• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alba

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Alba 5 mai 2008 22:10

    Pardon à Voltaire de continuer un peu hors sujet mais cet article, au delà du point précis des sciences, touche à la question de l’efficience du système éducatif français surtout en primaire, base de toute la suite des acquisitions.

    Quarante pourcent d’enfants ayant des lacunes en maths-français à l’entrée en sixième ce n’est pas rien ! Pour autant, les réactions émotives du genre “les instits ne sont que des nuls gauchistes” ou au contraire “on ne laissera pas détruire notre ‹‹système›› !” n’apportent aucun élément pour solutionner le problème.

    Il semble qu’il serait plus que profitable de s’interroger sur les raisons qui font qu’un si grand nombre de gamins ne parviennent pas [suffisemment] à maitriser ces fameuses compétences de base. Ces raisons sont de deux ordres :

    1)NEUROLOGIQUE : alimentation de plus en plus artificielle présentant des taux inquiétants de pesticides & autres produits chimiques, trop longues heures passées sous éclairage néon au spectre déséquilibré par rapport à celui du soleil ainsi que grave manque d’exercise physique (hors école) couplé à l’excessive virtualisation de la sphère de vie (télé & jeux vidéos) ne peuvent pas ne pas avoir d’influence sur leurs cerveaux.

    2)SOCIO-FAMILIAL : parents absents physiquement et/ou au niveau de leur implication dans les progrés de leurs enfants, maltraitances diverses, existence de ghettos défavorisés où les jeunes générations ne peuvent pas croire que de bons résultats scolaires peuvent les aider à s’en sortir, matraquage publicitaire qui conduit les enfants à déconsidérer la conscience de l’effort au profit de celle du désir etc etc.

    Il serait donc injuste de vouloir faire porter au corps enseignant l’intégralité du “chapeau”. Cependant un peu moins de dogmatisme & un peu plus de réalisme ne feraient pas de mal... Une suggestion : plutot que de solliciter les parents pour faire des gateaux devant être vendus lors des kermesses afin de financer des voyages pourquoi ne pas être ouverts aux diverses contributions que ceux-ci pourraient apporter au sein même de la classe : expériences scientifiques, récits de voyages, cours d’anglais etc. ? Renoncer à leur tour d’ivoire permettrait aux instits d’enrichir grandement leurs classes et en même temps d’être mieux acceptés au lieu d’être perçus commes d’horribles fonctionnaires budgétivores.

    En conclusion : d’accord pour NE PAS REMPLACER UN FONCTIONNAIRE D’ETAT SUR DEUX ! Oui à une école cogérée avec les parents pour, en même temps, faire des économies et remonter le niveau.







Palmarès