• jeudi 17 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
 

Agor&Acri

A coeur et à cris c’est, entre autre, le titre d’une biographie de Coluche.
Agor(avox) et Acri(med) sont 2 sites qui redonnent la liberté de parole aux citoyens.
La manipulation de l’information et la propagande à grande échelle que nous font subir les « Grands Media » est indigne d’une démocratie.
J’interpelle les politiques, les media et mes concitoyens pour combattre le totalitarisme ambiant.
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 389 0
1 mois 0 10 0
5 jours 0 0 0
Cet auteur n'a pas encore publié d'article

Derniers commentaires

  • Par Agor&Acri (---.---.49.1) 21 janvier 15:17
    Agor&Acri

    @ l’auteur,
    merci de votre réponse.

    Pour ma part, bien que je comprenne certains de vos points,
    je persiste à trouver que l’article du Monde n’est pas globalement médisant.

    Le commentaire de liberty1st (du 21/01 à 11h, voir plus bas) complète très bien le mien (du 20/01 à 15:19, voir plus haut smiley )

    Je rajouterai même des exemples supplémentaires :

    Lorsque vous traduisez :
    __________________________
    Ne pas en voir un en revanche…« D’où lui viennent ses tripes froides ? Aucun psy ne lui posera sérieusement la question, il n’en voit pas ». Taddeï t’es un sombre connard, tu ne vois pas de psy !
    _________________________

    Moi je lis : « lui ne se pose pas de questions existentielles, ne ressent pas le besoin de faire un travail d’introspection car il ne se sent pas mal dans sa peau = il n’a donc pas besoin de recourir au service d’un psy »
    = c’est positif.

    Ou encore :
    ________________________
    « Il est devenu le miroir concave des débats français en pleine dislocation. »
    S’il en est le miroir, pourquoi notre journaliste n’attaque-t-elle pas tous les autres journalistes de sa courageuse verve ?
    ________________________

    Moi je lis : « il fait ressortir le fait que les débats français sont en pleine dislocation ».
    = c’est positif.

    Mis bouts à bouts, mes 2 messages et celui de liberty1st donnent un éclairage qui relativise très fortement celui que vous proposez.

    De mon point de vue, vous avez sur-interprété l’article de la journaliste, en vous basant sur un a priori.

  • Par Agor&Acri (---.---.207.22) 20 janvier 15:19
    Agor&Acri

    @ l’auteur,

    je ne fais pas la même lecture que vous de l’article du Monde.

    Vous parlez d’une condamnation de Taddeï pour son manque de convictions.

    J’y vois au contraire un soutien à la position de neutralité de Taddei.
    Ce que j’ai lu, moi, du papier de Judith Perrignon,
    pourrait se résumer ainsi :
    « Certains, et notamment ceux qui s’érigent en censeurs, pourraient être tentés de lui prêter des arrières-pensées qu’il dissimulerait sous de faux airs de neutralité
    mais en fait il est réellement neutre. »

    Voici quelques extraits pour illustrer ma perception.

    A propos de l’altercation avec Patrick Cohen  :

    Taddeï lui a rétorqué qu’il était pour la liberté de parole, tant que personne ne tombait sous le coup de la loi. (…)

    « Comme si ce métier n’était pas de choisir, de donner du sens à ce qu’on fait », se souvient Patrick Cohen. Mais Frédéric Taddeï ne choisit pas. Ça excite les autres, qui lui cherchent un camp.

    Et elle ajoute d’ailleurs :
    Le lendemain de cette prise de bec, le standard de France Inter a été bloqué pendant des jours par des appels demandant la démission de Patrick Cohen. De probables admirateurs des "cerveaux malades«  et défenseurs de Taddeï, qui n’avait rien demandé.
    Ce qui, à mes yeux, sous-entend : »ce ne sont pas juste quelques admirateurs de « cerveaux malades » qui peuvent bloquer le standard de France Inter pendant des jours mais bien une masse de spectateurs normaux qui sont simplement opposés à la censure  ».

