• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

alcofribas48

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • alcofribas48 28 mars 2008 16:48

    Vinguieu, on l’aime la Russie ! C’est ça qui nousdonne le droit de causer dans le post !

    Allez, allez, Russie, on l’attend de pied ferme en Europe, rogntoudjou, On peut toujours causer, la Russie, l’Asie, l’Oural et Port-Arthur et ... Sakhaline, et ... patières mremières. Bon, c’est bien la stratégie, mais il ne faut pas se disperser. (Antoine de Jomini) 

    Russie, avec ton génie historique de la créativité (voir les maths, Kolmogoroff...), les langues (je n’ai JAMAIS rencontré à la surface de la planète de gens qui pouvaient parler aussi bien le français, sans AUCUN accent - salut belle Kira !), avec une connaissance très subtile de notre littérature, avec le génie de la fête et de l’amitié, du délire sain, les pieds sur la glace à manger des harengs fraîchement pêchés, en parlant de Pouchkine, Essenine, Blok, Akhmatova et Vissotsky et autres vidages de tête...

    Sartibois, on n’attend que ça !!!

    Arrêtons les poutinades caserno-spioniem... L’odeur de la graisse du cuir des bottes. Remugles de cachots de désespoir

    Chez nous, ben ouais, souvenons-nous des extases bonaparto-napoléonniennes, boulangériennes, cavaillèsques, mcmahonesques (la gloire que Monk eût..., encu.ades despotico-éclairées,) http://en.wikipedia.org/wiki/George_Monck,_1st_Duke_of_Albemarle ), le caporalo-bonapartisme à prostate en bandoulière et de leurs assassinats impunis. Hune-Deuiille ! Avec le monstrueux quotidien du troupier russkof... (Ki ki justifie ça, officiellement ? Euh ? C’est beau le règlement.).

    FSB/KGB, démocratie de l’Intelligence, abjection de la raison d’état, direct à la braguette. Lip service or blow job, same job.

    Y sont bien éduqués, ces gensses-là. Doncques, éduquons, éduquons tout partout...

    Aux tueurs de masse suaves qui maîtrisent les médias, fouteurs de m.rde qui ravitaillent (ou épargnent) les colonnes islamiques, sur les crêtes de l’Hymalayia, du Khirguistan à l’Uzbekistan pour acheter - bordures (Bordurie !) pourraves - la "paix tchétchène" et refouler la m.rde vers l’Afghanistan et plus loin.

    Apprentis sorciers de longue pratique (lire : Persia in the Great Game. Sir Percy Sykes, explorer, consul, soldier, spy. London, John Murray, 2003 - point de vue British), pas les seuls bien sûr. Vieille, très vielle histoire qui cocotte l’imagination crapoteuse des écoles de guerre. Les Français, agaga agaga, l’Hafhriquhe de petits incapables, middle-class ineptes, sacrés cadres/chefs/adjudants là-bas... Ha ! Jésus !

    Vois pas pourquoi à la méfiance naturelle vis à vis de nos crapules à nous, on oublierait les autres.

    Connards en France, connards en Russie = même kombat !

    Il y a toujours un sous-sbire servile pour prendre la défense des puissants (Ivan Labibine-Ossouzoff - Alphonse le pharmacien).

    Na zdrowie, Gaspadin !

    Alcofribas.

     


  • alcofribas48 27 mars 2008 16:32

    Bonjour Michel.

    Je reconnais bien-là dans ton raisonnement le monde qui fut le mien dans les salles de marchés entre 90 et 97. Ah ! cet enthousiasme ! J’ai vécu les crises mexicaine, brésilienne, argentine, asiatique et russe.

    Domingo Cavallo, en Argentine, quel fin économiste avec son savoir-faire hors pair, la fin du PRI au Mexique et sa démocratisation à l’occidentale, ah ! Ponomarev en Russie !, la Thailande et sa sortie de crise boursière... - Tiens, la Thailande dont le PIB vu par le FMI ne distingue pas la part de la prostitution dans cet agrégat - . Dans l’international, tout va très bien, Mesdames les Marquises...

