Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Agor&Acri

Agor&Acri

A coeur et à cris c’est, entre autre, le titre d’une biographie de Coluche.
Agor(avox) et Acri(med) sont 2 sites qui redonnent la liberté de parole aux citoyens.
La manipulation de l’information et la propagande à grande échelle que nous font subir les « Grands Media » est indigne d’une démocratie.
J’interpelle les politiques, les media et mes concitoyens pour combattre le totalitarisme ambiant.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 507 0
1 mois 0 5 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Agor&Acri (---.---.---.122) 10 mars 14:47
    Agor&Acri

    @Gabriel

    Bien d’accord avec vous
    mais j’irai même un peu plus loin : cet article respire la propagande atlantiste délibérée, volontaire, choisie, construite.

    Sur chacun des thèmes et des exemples qu’il aborde, il est possible d’avoir une autre lecture, plus objective et laissant moins de prises aux « dissonances cognitives »

    Il faudrait rédiger un contre-article, long et détaillé pour démonter méthodiquement la rhétorique fallacieuse de l’auteur.
    Personnellement, je n’ai pas le temps, alors je vais me contenter de soulever 2 ou 3 cailloux :

    - « la passivité de beaucoup de journalistes et intervenants devant l’expression de ces contre-vérités »
     smiley  smiley  smiley
    Et la perpétuelle complicité de ces mêmes journalistes et intervenants pour couvrir les énormes mensonges servant les intérêts atlantistes, que ce soit autour de la construction européenne, autour des soi-disant « révolutions de couleurs » et autour de la nécessité d’un bienveillant droit d’ingérence dans l’ensemble des pays non-alignés, créant systématiquement un chaos sans nom...

    - Invasion du Koweit par l’Irak en 1990 = si les choses étaient aussi simples que l’auteur cherche à nous le faire croire, les forces atlantistes n’auraient pas eu besoin de recourir aux mensonges et à la propagande pour justifier l’entrée en guerre.
    Un simple exemple : Affaire des couveuses au Koweït

    - Attentats terroristes du 11 septembre
    On attend toujours les réponses aux nombreuses questions qu’un esprit posé et rationnel est en droit de se poser face aux multiples étrangetés et incohérences issus de la version officielle :
    « 11-Septembre : Le nouveau Pearl Harbor »

    - « L’antioccidentalisme primaire de nombreux intellectuels occidentaux »
     smiley  smiley  smiley
    Et what about du pro-atlantisme primaire des intellectuels qui ont le plus large accès au médias,
    10 fois plus nombreux que les anti,
    et qui se font servir la soupe par des journalistes serviles ou eux-mêmes imprégnés de la même idéologie, ce qui n’est pas forcément étranger au fait qu’ils puissent faire carrière dans les médias ?

    On pourrais pratiquement reprendre, une à une, l’ensemble des phrases de cet article.
    Je m’arrête là.

  • Agor&Acri (---.---.---.122) 4 mars 18:38
    Agor&Acri

    @Alban Dousset

    au cours des derniers mois, j’ai déjà visionné (et apprécié smiley ) l’ensemble des Chroniques d’un éveil citoyen.
    Gros travail, bon boulot !

    J’y ai notamment retrouvé, sous une forme plus vivante,
    des thèmes, des exemples et des références qu’avait traité l’auteur d’un forum que je suivais régulièrement
    LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents)
    avant qu’il ne tombe en désuétude suite à la migration du site qui l’hébergeait.
    (Disparition d’illustrations parfois capitales pour la compréhension ou l’aération du texte ou pour sourcer l’information, rupture des renvois vers des références et rupture des liens vers les précédents billets, ...)

