• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alain Côté

Alain Côté

Traducteur indépendant de nationalité canadienne, j'habite au Japon depuis 1997.

Tableau de bord

  • Premier article le 16/11/2007
  • Modérateur depuis le 02/07/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 6 5 24
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique









Derniers commentaires


  • Alain Côté Alain Côté 14 avril 2011 01:22

    « Autant dire que les arguments de l’AIEA selon lesquels le facteur humain n’est pas en cause est une énormité qui n’a rien à envier à la catastrophe elle-même. »


    Au Japon, personne n’est dupe. Dans la presse, sur les blogues, dans les médias sociaux, le terme jinsai (人災) est très souvent employé pour qualifier les évènements récents. La calamité naturelle se double donc, pour bien des citoyens japonais, d’un désastre causé par une négligence humaine.

  • Alain Côté Alain Côté 3 juillet 2008 11:32

    > Parkway

    Je pense qu’il faut lire ma réponse au premier commentaire pour bien comprendre. Il faut aussi tenir compte du passage où j’écris : "... comme cela se fait de plus en plus, dans des projets d’aide au développement en Asie."

    Cordialement,
    Alain


  • Alain Côté Alain Côté 2 juillet 2008 21:50

    Bonjour. Je n’ai pas de détails sur ce point, mais je suis tenté de croire qu’il s’agisssait plutôt d’inégalités entre écoles publiques. On peut notamment penser à la vétusté des installations dans certaines écoles, faute d’argent pour renouveler les équipements. Bellmark vient d’ailleurs en aide aux écoles qui subissent des dommages à la propriété suite à un tremblement de terre, glissement de terrain ou autre calaminité naturelle (quand même assez fréquentes au Japon).


  • Alain Côté Alain Côté 2 juillet 2008 21:50

    Bonjour. Je n’ai pas de détails sur ce point, mais je suis tenté de croire qu’il s’agisssait plutôt d’inégalités entre écoles publiques. On peut notamment penser à la vétusté des installations dans certaines écoles, faute d’argent pour renouveler les équipements. Bellmark vient d’ailleurs en aide aux écoles qui subissent des dommages à la propriété suite à un tremblement de terre, glissement de terrain ou autre calaminité naturelle (quand même assez fréquentes au Japon).


  • Alain Côté Alain Côté 28 novembre 2007 23:51

    D’accord avec vous concernant l’impact des victoires mongoles des dernières années (aucun vent divin n’est encore parvenu à les arrêter cette fois-ci smiley ). Il y a fort à parier que la plupart de ceux qui déplorent la supériorité actuelle des lutteurs mongols (et la présence d’un très grand nombre d’étrangers sur l’arène) se réjouiraient en fait de la présence étrangère si les lutteurs japonais tiraient mieux leur épingle du jeu et produisaient un Yokozuna de temps à autre. Et pour ça, il faudra effectivement que le sumo change afin d’attirer davantage de jeunes Japonais doués.

    Paradoxalement, la crise actuelle rend le sumo plus intéressant, sinon du point de vue sportif, du moins du point de vue sociologique. smiley







Palmarès



Agoravox.tv