Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Agor&Acri

Agor&Acri

A coeur et à cris c’est, entre autre, le titre d’une biographie de Coluche.
Agor(avox) et Acri(med) sont 2 sites qui redonnent la liberté de parole aux citoyens.
La manipulation de l’information et la propagande à grande échelle que nous font subir les « Grands Media » est indigne d’une démocratie.
J’interpelle les politiques, les media et mes concitoyens pour combattre le totalitarisme ambiant.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 447 0
1 mois 0 25 0
5 jours 0 3 0

Derniers commentaires

  • Par Agor&Acri (---.---.---.22) 20 octobre 15:24
    Agor&Acri

    @ l’auteur,

    à propos de la quasi-unanimité des réactions à l’encontre des « productions » de BHL,
    vous écrivez :
    "A la fois, nous les comprenons & en même temps, elles demeurent injustes car elles présupposent que toute création artistique de BHL serait dorénavant rédhibitoire ! "

    En quoi serait-il injuste de ne plus accorder le moindre crédit
    à cet individu qui depuis des années, se présente pour ce qu’il n’est pas,
    à ce dangereux idéologue bouffi d’orgueil et à moitié fou-furieux,
    qui a réussi à tromper la population durant des années grâce à l’appui et à la bienveillance incompréhensible (ou pas !) de la grande majorité des médias ?

    Vous trouvez les critiques injustes ?
    S’il y a une objectivité sur laquelle on peut émettre des doutes,
    c’est en l’occurrence la vôtre.

    La question ultime est celle-ci :
    Est-ce par conviction
    ou par manque de lucidité, de perspicacité,
    ou bien parce qu’il était redevable d’un service envers BHL,
    que Weber est allé se fourvoyer dans ce fiasco ?

  • Par Agor&Acri (---.---.---.122) 17 octobre 12:04
    Agor&Acri

    @ l’auteur,

    il est difficile de cerner le véritable sens de vos propos car, selon les grilles de lecture de chacun, ils peuvent être interprétés très différemment.

    Votre analyse s’appuie sur des strates de réflexion distinctes,
    qui interfèrent les unes avec les autres,
    et ainsi vous nous demandez d’accepter des liens de causalité entre des éléments qui ne se situent pas sur le même plan.

    Prenons la métaphore d’un match de foot dont le résultat est controversé.
    Les causes possibles sont :
    1/ Les règles du Football
    qui permettent que des tricheries ne soient pas punies
    (ex : les « mains » célèbres de Maradona ou de Henry)
    2/ La FIFA
    dans son rôle ambigü de gendarme/régulateur/ étouffeur de scandale
    3/ l’arbitre,
    qui a pris la décision de...ou de ne pas.
    4/ Le (ou les) joueurs
    à l’origine de l’acte d’anti-jeu
    5/ Le public
    qui cautionne le fonctionnement d’un système où l’argent est roi et où l’esprit sportif est poussé du pied sous les bancs de touche pour laisser tout l’espace à l’audimat, au mercantilisme, au business.

    Alors, pour revenir à votre article,
    « révélation sur les responsables ! »
    que constate-t-on ?
    Vous choisissez de désigner comme responsable.......le public.

    "Chacun avec un rôle particulier, nous sommes tous les comploteurs de la théorie du complot et nous contribuons tous à l’avènement d’un nouvel ordre mondial."

    Je ne dirai pas que vous avez complètement tort.
    Mais je constate que votre conclusion repose sur un choix,
    non pas arbitraire,
    mais ciblé sur un des composants du problème (le public)
    et que, par ce biais, les autres protagonistes se retrouvent comme exonérés de leurs responsabilités.

    Le danger,
    pour celui qui suit votre raisonnement,
    c’est d’en vouloir à son prochain de « jouer le jeu » du Système
    (= engagement dans une lutte horizontale)
    et de s’opposer par principe aux lanceurs d’alerte qui révèlent des manoeuvres concertées émanant de commanditaires ou de cénacles plus ou moins officieux
    (= détournement de la lutte verticale)

    Voilà pourquoi je trouve votre théorie ambigüe.
    .
    « Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment » - Malcolm X

  • Par Agor&Acri (---.---.---.122) 16 octobre 13:10
    Agor&Acri

    @l’auteur,
    une trop grande simplification tue parfois l’argument.

    Dans votre très court billet, vous lâchez une notion fondamentale sans l’expliciter :
    « Comme notre banquier est intelligent, il sait bien qu’avec 100€ de plus en circulation, personne ne lui rendra jamais 130€. »

    Le commun des lecteurs n’en captera pas forcément la logique
    et, dans ce cas là,
    le « DONC » qui fait le lien avec la suite de votre démonstration ne lui apparaîtra pas convaincant, créant une rupture et une perte crédibilité dans le déroulé de votre explication.

    A titre personnel, je conseille cette courte vidéo (10mn) très pédagogique,
    qui a déjà presque 1 million de vues sur Youtube :
    Comprendre la dette publique (en quelques minutes)

    Et je conseille à chacun de la faire suivre à son cercle de connaissance. smiley

  • Par Agor&Acri (---.---.---.22) 15 octobre 18:03
    Agor&Acri

    Faute de frappe :
    Lire, bien sûr, RST et non RTS

  • Par Agor&Acri (---.---.---.173) 15 octobre 14:01
    Agor&Acri

    @l’auteur,
    « Chemise blanche et coups de pied au cul. »
     smiley

    J’ai entendu quelqu’un évoquer l’oeuvre de BHL en termes de diarrhées littéraires,
    pouvant se résumer en 9 lettres de l’alphabet :
    BHL RTS OPQ

    Chemise blanche et papier cul, quoi.

    Il est vrai que ce dangereux va-en-guerre mégalo ne mérite pas, sauf sous forme de caricature, de trôner parmi les penseurs de notre époque.

    Bon, cela dit, ce n’est pas bien de tirer pas sur l’imbu lance...roquettes.







Palmarès



Agoravox.tv