    Continuons :
    «  Ce n’est donc pas à l’écran que se joue le match. C’est dehors, au sein d’une intelligentsia française aux capteurs encrassés, qui ne sait plus sur quelle digue danser.
    Taddeï a ses partisans, comme l’éditeur Raphaël Sorin, qui découvrit Houellebecq : « Il a le mérite de maintenir quelque chose de libre dans le débat totalement autocensuré par les faiseurs d’opinions.
    Ça fait du bien.
     »

    Et encore :
    Il a des détracteurs, BHL en tête, qui, dès 2010, l’attaquait sur son »Bloc-Notes« dans le magazine Le Point pour avoir reçu Dieudonné. Il lui prêtait des mots qu’il n’avait pas prononcés, comme »complot juif« , et lui offrait, le temps d’un droit de réponse, la posture du héraut de la liberté de penser : »Je croyais naïvement que monsieur Lévy voulait être le Sartre de son époque. Je me trompais. Il se contente d’un rôle moins ambitieux : agent de la circulation médiatique. Il siffle quand ça lui déplaît, agite son bâton, demande les papiers, fait souffler dans le ballon. Heureusement que nous vivons en démocratie, sinon il nous passerait à tabac !  »

    Plus loin :
    Il entretient son mystère. Seulement, y en a-t-il un ? (...)
    Il donne des dîners « très intelligentsia », murmure un convive qui ne croit pas à une dangereuse dérive de son ami.

    Et un dernier :
    le sociologue Michel Maffesoli, devenu son ami après avoir participé à plusieurs de ses émissions.« Dans ses tripes, il a senti qu’il n’y a pas de vérité, que du feed-back, de la multiplicité. »

    Donc, selon moi, l’article n’est ni à charge, ni médisant.
    Il serait plutôt écrit par une plume qui souhaite lui apporter un discret soutien, comme pour ne pas se voir reprocher de prendre ouvertement sa défense,
    alors que certains
    (pour reprendre les propres termes de la journaliste : l’intelligentsia française aux capteurs encrassés ? les faiseurs d’opinion ? les agents de la circulation médiatique , ...)
    souhaitent le mettre sur le sellette.

  • Par Agor&Acri (---.---.49.1) 17 janvier 17:29
    Agor&Acri

    @ Didier A,

    Vous vous êtes inscrit sur Agoravox le 15/01, on est aujourd’hui le 17 et c’est votre unique contribution.

    Quelle drôle de démarche de s’inscrire tout spécialement pour poster un commentaire aussi dénué de pertinence smiley

    L’affaire Dreyfus est enseignée dans les livres d’histoire.
    Elle est une référence souvent utilisée comme exemple typique d’antisémitisme
    et a fait l’objet de 3 films plus un 4ème à venir, que prépare Roman Polanski.

    Vous voulez contrer l’idée
    qu’un juge juif descendant de Dreyfus
    n’était pas forcément le mieux placé pour trancher une question portant sur une accusation d’antisémitisme,
    en proposant un raisonnement par amalgames,
    avec des descendants de boucher ou de dirigeant de l’OM ?

    C’est un pur procédé rhétorique
    et il fallait, pour le tenter, faire preuve de bien peu d’objectivité .

  • Par Agor&Acri (---.---.49.1) 17 janvier 14:26
    Agor&Acri

    @ l’auteur,

     ??? smiley

    _______________________________________________________________
    Par Aristoto (---.---.57.183) 17 janvier 00:55

    Donc je récapitule :

    Etient chouard un petit idéaliste (...) qui vaut moins que la pisse de chat...
    (...)
    Bricmont est un pauvre type (...)
    Sapir a moitié récupérer par le FN (...)
    LORDON EST D’EXTREME GAUCHE ET VOUS CHIE A LA GUEULE !!!!

    Voilà c clair dans ta petit tete groupie fanatisé !!!

    _______________________________________________________________
    Par Serge ULESKI (---.---.152.238) 17 janvier 11:34

    Certes ! Certes !
    (...)

    _______________________________________________________________
    Par Julien30 (---.---.11.112) 17 janvier 12:02

    « Certes ! Certes ! »

    Vous êtes d’accord avec ce glouboulga d’hystérique mélangeant tout ?

    _______________________________________________________________
    Par Serge ULESKI (---.---.152.238) 17 janvier 13:22

    Factuellement, ce qui nous est donné à lire est proche de la réalité donc... de la vérité.
    (...)
    _______________________________________________________________


     ???
     smiley

    Doit-on en conclure que les interventions d’Aristoto reflètent votre opinion
    et que le parti pris, les insultes et les attaques ad hominem font partie des arguments que vous jugez recevables pour définir la vérité ?

    Malgré son comportement de Troll, je ne dis pas qu’il n’y a rien de recevable dans les propos de Aristoto,
    mais par contre, la conclusion que vous en tirez
    « proche de la réalité donc... de la vérité »
    est , elle, parfaitement irrecevable pour qui se place dans la recherche d’objectivité .

  • Par Agor&Acri (---.---.207.22) 17 janvier 13:44
    Agor&Acri

    Bon article
    qui soulève (ou reprend) beaucoup de bonnes questions.

    On attend toujours que ces questions soient abordées par les médias, dans des débats équilibrés.

    On est bien en démocratie, non ?

     smiley

Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération