Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Aldous

Aldous

Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force.

Tableau de bord

  • Premier article le 24/08/2006
  • Modérateur depuis le 25/03/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 116 7588 7020
1 mois 0 181 0
5 jours 0 25 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 445 237 208
1 mois 2 1 1
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Aldous (---.---.---.209) 21 mars 22:56
    Aldous

    @Antenor


    Les chrétiens orthodoxes, vu le nombre de morts qu’ils ont eu dans leur lutte sans concession contre le nazisme, peuvent donner des leçons à tout le monde.

    En 1940, dans une Europe vaincue par l’Allemagne nazie, avec qui l’URSS avait pactisé (accord Molotov-Ribentrop) et où la GB croulait sous les bombes, Mussolini a posé un ultimatum aux Grecs.
    Je pense que si les Grecs n’étaient pas orthodoxes ils auraient pactisé.
    Mais on ne pactise pas avec le diable. Ils ont battu l’armée Italienne et l’on repoussée en Albanie.

    Les Serbes orthodoxes furent les seconds plus grands résistants à l’hitlerisme et l’ont payé avec un des taux de pertes les plus élevés.

    Donc non. On n’a pas le droit de dire que le nazisme est l’enfant du christianisme. D’un certain type de christianisme occidental dévoyé, peut être.

    Mais l’ennemi le plus farouche du nazisme fut sans conteste l’orthodoxie chretienne.
  • Aldous (---.---.---.209) 21 mars 22:38
    Aldous

    @Olaf
    Le véritable christianisme est orthodoxe.


    Il n’a pratiqué ni le colonialisme, ni l’inquisition.

    Par contre Jean Paleologue, empereur byzantin du XIIe siecle a abolit la peine de mort et les chatiements corporels.
    Par contre, les Russes ont établit du XIIe au XVe siècle une république orthodoxe : la Republique de Novgorod, dont Saint Alexandre Nevski est le héros principal.

    Enfin, concernant les Juifs, la bible condamne l’anisémitisme alors que le Coran nous raconte que les pierres nous dirons « un juif se cache derriere moi, vient le tuer » (sic)

    La bible dit « Mais si quelques-unes des branches (juives) ont été retranchées, et si toi (Grec), qui était un olivier sauvage, tu as été greffé à leur place, et rendu participant de la racine (juive) et de la graisse de l’olivier, ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte.  »

    C’est la racine juive qui porte le christianisme et nous ne nous glorifions pas aux dépends d’elle.
  • Aldous (---.---.---.209) 21 mars 22:27
    Aldous

    @colere48
    L’islam est la religion de la soumission au plus fort.


    Islam signifie « les soumis ».

    Il vient effacer l’oeuvre du christianisme en inversant la préférence de Dieu : au lieu de sanctifier l’humble et le misérable, la victime et le faible, l’islam valorise le dominant, le violent et le conquérant.

    Rien ne différencie le Diable et Allah sinon que ce dernier est le plus puissant. Allah et ses adeptes usent de coercition, de violence, d’oppression fiscale, d’humiliations, et de cruauté pour convertir les incroyants.

    Un Jésus fouetté, humilié et exécuté n’est pas concevable pour le musulman. Ca ne cadre pas avec son système de valeur où c’est le plus fort qui a raison.

    Si on n’a pas compris ça, on n’a rien compris.
  • Aldous (---.---.---.209) 21 mars 22:16
    Aldous

    @lsga
    Vous n’y comprenez strictement rien.


    Le christ enseigne que la puissance et la gloire des royaumes de la Terre appartiennent au Diable et il les donne à qui il veux.

    Autrement dit, il n’y a pas de roi de droit divin. Le sacre des rois a été réintroduit lors du pacte entre Pépin le bref et le pape Etienne II en échange des Etats pontificaux.

    C’est un double reniement du christ : 1) le christ a supprimé l’onction des anciens rois d’Israel pour faire de tous les chrétiens des oints (des seigneurs). C’est pourquoi nous nous appelons monsieur (mon seigneur). L’onction de Pépin (la destitution des mérovingiens) n’est pas divine.
    2) le christ a séparé le politique du sacré (Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu) le Pape n’a pas à devenir chef d’état. Cette ineptie finira par créer le grand schisme d’Orient quand l’Etat pontifical se constituera en chancellerie et exigera la soumission de tous les chrétiens (3e reniement du christ qui avait dit « les rois des nations les soumettent et se font appeler bienfaiteurs. Qu’il n’en soit pas de même parmi vous »

    L’Eglise du christ, celle des origines qui a gardé ses commandements est l’Eglise orthodoxe.

    L’Eglise romaine a été préfigurée par la vie de Saint Pierre. Trois reniements avant le chant du coq. 
    Par trois fois le christ demande à Saint Pierre « m’aimes-tu ? » Trois fois ils confirmera. En dépit de ses 3 reniements le christ le gardera à cause de son amour.
  • Aldous (---.---.---.209) 21 mars 22:00
    Aldous

    @gerard5567
    Vous régirgitez très bien votre endoctrinnement.


    Le christianisme a mis un terme à la seule loi qui prévalait dans l’antiquité : la loi du plus fort.

    La civilisation occidentale a replongé dans les massacres de masse avec le recul du christianisme.

    La réalité est que depuis qu’il y a des régimes athées, il y a des génocides. Robespierre, Kémal, Lénine, Trotsky, Staline, Hitler, Mao, Pol Pol échappaient tous à la modération exercée par l’Eglise.




365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Après la question juive, le problème orthodoxe ?




Palmarès