• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alain S.

La trentaine, français moyen aux revenus moyens, qui aime la tranquillité et les choses simples, consommateur malgré lui qui n’a pas le temps d’écouter, de lire et de regarder tout ce qu’il a, en quête du bohneur et de la paix intérieure, curieux de tout.

Tableau de bord

  • Premier article le 03/10/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 13 29
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Alain S. 27 mai 2007 19:29

    La situation que vous évoquez est tragique. Beaucoup de détails manquent pour comprendre comment on peut en arriver là. Apparemment, vous faîtes partie des rares persones auprès desquelles il peut trouver de l’aide. A 17 ans, on a des droits. Renseignez-vous auprès d’associations de juristes bénévoles (il en existe un peu partout) : il me semble qu’il peut agir contre ses parents. Sinon, je ne vois pas d’autres issues que d’accepter des petites missions en interim de toute sorte. Il existe de nombreux exemples autour de nous de gens qui ont réussi à partir de rien, tout est possible, alors ne perdez pas espoir !!



  • Alain S. 11 avril 2007 21:33

    Merci pour cet article percutant qui démontre une fois de plus la mauvaise foi qui se propage dans un combat politique de plus en plus bruyant et inintelligible. Dommage qu’il ne soit pas lu autant de fois que cette polémique s’est répandue !



  • Alain S. 3 avril 2007 22:08

    Cette période électorale nous amène, après chaque fait divers, à remettre à plat nos choix de civilisation. Dommage que les élections ne soient pas plus fréquentes (je plaisante). Histoire d’enfoncer des portes que je croyais complètement ouvertes, je rappelle que la pauvreté, l’ignorance, la malchance à la naissance, expliquent une partie de la délinquance comme bien d’autres choses. Alors, oui, ce sont ces causes qu’il faut combattre et non ce « pauvre » délinquant isolé qui fait les frais d’enjeux qui le dépassent. Mais, n’oublions pas non plus que l’on parle de justice, c’est-à-dire de protection de la société et non de morale...



  • Alain S. 30 mars 2007 21:53

    A l’attention de l’auteur : vous êtes courageux. Donner votre opinion sur un tel sujet d’actualité et avec votre profession. Vous nous invitez à prendre du recul sur les véritables causes de cette rixe. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un plaidoyer pour des idées d’extrême droite ou un Etat policier. Dans notre société se développe, dans un climat de haine, une culture anti-flics, anti-répression, anti-autorité. Et il me paraît bien plus démagogue de surfer sur la vague des méchants policiers à la main lourde que sur celle, certes plus banale, des méchants délinquants qui n’ont pas le droit de frapper un membre de la force de l’ordre. Cette campagne présidentielle manque d’intelligence mais aussi d’amour. Les policiers ne sont pas des super-héros mais je trouve qu’ils ressemblent un peu à ces héros anonymes, qui prennent chaque jour des risques du simple fait d’exercer leur métier. Ils sont obligés de se cacher pour éviter les représailles d’un délinquant ou de ses proches. Alors, je pense qu’ils ont besoin de notre soutien solidaire, et non de notre méfiance perpétuelle, car ils sont là pour nous. Il y a certes des exceptions, comme il y a des pompiers pyromanes : je n’en admire pas moins les pompiers dans leur très grande majorité. Alors, merci à tous les représentants des forces de l’ordre qui subissez aujourd’hui une grosse pression. J’espère que vous trouverez suffisamment de reconnaissance dans la sécurité que vous nous apportez au quotidien.



  • Alain S. 30 décembre 2006 16:25

    Bien vu pour les océans, la prochaine fois je consacrerai plus de temps à la relecture. Comme quoi, votre commentaire me sert de leçon, il est utile. Sinon, c’est quoi un article utile ?

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Humanitaire Solidarité Santé






Palmarès