    Encore bravo pour l’investissement personnel, pour la pertinence du propos
    et, en fait, pour être
    Un disciple de Spinoza.
    Une sentinelle du peuple.
    Un virus de la démocratie.
    Un avocat du diable.
    Un chercheur en Vérité.
    Un agent subversif.
    Un amoureux de la contradiction.

     smiley smiley

  • Agor&Acri (---.---.---.122) 3 mars 17:10
    Agor&Acri

    @Agor&Acri

    constructions intellectuelles

  • Agor&Acri (---.---.---.122) 3 mars 17:08
    Agor&Acri

    @maQiavel
    « Article très intéressant, je ferai un commentaire dès que possible ! »

    idem pour moi.
    ...
    Voilà, 2 mois ce sont écoulés, je poste un commentaire.
     smiley

    Bon, sérieusement, je tombe seulement aujourd’hui sur cet échange entre Alban D. et Eric G.
    et je m’incruste en haut de la file de commentaires pour avoir une toute petite chance d’être lu par les intéressés.

    Les 2 points de vue, les 2 approches, sont dignes d’intérêt
    mais je vais distribuer 3 points à Alban
    1- Eric reste trop cantonné dans les carcans de constructions intellectuels qui l’amènent à évoluer dans une forme d’abstraction idéaliste qui se trouve à la croisée des chemin entre intellectualisme, théoricianisme (je me comprends) et référencialisme (je me comprends toujours) pouvant prendre des allures pédantes.
    Si je demande à un cobaye d’ouvrir une porte,
    en préambule à l’exploration d’une pièce,
    dans 99.99% des cas, il y parviendra spontanément.
    Je pourrais préalablement lui décrire en détail le mouvement à effectuer, du bras et de main, les difficultés ou les résistances qu’il risque de rencontrer (force de frottement contre l’encadrure, sur les gongs, résistance de l’air, poignée peut-être glissante,...), le nombre de calories qu’il va bruler au cours de cette action, la perspective qui s’offrira à lui une fois la porte ouverte, les références littéraires ayant traité du sujet, les exemples connus de portes mal ouvertes et par qui, etc, etc, ...
    Au final, dans les 2 cas, le résultat sera le même,
    sauf que dans le premier, l’action est réalisée plus immédiatement et que mon cobaye est frais et dispo pour intégrer les indications utiles à l’exploration de la pièce
    ....contrairement à celui qui a reçu un cours sur la manière d’ouvrir une porte et s’est vu contraint d’intellectualiser l’acte.

    2- « totalitarisme » et « néolibéralisme »
    Le système économique est néolibéral,
    les procédés par lesquels l’oligarchie, bénéficiaire de ce système, ostracise les lanceurs d’alertes, les « éveilleurs de conscience », en les désignant notamment comme ennemis de la démocratie, sont totalitaires.
    Lorsque le système médiatique d’un régime lance de vastes campagnes de propagande pour éduquer la population sur ce qu’on doit penser de ceci ou de cela, ou bien d’intel ou intel,
    lorsque les représentants de la bien-pensance trustent les plateaux télé pour donner à la population sa dose de pédagogie
    en nous expliquant pourquoi il n’est pas bon de ne pas être Charlie
    ou pourquoi il est malsain de s’étonner des aberrations de la version officielle de tel ou tel évènement
    et que ce caractère si profondément malsain justifie qu’aucune réponse sérieuse et crédible n’ait besoin d’être apportée à ceux qui s’interrogent,
    sauf à prendre un argument marginal et particulièrement faible des sceptiques et à le contredire aisément en faisant croire qu’il s’agit d’un argument-clé qui ne laisse donc plus de place au doute et que les « théoriciens du complot » sont donc bien de pauvres clowns,

    ...quand le mensonge parle en maître en provenance des voies officielles et qu’il n’est contredit par aucun contre-pouvoir,
    ...alors cela se nomme totalitarisme.

    3- l’égalité, l’égalitarisme
    sujet que j’ai déjà évoqué avec Eric : ici, on ressent toujours qu’il est en REACTION,
    malgré de louables efforts pour pondérer son propos et maîtriser ce qui semble s’apparenter à une aversion profonde, de principe, ayant pour effet de déformer sa perception face au discours d’un interlocuteur.
    Au point que cela peut l’amener à soupçonner d’égalitarisme quelqu’un qui ne demande rien d’autre que d’avantage d’équité et moins de privilèges indus.

    Bon,
    je viens de me relire, c’est un peu brouillon
    mais étant donné que personne ne lira sans doute jamais un message posté 2 mois après la bataille...

  • Agor&Acri (---.---.---.20) 1er mars 19:22
    Agor&Acri

    @ Anthrax,

    « Un parti non partisan n’est pas un parti, par définition. »

    Une phrase facile et totalement creuse qui, de plus, passe totalement à côté de l’esprit du commentaire auquel elle donne suite.
    Ceux qui vous ont plussé n’ont pas à en être fier.

    @taktak,
    je comprend votre point de vue
    et la logique « militante » qui le sous-tend
    mais le fait est que, malheureusement, cette logique vous enserre dans un positionnement clivant dont vous refusez l’évidence.
    Ce déni de réalité vous amène trop souvent à raisonner « par opposition à » sans que vous ne sembliez prendre conscience que cela fait exactement le jeu qui ceux qui se sont rendus maître du diviser pour mieux régner.

    @Fergus,
    je ne suis ni militant, ni adhérent de l’UPR,
    ni à la recherche d’un gourou ou d’un homme providentiel.
    Mais le fait est que, seul l’UPR ne mélange pas les genres et propose un axe précis et limpide,
    appuyé par « conférences » qui ont autrement plus de poids (travail de fond, documenté, construit et sans étiquette gauche/droite) que des tracts miltitants aux couleurs d’un parti positionné sur une extrémité de l’échiquier politique.
    Je ne vois pas quoi dire de plus à taktak quand il fait mine
    (enfin j’espère qu’il ne fait que « mine » sinon son cas est vraiment grave)
    de ne pas comprendre à quel point il est clivant de brandir le drapeau du PRCF
    et mélanger à la sortie de l’UE des thèmes comme la lutte antifa,
    ce qui ne signifie plus rien de lisible aujourd’hui dans la mesure où le « Système » cherche à disqualifier derrière cet anathème la quasi-totalité des dissidents (Asselineau, Chouard, même Mélenchon après son discours de Grenoble,...),

    @alinea,
    vous écrivez : « Je ne crache pas sur l’UPR, ceci dit, mais vu qu’il n’a pas de propositions politiques propres pour l’avenir,... »

    Bravo et merci. smiley
    Vous mettez exactement le doigt là où taktak s’englue dans la mauvaise foi : le seul objectif de l’UPR c’est d’éveiller les citoyens aux grands mensonges de la contruction européenne, afin de libérer la France de ce joug.
    L’objectif de l’UPR n’est pas de proposer une solution « communiste » (pas clivante du tout, non ! non !) à l’ensemble des citoyens français, dont 10% (je suis large) ont une sensibilité communiste.
    Qui vous dit que je ne fais pas parti de ces 10% ?
    Et que je n’’ai pas simplement suffisamment de hauteur de vue pour me rendre compte qu’un tel programme est beaucoup trop clivant, dissuasif, repoussoir, ... pour rallier tout ceux qui souhaitent sortir de l’UE ?
    Et que le programme politique ne doit venir que dans un 2nd temps, seulement lorsqu’il sera possible d’en présenter un, c’est-à-dire seulement si on réussi à s’extraire du carcan de l’UE ?
    Et que ce n’est pas en présentant un programme politique aussi clivant qu’on a la moindre chance d’obtenir un large rassemblement derrière la cause de la sortie de l’UE.
    Et que c’est donc parfaitement contre-productif de mélanger les 2.

    Et que c’est même à se demander si ce n’est pas du sabotage volontaire tellement l’évidence de ce que j’écris sauterait aux yeux d’un borgne astigmate !!!







Palmarès



Agoravox.tv