• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alban MARTIN

Alban MARTIN

Je suis Maitre de conférence associé au Celsa Paris IV Sorbonne. Mes ouvrages s’intitulent « L’Age de Peer » (village mondial 2006), « Facebook : On s’y retrouve » (Pearson 2008), « Et toi, tu télécharges ? » (village mondial 2010) et également « The Entertainment Industry is Cracked, Here is the Patch ! » (publibook, prix de la fondation HEC 2004). Egalement . Je termine actuellement un nouvel essai sur la démocratie et les nouvelles technologies.

Tableau de bord

  • Premier article le 12/08/2005
  • Modérateur depuis le 13/09/2005
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 18 2 40
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Alban MARTIN Alban MARTIN 11 octobre 2010 19:14

    @Aldebaran : je vous rejoins pour dire que chaque pouvoir apporte son contre-pouvoir : l’émancipation représentée par l’égocratie amène potentiellement une réaction des représentants.


    Cependant, ne peut-on pas aboutir à une autre dynamique que celle de blocage / « annulation » (1-1=0) ? Via de nouvelles technologies politiques, 1+1 = 3 (valeur ajoutée pour le(s) représentant(s) de légitimité, utilité, connaissance, agilité et prédictibilité en incorporant cette égocratie dans leur fonction)...

    Je serai également plus nuancé que vous sur « Qui pourrait dénouer les grandes familles d’intérêts et de relations ? Surement pas le commentateur lambda, même groupé sur le net » Dans une certaine mesure, l’action de regardscitoyens de crowdsoucer la numérisation des lobbyistes montre une voie à creuser (http://www.regardscitoyens.org/lobbyistes/) non ?


  • Alban MARTIN Alban MARTIN 15 mars 2010 16:50

    En fait, ll ne faut pas chercher de l’intellectualisme là où il n’y en a pas...Il me semble que ce texte, publié à l’origine sur mon blog perso, n’est pas composé comme un article de recherche, mais bien comme un récit subjectif du vif de l’action, ce qui est assez visible au travers du registre de l’émotion et du ressenti qui est employé...

    Mais bon, après, si vous ne voyez pas la différence entre les 2, ce que vous n’avez sans doute jamais lu un travail professoral...

    PS : ce n’est pas une journaliste qui se tient la fesse, mais la caméraman. Après, là encore, ça ne fait peut-être pas de différence pour vous, pourtant le travail d’une caméraman et d’une journaliste est très différent, encore une fois...







Palmarès