• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alain Lipietz

Alain Lipietz

Né en 1947. Economiste, retraité. Député européen (vert) de 1999 à 2009.
Derniers ouvrages publiés :
* Face à la crise : l'urgence écologiste
* Les fantomes de l'Internet (polar)
La SNCF et la Shoah

Tableau de bord

  • Premier article le 16/04/2007
  • Modérateur depuis le 05/05/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 61 300
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires


  • Alain Lipietz Alain Lipietz 23 janvier 2012 22:12

    Cher Jean-Jacques,


     il semble que vous n’ayez pas suivi l’affaire (ni lu le livre). La SNCF n’a pas pas été condamnée à Toulouse pour avoir « fourni des trains » (il ne s’agit là qu’une forme parmi d’autres du problème complexe de la collaboration économique) mais pour avoir organisé, dans la zone non occupée, et en se qui dépendait d’elle la déportation des Juifs dans des conditions inhumaines (par exemple refuser de donner de l’eau). Quand à savoir qui paie, je suis surpris que vous ne protestiez pas que les contribuables aient, dû payer la SNCF, jusque à un an après la Libération, pour la déportation des Juifs. Et même si la SNCF avait indemnisé les Juifs dès 1945, qui payait ? Pour une part ses actionnaires privés, les « barons du rail » (49%), pour une autre part l’Etat (51%), donc les contribuables. Aujourd’hui comme hier, je ne vois pas trop ce que les usagers viennent faire là-dedans.

    Ce que vous écrivez revient à dire qu’une entreprise n’est pas responsable des dommages qu’elle commet de sa faute, car ce sont ses clients qui paieraient. 
    seriez vous assurer ?



  • Alain Lipietz Alain Lipietz 21 octobre 2011 17:53

    @non666 :

    Vous avez la mémoire courte ! C’est Montaigne qui le premier a défini les crimes contre l’humanité. Il citait comme exemple : les combats entre prisonniers et fauves dans les cirques romains, le massacre des indiens d’Amérique par les conquistadores espagnols, la déportation des juifs espagnols par les Rois catholiques.

    Quand à votre justification des crimes antisémites de Vichy et des barons du rail de la Sncf par les crimes israéliens contre les Palestiniens, vous n’avez pas l’impression d’un léger anachronisme ? 

    On peut condamner et les uns et les autres , je dirais même plus, il faut condamner et les uns et les autres, et votre coupable indulgence pour les nazis (français !) dessert les Palestiniens.


  • Alain Lipietz Alain Lipietz 21 octobre 2011 17:41

    Me voici rassuré. Il y’a des voix dont n’est pas fier. Il y a peu d’antisémites d’ailleurs dans l’électorat d’EELV (qui est pourtant accusé d’être unilatéralement « pro-palestinien » par lie CRIF.


  • Alain Lipietz Alain Lipietz 21 octobre 2011 12:22

    Voici le florilège des erreurs sur l’affaire « SNCF et la Shoah », qui justifie l’écriture de mon livre !

    - Les plaignants, mon père et mon oncle, n’étaient pas des descendants, mais des victimes directes. Il ne s’agit pas « d’ancêtres » mais de personnes bien en vie. Voir la très belle interview de mon oncle dans le livre.
    - Les coupables n’étaient pas « Attila » mais des gens qui ont continué leur brillante carrière sous la France libérée. Ce soir 19 h je représente le Mrap au débat sur le 17 octobre 1961, MPT Gérard Philippe à Villejuif. Le responsable était un certain Papon. On s’aperçut bien plus tard que son rôle dans la Shoah aurait du le faire virer de la préfectorale dès 1945. On paie toujours la justice qu’on n’a pas voulu rendre.
    - Un coup d’oeil sur mon site http:// lipietz.net montre au jour le jour de quoi je m’occupe.
    - Les cheminots furent parfois résistants, comme tous les Français, mais la Sncf était dirigée évidemment par des collabos chaleureusement pétainistes et antisémites. Son président , Fournier, avait commencé par présider le SCAP (embryon du Commissariat Général aux Questions Juives)
    - Il n’y avait pas d’allemand dans les trains vers Drancy et Léon Bronchart, LE cheminot qui a refusé de conduire un convoie de la honte (chaleureusement approuvé par les autres cheminots) n’y a perdu que ses primes de fin d’année, la SNCF n’a pas osé imposer une sanction plus grave.
    Pour ne plus dire d’ânerie en société , lisez « La Sncf et la Shoah » smiley


  • Alain Lipietz Alain Lipietz 21 octobre 2011 12:07

    @ amalpb. Sur tous ces sujets, cher Monsieur, j’ai un site avec d’excellent moteurs de recherche : http///lipietz.net, je publie d’autres livres etc. Merci pour votre intérêt.

    S’agissant du passé, je pense au contraire que vous avez tort de vous en désintéresser. Qui n’a pas de passé n’a pas d’avenir.
    Ce soir 19 h je représente le Mrap au débat sur le 17 octobre 1961, MPT Gérard Philippe à Villejuif.






Palmarès