• samedi 19 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
 

Agor&Acri

A coeur et à cris c’est, entre autre, le titre d’une biographie de Coluche.
Agor(avox) et Acri(med) sont 2 sites qui redonnent la liberté de parole aux citoyens.
La manipulation de l’information et la propagande à grande échelle que nous font subir les « Grands Media » est indigne d’une démocratie.
J’interpelle les politiques, les media et mes concitoyens pour combattre le totalitarisme ambiant.
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 389 0
1 mois 0 10 0
5 jours 0 0 0
Cet auteur n'a pas encore publié d'article

Derniers commentaires

  • Par Agor&Acri (---.---.49.1) 7 avril 16:38
    Agor&Acri

    Merci pour votre article.

    Je vous rejoins sur votre conclusion :
    « on ne peut s’empêcher de se dire que 1984 approche... »

    D’ailleurs, la disparition des paiements en espèces, imposée progressivement - principe de la grenouille chauffée- par nos gouvernements, conduit directement au totalitarisme.

    Il y a 3 ans,
    l’auteur du forum
    LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents)
    avait rédiger un dossier très étoffé, en 3 parties, intitulé
    Vos désirs sont nos choix, vous paierez comme il nous plaira !
    1ère partie : RECTO (ICI )
    2ème partie : VERSO (ICI )
    3ème partie : VORTEX (ICI )

    Il illustre notamment la dérive sécuritaire et totalitaire (obéis sans discuter* !) qui nous attend, avec en son centre le contrôle des moyens de paiement.

  • Par Agor&Acri (---.---.89.173) 7 avril 15:15
    Agor&Acri

    Bjr,

    J’ai quelque chose à vous dire : la pluie ça mouille.

    Voilà un « article » qui démarrait très mal et qui reste très superficiel, très léger, très sucré et sans substance = une barbe à papa en sommes.

    Que l’auteur veuille bien m’excuser de me montrer ironique, lui qui est sans doute de bonne foi et plein de bonne volonté, mais quand-même, pour poster un article, il vaut mieux avoir bosser un minimum son sujet, ne serait-ce que pour apporter un début de réponse cohérente aux 1ères objections des lecteurs.

    Ce qui n’est visiblement pas le cas de notre audacieux rédacteur.

    Ainsi, à celui qui réagit à sa phrase
    « Ceux qui récoltent des fruits, pourraient les donner gratuitement »
    en indiquant qu’il faut bien une contre-partie en échange du travail fourni,
    notre auteur, apparemment pris au dépourvu smiley (je l’imagine, se grattant la tête pour trouver quoi répondre)
    ne se laisse pas démonter et répond -je cite :

    « Je comprend ton point de vue vis-à-vis des producteurs de fruits : s’ils se mettent à donner gratuitement leurs fruits, comment feront-ils pour vivre, eux ?
    Et bien il faudrait un système transitoire.
    Il faudrait que ceux qui produisent des matières premières soient rémunérées au sein d’une sorte de banque électronique.
     »

     smiley  smiley  smiley

    Bon sang, mais c’est bien sûr !

    On sent le gars qui maîtrise son sujet !

    Sa solution : remplacer l’argent papier par une monnaie électronique.
    Exactement le rêve de Big Brother
    .

    Je veux bien être indulgent mais il y a quand-même des limites.

  • Par Agor&Acri (---.---.89.173) 4 avril 12:17
    Agor&Acri

    @ l’auteur,

    je ne sais pas si c’est parce que je n’accorde moi-même aucune crédibilité au discours européiste
    (qui n’a rien fait d’autre que de nous vendre des châteaux en Espagne depuis 30 ans, à coups de mensonges, dissimulations, manipulations, propagande et j’en passe...)
    mais, à la lecture de votre article, j’ai eu l’impression que vous-même vous n’y croyez pas.
    Vos arguments sont d’une telle platitude et tellement éculés, qu’on dirait que vous récitez mécaniquement des mantras.

    Quant à votre phrase de conclusion, elle fait peine à voir :
    "C’est un constat réaliste, et surtout, constructif, tourné vers l’avenir, qui sort des réflexes nostalgiques et des regrets d’une France qui serait, seule, le phare du monde mais qui, si elle l’a jamais été, ne l’est assurément plus aujourd’hui."
     smiley  smiley

    Ca c’est de l’argumentation fine et subtile !

