• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Capillotracteur

Capillotracteur

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 67 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Capillotracteur Capillotracteur 22 novembre 2013 13:33

    Demosthène, au lieu de balancer des insultes aux gens qui ne sont pas d’accord avec vous vous feriez mieux de proposer comment améliorer le système, qui, je le rappelle, vit de la dette depuis des décennies. Les gens de gauche sont normalement les plus démocrates non ?

    Quant à la Sécu, effectivement, les caisses primaires sont privées, il s’agit donc d’un monopole de droit privé garanti apr l’Etat (comme les autoroutes)



  • Capillotracteur Capillotracteur 11 mai 2012 14:17

    Je suis assez d’accord sur certains points. Il est vrai que l’euro en état a favorisé les exportations allemandes. Maintenant je pense que ce n’est pas une raison pour continuer de vivre ainsi au dessus de nos moyens au prix d’un état obèse, qui, au final, n’arrive plus à fournir un service de qualité en rapport avec son coût.

    Sarkozy n’a pas fait ces réformes de fond qui permettraient d’économiser des dizaines de Mds € plutôt que d’alléger la barque des classes moyennes pour des dépenses de fonctionnement.

    On pourrait, en outre, revoir notre structure territoriale qui nous coûte affreusement cher en supprimant par exemple les départements, en réduisant le nombre de nos communes. Je pense qu’en accompagnant le tout d’un acte de décentralisation permettant de transformer la France en république fédérale permettrait une gestion plus démocratique et proche des gens.

    Pourquoi gaspiller tout cet argent qui pourrait servir, pour le coût, pour des VRAIES dépenses d’investissement et aussi à réduire notre dette... Et cela, sans braquer un fusil sur la tempe des contribuables...



  • Capillotracteur Capillotracteur 11 mai 2012 13:38

    D’après la Commission européenne, les dépenses publiques ont été en 2011 de 45,3% du PIB en Allemagne contre 55,8% en France, soit un écart de 10,5% de PIB.
    (a) Si la France avait les mêmes dépenses publiques que l’Allemagne, son budget serait de 212Md€ inférieur, ce qui permettrait de baisser les impôts de 100Md€ tout en assurant l’équilibre budgétaire.

    (b) Selon l’OCDE 62% de cet écart est dû au traitement des fonctionnaires :

    - A proportion égale, la France aurait 1,5 million de fonctionnaires de moins soit les effectifs de 1980.

    - Le salaire de nos fonctionnaires est en moyenne 23% supérieur au salaire allemand.

    - Ils travaillent 35h/semaine, représentant un surcoût de 25Md€/an.

    - Leur absentéisme est le double de celui du privé, soit un coût de 12Md€/an.

    (c) Les dépenses de retraite des fonctionnaires français sont très supérieures à celles des allemands, qui ont le même régime que les salariés du privé.

    - Les fonctionnaires français partent en retraite en moyenne 2,9 ans avant les salariés du privé et leurs retraites sont, à salaire égal, de 70% supérieures.

    - Le coût des retraites publiques françaises explique 30Md€ d’écart avec l’Allemagne.

    (d) Par secteur, les dépenses publiques françaises sont supérieures à celles des Allemands de 1,8% du PIB pour l’enseignement, de 1,4% pour la santé, de 1,3% pour le logement, de 1% pour la culture, de 0,7% pour la Défense.

    (e) L’enseignement secondaire français est par élève plus coûteux de 62 % que l’allemand car les horaires de présence obligatoire des enseignants ne sont pas les mêmes : 15h/semaine en France (en moyenne réelle, intégrant l’absentéisme, les heures de délégation etc…), contre 43h en Allemagne, pour 5 semaines de plus dans l’année. Les écoles allemandes ont donc moins besoin de surveillants et répétiteurs, ces tâches y étant assumées par les enseignants.

    (f) Pour les dépenses hospitalières, la convergence des tarifs de remboursement par l’assurance-maladie des dépenses des hôpitaux publics et privés est terminée depuis 2009 en Allemagne, alors qu’elle est n’est prévue que pour 2018 en France. Pour la même opération, le coût pour la Sécurité sociale des hôpitaux publics français est en moyenne supérieur de 35% à celui des cliniques. Les Allemands ont, eux, privatisé plus de 100 hôpitaux publics, ce qui leur a permis de supprimer des subventions à des hôpitaux en déficit.

    (g) L’impôt est 2 fois plus cher à prélever en France qu’il ne l’est en Allemagne, qui bénéficie entre autres du prélèvement à la source, et d’une législation moins complexe en matière fiscale. Ces 2 facteurs lui permettent d’avoir une administration fiscale moins pléthorique.



  • Capillotracteur Capillotracteur 11 mai 2012 12:37

    Voila une reaction argumentée et instructive !

    A partir du moment oû isyphe est content, tout va bien !

    Un intellectuel caché sans doute...



  • Capillotracteur Capillotracteur 10 novembre 2010 19:20

    Reprendre une expression de votre ami Houria Bouteldja qui déclare notamment qu’il faut casser l’idendité du gaulois et soutenir le Hamas et le Hezbollah permet de définitivement voir dans quel camp vous vous situez...

    Et après vous traitez les autres de fachos ? Vous seriez un démocrate ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès