• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

AGORA

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 7 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • AGORA 31 mai 2007 17:33

    re oups pour le second je répondais à : La révolution des fonctionnaires par vraitravailleur (IP:xxx.x51.163.103) le 31 mai 2007 à 12H11



  • AGORA 31 mai 2007 17:29

    Autre non sens entretenu, je suis désolée mais je ne suis pas devenu fonctionnaire pour la sécurité de l’emploi, mais pour travailler.

    A une époque où le chômage était déjà endémique, après avoir quitté un emploi dans le privé pour suivre mon conjoint qui était lui aussi dans le privé, être resté deux ans sans emploi, entre de dizaines de demandes d’emploi restées sans réponses,différents petits boulots, stages et autres, j’ai passé quelques concours, le premier que j’ai réussi et qui m’a donné du travail je l’ai accepté. Je ne suis pas fonctionnaire par vocation, mais ma mentalité n’a pas changé en le devenant, je suis payé pour faire un travail, et je le fais, je n’ai pas l’impression de voler mon salaire ni d’être payé à ne rien faire. Je dépend du ministère de la justice et j’ai la faiblesse de croire que si nous ne faisions rien de nos 10 doigts, cela se remarquerait ....



  • AGORA 31 mai 2007 17:21

    Il ne faut pas oublier que dans ces statistiques sont compris tous les salaires, y compris les « HH » (hors hiérarchie) dont personne ne peut chiffrer le montant réel. Pour ma part j’ai un exemple concret : cadre B, fonction publique d’Etat, niveau de recrutement BAC + 2, 27 ans d’ancienneté, responsabilité pénale personnelle encourue éventuellement, 37h hebdo minimum, (charte du temps imposée par mon ministère)heures sup non payées mais à récupérer dans les 2 mois ou à économiser sur un plan épargne temps : 2.100 € net, dont 25% de primes qui ne comptent pas pour la retraite mais sur lesquelles je paie comme sur le salaire de base la CSG, CRDS, des impôts (ben oui je paie pour pouvoir être payé puisque « les fainéants de fonctionnaires sont payés avec NOS impôts » et une « petite » taxe appelée solidarité puisque nous ne cotisons pas pour le chômage. Chez nous quand quelqu’un est viré (révoqué)il n’a droit à rien, même pas à sa retraite. Ce qui m’agace c’est la confusion entretenue entre les fonctionnaires et les assimilés (sécu, edf, mairie), c’est ce que je vis au quotidien et ce que je lis dans les quotidiens, c’est bizarre j’ai l’impression d’être sur une autre planète. Plus largement cette façon d’opposer différentes catégories de salariés, d’entretenir cette illusion que l’herbe est plus verte dans le champ du voisin et qu’il vaut mieux pratiquer une politique de terre brûlée que de souhaiter une herbe verte pour tout le monde. Je ne nie pas qu’il y ait des fumistes chez nous comme partout, mais a tous les détracteurs des fonctionnaires je pose cette question : après 2 ans de chômage votre gamin réussit un concours de la fonction publique qui sur 1400 candidats en retient 20, allez vous le renier parce qu’il accepte le poste ? Ah non au fait il n’y a plus de postes dans la fonction publique mais des « équivalents temps plein » . Peut être que votre gamin on n’en prendra qu’un bout pour faire des économies (c’est de l’humour" ...)



  • AGORA 31 mai 2007 17:16

    Oups je me suis trompée en cliquant je répondais à : > La révolution des fonctionnaires par titi (IP:xxx.x36.119.180) le 30 mai 2007 à 18H10



  • AGORA 31 mai 2007 16:53

    Autre non sens entretenu, je suis désolée mais je ne suis pas devenu fonctionnaire pour la sécurité de l’emploi, mais pour travailler.

    A une époque où le chômage était déjà endémique, après avoir quitté un emploi dans le privé pour suivre mon conjoint qui était lui aussi dans le privé, être resté deux ans sans emploi, entre de dizaines de demandes d’emploi restées sans réponses,différents petits boulots, stages et autres, j’ai passé quelques concours, le premier que j’ai réussi et qui m’a donné du travail je l’ai accepté. Je ne suis pas fonctionnaire par vocation, mais ma mentalité n’a pas changé en le devenant, je suis payé pour faire un travail, et je le fais, je n’ai pas l’impression de voler mon salaire ni d’être payé à ne rien faire. Je dépend du ministère de la justice et j’ai la faiblesse de croire que si nous ne faisions rien de nos 10 doigts, cela se remarquerait ....







Palmarès