• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Aline

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Aline 18 juillet 2007 12:54

    Pour remplir les quotas d’expulsions fixés par l’actuel gouvernement, de véritables rafles sont organisées contre les sans-papiers. Leurs existences bascules à l’occasion de contrôles qui les mènent directement en centre de rétention administrative, cette prison qui ne dit pas son nom ! Après l’emprisonnement (possible jusqu’à 32 jours !)vient l’expulsion par bateau ou par avion qui les remporte vers des pays qu’ils ont fuis où règnent des dictatures, la guerre ou la misère. Parfois, ils, elles n’avaient immigré-E-s que pour rejoindre des membres de leurs familles déjà installés en France. Dans le cadre de leur travail, les salariés des aéroports, des ports croisent ces hommes et femmes, menottés et entravés comme des bêtes, parfois accompagnés de leurs enfants, que le gouvernement expulse de force et sans aucune humanité. Ces hommes et femmes sont restés ou devenus des sans-papiers du fait des politiques migratoires poursuivies par nos gouvernants. Ces sans-papiers portent pourtant des noms et des histoires : comme la famille RABA -les parents et 3 jeunes enfants 7, 5 et 3 ans- expulsée après 3 semaines d’emprisonnement, le 6.12.2006 vers le Kosovo par avion militaire spécial avec escorte de 10 policiers = 2 pour chaque membre de la famille ! (Escorte policière indispensable pour les enfants ???) Les expulsions par avion militaire existent déjà et ont un coût très élevé : pour la famille RABA 200 000 €/jour = n’oublions pas que se sont nos impôts qui payent les expulsions ! Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur les atteintes aux libertés qui se produisent chaque jour ! Les sans-papiers, les étrangers ne sont ni des criminels, ni des délinquants en puissance ! Ces humiliations publiques pour des personnes (attachées, baillonnées, ligotées) qui ne se sont rendues coupables d’aucune violence et d’aucun délit quelque qu’ils soient doivent cesser ! Les personnels des compagnies aériennes et maritimes ne doivent être rendus complices de ces atteintes aux droits fondamentaux de l’Homme ! NON, NON, NON le blanc-seing accordé par les actionnaires de AIR-FRANCE/KLM n’est pas un moindre mal pour les expulsés ! AIR-FRANCE/KLM n’ont pas à « collaborer » aux expulsions : pendant l’occupation c’est aussi au nom du peuple français que le gouvernement de Vichy a expulsé des milliers de ses concitoyens sans se préoccuper ni de leur destination finale ni de leur devenir. Citoyen-NE-s, travailleur-SE-s nous nous devons de refuser à participer/collaborer aux expulsions ! PAS EN MON NOM, PAS AU NOM DES FRANCAIS ! PAS AU NOM DE LA RUPTURE TRANQUILLE ! NON AUX EXPULSIONS, REGULARISATION DE TOUS LES SANS-PAPIERS !







Palmarès