&Acri (---.---.---.173) 9 octobre 12:31
    Agor&Acri

    @nicolas_d,

    « En arriver à « placer » les « étrangers » et les « homosexuels », comme s’ils faisaient partie de la source de ces problèmes c’est fort de café ! »

    Votre commentaire démontre malheureusement que vous n’avez pas pris la mesure du mien.
     smiley

    Ne réagissez-vous pas de façon épidermique ?

    N’est-ce pas précisément le travers que je souligne dans mon argumentation ?

    Cette inclination à agir en réaction à (et le plus souvent en réaction contre),
    cette difficulté à prendre du recul, à faire abstraction de ses biais idéologiques, à se détacher du stimulus immédiat,
    cette malheureuse propension à engager sa maigre énergie dans diverses causes et sous-causes et sous-sous-causes
    produisant des effets divers et variés, paradoxaux et contradictoires
    ...qui se heurtent, dans un joyeux chaos, aux effets produits par ceux du camp d’en face.

    Spectacle jubilatoire pour ceux qui déclenchent les stimuli
    et qui se délectent de ces luttes horizontales.

    C’est si difficile que ça à comprendre ?

    Parmi les 9 que j’ai cités à titre d’exemple,
    (« donner le droit de vote aux étrangers » et « ouvrir les PMA et GPA aux couples homosexuels »),
    et qui couvrent un large spectre idéologique, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche,
    les 2 thèmes qui vous ont dérangé
    n’entrent-ils pas précisément, TRES PRECISEMENT, dans le cadre de mon propos ?

    Osez m’affirmer le contraire !

    Par ailleurs, mon propos n’est pas du tout de dire qu’il faut lutter pour ou contre
    mais de dénoncer l’égarement de ceux « qui pensent, par exemple, que pour vivre dans un monde meilleur, il est urgent de lutter pour ... »

    Non seulement vous me faites un mauvais procès (procès d’intention)
    mais en plus vous rabaissez le débat vers une posture idéologique clivante,
    précisément ce qui nous perd, nous les 99%.

  • Par Agor&Acri (---.---.---.122) 8 octobre 17:50
    Agor&Acri

     @ ecolittoral,

    Effectivement.
    « Pour avoir un bon PIB et de la croissance il faut vendre, tout vendre.
    Pour tout vendre...plus rien ne doit être gratuit
     »

    Vous pointez l’un des aspects le plus abjects du Système.

    La marchandisation, de gré ou de force, de manière directe ou indirecte, de tout ce qui entre en interaction avec l’humain.

    Que dire de ceux qui s’évertuent à défendre ce Système, sans mesurer la gravité de son ignominie intrinsèque ?

    Que dire de ceux qui ne contestent pas le principe de privatisation des profits et de socialisation des pertes (notamment des dégâts écologiques), qui nous conduit inexorablement au saccage de notre écosystème par les forces d’argent ?

    Que dire de ceux qui jouent le jeu de la division des 99% en s’engageant dans des luttes dont le fondement idéologique ne peut aboutir qu’a créer des clivages ?

    Que dire de ceux qui pensent, par exemple, que pour vivre dans un monde meilleur, il est urgent de lutter pour

     « réformer » le pays
    - donner le droit de vote aux étrangers
    - « libérer la croissance »
    - ouvrir les PMA et GPA aux couples homosexuels
    - baisser les charges des entreprises
    - durcir les lois qui limitent la liberté de paroles de ceux qui n’ont pas la même idéologie qu’eux
    - ouvrir les magasins le dimanche
    - prélever plus d’impôts en ciblant telle ou telle sous-catégorie au profit de telle ou telle autre
    - privatiser les universités
    - etc etc   

    1/ il y a les idiots utiles de base, à la fois incapables de prioriser les urgences et incapables de dépasser les biais idéologiques qui les maintiennent dans des luttes horizontales aussi vaines que dérisoires

    2/ il y a ceux qui qui se croient initiés et qui, bien qu’ayant conscience de la laideur de tout ça, pensent que le but poursuivi vise un objectif supérieur nécessitant de traverser ces phases de chaos

    3/ et puis, il y a les cyniques sans vergogne, ceux qui verrouillent ce Système et rigolent de voir la populace (ci les communistes, là les libéraux, là-bas les croyants, ...) s’agiter en tout sens dès lors qu’on agite un chiffon sous leurs yeux.

    ...et qui pourtant ne pèseront pas lourd s’il advient qu’une partie plus importante du troupeau se réveille.

  • Par Agor&Acri (---.---.---.122) 7 octobre 17:12
    Agor&Acri

    @oriann,

    « Je trouve ça plutôt neuf comme discourt »
     smiley

    Je n’ose pas imaginer qu’il s’agisse d’autre chose que d’un trait d’humour « pince-sans-rire ».

    En tout cas, c’est gentil d’être venu vous inscrire sur Agoravox
    et de consacrer votre 1er commentaire pour apporter une touche de fraîcheur, à cet article qui fleure bon la vieille rengaine étriquée libéralo-tsoin-tsoin.

    Heureusement que ce n’est pas un message de soutien au Parti, sinon vous auriez été suspecté d’être là en service commandé et d’avoir ouvert votre compte à cette seule fin.

    Bien à vous.

  • Par Agor&Acri (---.---.---.22) 7 octobre 16:38
    Agor&Acri

    hi hi smiley

    il est marrant cet article.

    Ne surtout rien changer ;
    Ne surtout rien remettre en cause du système.

    Juste prendre d’avantage de mesures libérales à peine enrobées d’un très léger enduit social.

    Quels sont les mots-clés de l’article ?
    Baisser les charges, libérer l’économie, briser les dogmes, privilégier le recours à des tiers privés, ...

    Non, finalement, ça ne me fait pas rire.
    C’est juste lassant.
    Ca me fait bailler.

    Nous Citoyens,
    le parti qui, 45 ans après Pompidou, pourrait réutiliser le slogan qui avait été le sien en 1969 :
    «  Le changement dans la continuité ».

    Allez, salut vieilles branches !







Palmarès