• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Aladar

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Aladar 13 février 2009 11:30

    A Jonas :

    Non, vous mélangez les données : une activité est en Becquerel, les Sievert fournissent la dose. 
    Le calcul d’une dose reçue(par un individu) tient compte du type de rayonnement (alpha/beta,/gamma/neutron/X), des energies, du mode (irradiation/contamination) du radioélément incriminé, éventuellement des organes toouchés etc. C’est compliqué c’est vrai, mais les pages wiki sont pas mal faites ou alors : www.laradioactivité.com

    Mais, Jonas, n’embrouillez pas tout le monde avec de fausses données !



  • Aladar 13 février 2009 10:00

    Bonjour,
    Vous semblez bien connaitre la CRIIRAD. Cette association est importante et il devrait en exister dans tous les domaines "sensibles" (en tout cas liés à la protection des population).
    La CRIIRAD n’est pas objective pour autant : elle maitrise parfaitement les techniques de communication et la mise en scène (utilisation de protections inadaptées mais télégéniques, utilisation de termes accentuant les situations, mensonge par omission afin d’établir des amalgames....).
    C’est une réaction que l’on peut éventuellement comprendre : la partie adverse, ’les pro nucléaire", étant à priori radicale, il faut également se radicaliser pour trouver un équilibre : c’est la position de la CRIIRAD.

    Ce qui est consternant est la totale soumission des journalistes qui reprennent le point de vue de la CRIIRAD sans recul.

    Avec tout ça rien ne progresse, les deux opposés s’affrontent et la population ne sait plus qui dit la vérité.

    Il existe d’autres organismes indépendants et beaucoup moins subjectif sque la CRIIRAD en France, heureusement.

    Concernant les agréments de la CRIIRAD (http://www.mesure-radioactivite.fr/03.05.html), les agréments sont donnés pour une technique, pour une matrice, c’est assez complexe. Parler d’agréments en général,c’est laisser croire que des experts ont validé l’ensemble de vos processus : c’est faux et donc malhonnête.
    La CRIIRAD n’est pas agrée pour la mesure sur des solides par exemple. Heureusement pour eux car leur démonstration au cours du reportage de leur "analyse" d’uranium par spectrométrie gamma laisse pantois....

    Utiliser la complexité des techniques d’analyse, la complexité du lien entre un cailloux "qui crache" (dixit la CRIIRAD) et le danger pour l’homme est contre productif pour tout le monde.

    Cordialement



  • Aladar 12 février 2009 15:30

    Le problème des stériles miniers et de la gestion de ces résidus par COGEMA/AREVA est sérieux. Les "mesures" par la CRIIRAD sont bidons. C’est dommage, ils se décrédibilisent eux-mêmes : mise de surbottes sur un parking proche d’une station de ski, on se protège contre les risques de contaminations de cette manière...dans ce cas, pourquoi creuser ?? qui peut croire que ces surbottes peuvent resister à 10m de marche sur gravillons ?? ...
    La spectrométrie gamma réalisée sur les echantillons : on nous montre une raie sensée représenter l’uranium (on suppose U238, l’U235 est en quantité beaucoup plus faible), c’est ridicule on ne quantifie pas l’U238 directement par spectrométrie gamma : on utilise un de ses descendants ou d’autres techniques, ..
    L’"expert" de la CRIIRAD avec son DG5 (le petit boitier blanc) attaché au bout d’une ficelle qui nous explique que les balises sont mal placées...heureusement que le ridicule ne tue pas....etc etc.

    La CRIIRAD est indépendant, c’est vrai, elle n’est pas objective pour autant et on peut emettre de sérieux doutes sur ses capacités techniques.







Palmarès