    J’ai fait des conversions de dettes contre equity (actions), des buy-back acrobatiques de dette sous-cotée, des rachats de créances pour peau de balle, etc... Les chiffres étaient toujours mirifiques avant et après les crises (pour les vautours), pas pendant. Non, pas de crise en vue en Russie, je l’espère, il y a le pétrole et les matières premières stratégiques. Raison de plus d’être vigilant pour la prunelle de nos yeux : la démocratie.

    Bon, ce que tu mentionnes, ce sont des chiffres présentés (peut-être) comme un hommage du vice à la vertu ! Il est clair que tu bosses avec (pour ?) la Russie, tu ne peux que voir l’avenir en rose (comme les assasins, cf. LF. Céline). C’est dur, mais je connais toujours des traders russes en Europe qui se font rémuner par des trusts à Chypre et qui ne voient qu’un avenir positif pour la Russie.

    Ben voyons, si la Chine est dans l’OMC, pourquoi la Russie n’y serait-elle pas ? Ben voyons...

    De mon modeste point de vue, la Russie, telle qu’incarnée en son pouvoir, ne montre aucun signe, si modeste soit-il, de prise en compte de la démocratie, "à la russe" ou autre). L’acceptation de cette réalité par le monde libéral montre, comme toujours, sa courte vue qui donne un clair encouragement aux autres pays candidats despotiques assis sur des matières premières. (Je vais regarder ce que dis le FMI de la Birmanie, par exemple).

    Je vois le Russie recommencer à jouer un jeu de grande puissance, bascule à droite, bisous à gauche, vente d’armes et de technologie militaire (diffusion d’uranium appauvri ?) aux pays les plus contestés de la planète, remugles de nationalisme ethnique (ex-Yougoslavie...). Difficilement chiffrable, n’est-ce pas ? Que dit le libéralisme de la politique de "Grandes Puissances" ? Ben ouais, c’est pas bien, mais c’est temporaire, vu que les chiffres sont bons et que demain, sera mieux ("la direction est limpide") ; celà s’appelle de l’utilitarisme. Puissamment raisonné. Adam Smith appliqué à la Russie, ça vraiment, ça me bluffe.

    Je comprends bien que le peuple russe ait encore à digérer le long passé stalinien qui l’a décervelé, je comprends bien aussi que la rente du pétrole va permettre au pouvoir de continuer à lui masquer sa réalité, mais je ne vois vraiment pas pourquoi il ne serait plus permis de dire (détracteur ?) que le roi est nu.

    Je regarde toujours les mains de Putine à la TV. Il a une manière de croiser les phalanges et de les rendres blanches à force de les serrer... C’est à frémir. Vu l’extrême vigilance du pouvoir à l’image, je ne pense pas que je sois parano. C’est un signe.

    Michel, je ne conteste pas l’argent que tu gagnes avec intelligence et ingéniosité pour des employeurs qui ne voient que les comptes, mais je pense qu’il y a un moment où le trader commence à ne plus bien dormir la nuit. Pour moi, la Russie tourne mal et je pense à mes amis russes qui en souffrent.

    Bien à toi.

    Alcofribas


  • alcofribas48 27 mars 2008 15:30

    Qui est Alexandre Latsa ? Il a un profil bien evanescent sur son site (?).

    Alexandre, s’il te plaît, d’où viens-tu ? qui es-tu ? comment gagnes-tu ta vie ?

    Merci de nous éclairer.


  • alcofribas48 12 septembre 2007 21:01

    Juste pour river un point.

    Ellena, dans son CV à droite de l’article, s’inscrit à Agoravox pour « lire une presse alternative où l’idéologie et le politiquement correct ne sont plus de mise... ». Fort bien. Lire d’accord, mais qu’écrit-elle ?

    Ellena cite un article de la National Review, organe de presse qui se présente comme ça : « National Review and NRO are America’s most widely read and influential magazine and web site for Republican/conservative news, commentary, and opinion. Both magazine and web site are the benchmark vehicles for reaching those Republicans/conservatives who shape opinion on the important issues, and both reach an affluent, educated, and highly responsive audience of corporate and government leaders, the financial elite, educators, journalists, community and association leaders, as well as engaged activists all across America. » Pas besoin de traduction...

    Si ça c’est « alternatif et dépourvu d’idéologie », bouffre !

    Nixon et Carter, socialistes ? Boudiou...

    Attention à l’intox.







Palmarès