    Ceux qui n’adhèrent pas à la propagande européiste ne sont rien d’autre que des rétrogrades, nostalgiques d’une France phare du monde ?
    Rien que ça ! smiley

    Bon, ben merci pour votre diagnostic, docteur.
    Je vous dois combien ?

     smiley

  • Par Agor&Acri (---.---.49.1) 2 avril 16:00
    Agor&Acri

    Bon article.
    Merci.

    Un passage a notamment retenu mon attention :

    « Ces dernières décennies, pour accélérer cette réalisation de la valeur marchande on n’a pas hésité à aliéner encore plus ces pauvres « travailleurs-consommateurs » par le développement du crédit à la consommation ou immobilier avec le prélèvement sur le pouvoir d’achat de l’emprunteur d’un intérêt par le système financier, devenu le seul maître en matière de création monétaire  ».

    En effet, on tient-là une clé (sinon LA clé) du système.

    C’est ce qui m’avait incité à devenir lecteur régulier des posts de l’auteur du forum
    LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents)

    Car, il y a déjà 5 ans de cela, il avait ouvert son forum sur cette idée que le système bancaire privé s’apparentait à une sphère de parasites improductifs et nuisibles qui s’engraissent sur le dos de l’économie réelle.

    Posté en 2009, en introduction :
    ______________________________________

    Je suis parti d’un constat : les politiques et les journalistes, pourtant friands de sujets polémiques, n’évoquent jamais certains thèmes se rapportant à l’emprise du monde financier sur la gouvernance de la planète.

    Les Etats, les entreprises et les particuliers sont soumis, de manière direct et indirect, à une forme d’impôt scélérat et se voient contraints de verser une sorte de dîme permanente au monde de la finance.
    Le caractère « systémique » et pyramidal de l’endettement des Nations permet à un cénacle de « banksters » de s’emparer progressivement d’une part toujours plus grande des richesses produites.
    Tels des parasites aliénant leurs proies.
    (...)
    Ce constat et ces interrogations en ont amené d’autres et c’est un regard nouveau que je porte à présent sur la gouvernance de la France, de l’Europe et du monde.
    (...)
    Quel magnifique modèle basé sur l’hyper-consommation immédiate et sur la marchandisation de tout ce qui peut présenter une forme de valeur d’échange."
    (...)
    l’hyper-consommation pousse à l’hyper-endettement.

    Qui a intérêt à ce que les échanges de marchandises et de services s’accélèrent et se multiplient en dehors de toute règles de saine gestion et en transitant le plus systématiquement possible par l’intermédiaire de leurs bienveillantes ponctions ?
    QUI
    ...improductifs et nuisibles qui s’engraissent sur le dos de l’économie réelle : ils me rendent captif et amputent à leur profit mon pouvoir d’achat.

    La production de richesse est une chose.
    La captation de richesse en est une autre.
    _____________________________________

    C’était il y a 5 ans.
    Au sein de la population, la prise de conscience a bien progressé depuis.

    Mais, grâce à la duplicité des politiques et des médias, la finance n’a rien perdu de sa toute puissance smiley

    Il reste encore du chemin...

  • Par Agor&Acri (---.---.89.173) 1er avril 18:56
    Agor&Acri

    @ claude-michel,
    non seulement vous offrez le visage du déni « brut de décoffrage »
    mais en plus, vous nous proposer un magnifique exemple de Novlangue :
    « bof...bon nombre de personne s’amusent a réécrire l’histoire depuis la nuit des temps »

    Justement, précisément,
    et l’auteur insiste à maintes reprises là-dessus,
    aussi bien le 9/11 Consensus Panel
    que le documentaire « 11-Septembre : Le nouveau Pearl Harbor »
    ne réécrivent absolument rien.
    Ils analysent simplement des faits qui s’avèrent soit incompatibles avec la version officielle livrée par la commission d’enquête, soit mystérieusement absente de cette dernière.

    Votre ironie méprisante n’a aucunement valeur d’argument.
    Votre ironie illustre un profond irrespect vis à vis des familles des victimes qui appellent la vérité de leur voeux.
    Votre ironie incitera, j’espère,
    ceux qui n’ont pas d’avis particulier sur la question,
    à prendre le temps de visualiser le documentaire cité plus haut, qui est véritablement édifiant.

Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération