• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

AIGUAL

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • AIGUAL 9 janvier 2013 18:40

    Quand on s’endette de façon délirante et qu’on peine à rembourser ses dettes en mettant en danger les prêteurs on peut toujours attaquer commodément le capitalisme... et traiter les banquiers de voleurs... Combien les états forcés à l’austérité aujourd’hui se sont soucié de leur capacité de remboursement au moment ou ils ont fait leurs emprunts ? Faut-il vraiment manipuler des équations compliquées pour s’apercevoir qu’un endettement cesse d’être structurant pour devenir délétère ?Qui peut prétendre que les politiques ont abdiqué toute prérogative dans la folle marche du capitalisme alors que la folie des emprunts n’a fait qu’alimenter une économie virtuelle prompte à créer des « liquidité » pour les états demandeurs.

    Comment échapper aux démons de la finance que l’inconscience des politiques a créés de toute pièce ? Le capitalisme est d’autant moins gérable qu’il doit alimenter les délires sociaux de politiciens en mal d’élection. Qui sont les vrais coupables des crises du capitalisme ceux qui dépensent sans compter pour alimenter une fausse prospérité ou les créanciers qui pensent pouvoir profiter indéfiniment des erreurs de gestion les plus grossières des états ?
    Une des conséquences principales des emprunts délirants des états et précisément l’apparition d’une économie virtuelle aux mécanismes de plus en plus incompréhensible, qui finit par prendre ses décisions à partir de modèles dont aucune personne même animée des meilleurs intentions n’est capable de connaître la validité..Parler de pillage n’a pas plus de sens que de parler d’erreur puisqu’on ne sait pas ce qui est finalement volé qui a été le voleur et pour quel motif il a volé... Un état emprunteur qui ne rembourse pas est voleur au même titre que celui qui tente de profiter de ses difficultés pour s’enrichir... voleurs ou simples imbéciles qui tentent de vivre aux dépens les uns des autres ?



  • AIGUAL 9 janvier 2013 17:14

    Le pire danger qui nous guette est constitué de la bande de crétins qui veulent faire notre bonheur.. et dont une proportion notable est prête à faire des millions de victimes pour y parvenir.

    La morale égalitaire bébête a fini par déboucher sur les exactions les plus graves à l’encontre de l’humanité qui aient jamais été perpétrées... Aujourd’hui encore des nostalgiques débiles de la lutte des classes se croient obligé de nous abreuver de leurs certitudes sociales débiles.. et certains comme Mélenchon en ont fait un métier et la source d’une réussite sociale évidente.
    Cahuzac et Mélenchon sont deux expressions politiques différentes de la même forme d’arrivisme qui consiste à exploiter efficacement la sottise des électeurs... et des commentateurs



  • AIGUAL 9 janvier 2013 16:56

    Que des paroles aussi sages de Jaurès ait été ignorées n’est pas surprenant ...

    La sagesse des paroles contraste toujours avec la profonde sottise des actes
    La gauche française a ancré son action sur la lutte des classes dont on a pu mesurer le résultat en vraie grandeur dans les paradis communistes.A quoi riment ces vieilles lunes gauchistes et les incantations solidaires stériles qui les accompagnent... Quand on crée de la richesse il est logique qu’on finisse par créer des riches... quand on ne fait que répartir on ne fabrique que des pauvres..L’enfer solidaire est pavé de bonnes intentions Pour faire payer les riches il faut qu’ils existent... et qu’ils le restent...
    Toujours plus d’impôts et toujours plus « d’inégalité officielle » d’après l’INSSEE ! cherchez l’erreur



  • AIGUAL 9 janvier 2013 16:16

    Bonjour,


    Il n’y a pas de vrai débat entre la droite et la gauche sur l’origine de nos problèmes il n’y en a donc aucun sur le solutions crédibles pour en sortir. Avec Cahuzac et Mélenchon on a deux visions certes différentes mais totalement hors du temps. La gauche et la droite ont soutenu le même modèle social non financé depuis 60 ans.. elles ont toutes les deux organisé pour se faire élire une fausse prospérité sociale à coup d’emprunts sur les marchés, favorisant l’entretien d’une économie virtuelle.Le modèle social qui prévaut en France depuis 1946 est de gauche En France on a le droit d’être de droite à condition de se comporter comme le fait la gauche.Les prestations sociales ne font qu’augmenter même sous les gouvernements de droite, ce qui serait parfait ,si un embryon de solution à leur financement finissait par voir le jour.Notre modèle social qui devait être financé par l’industrie au sens large des cotisants est aujourd’hui bâti sur le sable de l’économie virtuelle des taxes et des emprunts délétères
    Mélenchon comme Cahuzac ne sont pas en mesure et probablement pas assez courageux ni suffisamment intelligents pour réformer et financer le modèle social qui nous ruine et qui plombe tous nos espoirs de compétitivité et de redressement. Alors que Cahuzac a l’illusion de pouvoir rembourser la dette sans le réformer Mélenchon propose la fuite en avant et le « bras d’honneur » aux prêteurs... Deux hommes politiques du passé dont un propose avec prétention des solutions d’hier à un inconditionnel délirant des solutions d’avant-hier. Des débats droite-gauche qui ne mènent à rien sont une des caractéristiques principales de notre démocratie d’attardés dont l’illusion de maîtrise est le dénominateur commun .De tels débats n’ont donc pas le moindre intérêt

    Cordialement

    Aigual






Palmarès