• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Allonneau Patrick

Allonneau Patrick

Je suis psychologue clinicien dans le secteur médico-social, psychologue du travail et neuro-psychologue. Je m’intéresse plus particulièrememt aux neuro-sciences, à l’épistémologie des sciences, à la psychanalyse et à la psychologie politique.
 Diplômes : Professorat d’EPS, DE de Psychomotricien, DESS de Psychologie clinique et pathologique, DESA de Psychologie du travail, DU en Neuro-Psychologie clinique pédiatrique, DU d’expertise en Neuro-Psychologie clinique pédiatrique . 
 J’ai 58 ans et je réside à Rouen. 
 
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 06/03/2007
  • Modérateur depuis le 19/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 9 93
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires


  • Allonneau Patrick Allonneau Patrick 18 juillet 2007 09:44

    Rénover le PS ? Oui... mais sur quelles bases ? Et à partir de quoi ? Il ne semble que Pierre Rosanvallon dans contre-démocratie propose une bonne piste : à savoir que la sociale-démocratie est maintenant un modèle qui date et qu’il convient d’en inventer un nouveau plus en phase avec la donne sociale actuelle...Au PS et au MoDem d’être inventifs, créatifs et convaincants.


  • Allonneau Patrick Allonneau Patrick 29 juin 2007 15:59

    La psychanalyse comme grille culturelle du monde n’est pas nouvelle ; Freud est aussi un grand anthropologue (cf malaise dans la civilisation). La récupération tout azimuts de la vulgate « psy » a débuté dès les années post68. Quant à la terminologie freudienne il y a belle lurette qu’elle imprègne le langage courant. D’autre part, le danger d’une hyperinterprétation du monde par la psychanalyse semble passé de mode. Le danger d’une pensée impérialiste et totalisante viendrait plutôt des courants neuroscientifiques quant ils tombent dans le réductionnisme biologique, le simplisme génétique ou la réification de l’humain.


  • Allonneau Patrick Allonneau Patrick 26 juin 2007 16:01

    Pour avoir une idée nuancée, sérieuse et approfondie de l’action de T. Blair je conseille aux internautes l’excellent livre de J-M Four « Tony Blair,l’iconoclaste:un modèle à suivre ? ».Ed lignes de repères.(www.diploweb.com).Les socialistes français en panne de doctrine, d’idées et de stratégies pourraient aussi y trouver des éléments utiles à leur rénovation au lieu de pousser des cris d’orfraie à l’évocation de T Blair !!


  • Allonneau Patrick 30 mai 2007 13:39

    S. Royal rentrant de ses vacances post-campagne présidentielle : « je ne suis pas une machine » ; J-F Roubaud patron de la CGPME à propos de notre jogger de président : « Nicolas Sarkozy est une formule 1 » ; leitmotiv fétiche de notre sur-vitaminé président : « je pars à fond et ensuite j’accélère »...aurions-nous élu le premier président-machine ou l’incarnation vivante du slogan de l’enseigne Décathlon : « à fond la forme ! ».

    Plus sérieusement on peut s’interroger sur la capacité de N.Sarkozy à courir un marathon à l’allure d’un cent mètres d’où la question suivante : « combien de temps peut-il maintenir un tel rythme sans risquer le sur-régime ? » Pourra-t-il prononcer encore longtemps cette phrase : « je serai inépuisable » ? ( lors du meeting au Havre le 29/05/O7). Allons-nous avoir comme le dit Libération un candidat permanent ?

    Que cache cette hyperactivité ? Cette obsession de tout décider et de tout contôler ? Cette frénésie et boulimie de pouvoir, cette volonté d’omnipotence ? Cet appétit du pouvoir et la jouissance narcissique de sa puissance exhibés joyeusement et ostensiblement ?

    A quand les premières migraines passé l’ivresse de l’état de grâce ? A quand les premiers tics irrépressibles, les colères qui échappent et l’agressivité qui déborde ? L’atterrisage risque d’être assez rude sur le plan psychique quand la phase de désidéalisation va s’enclencher ( il y aura les déçus du sarkozysme) , quand les premiers conflits sociaux vont se produire et que le principe de réalité va venir contrecarrer le bel ordonnancement des promesses C’est alors que nous seront mieux renseignés sur la capacité de notre « jeune », infatigable et fringant président à affronter les difficiles et psychologiquement éprouvantes réalités du pouvoir.

    Merci pour les liens qui sont très instructifs et ne perdez pas courage pour votre activité d’éditeur.


  • Allonneau Patrick Allonneau Patrick 21 mai 2007 10:15

    quelques remarques suite à votre commentaire.Evitez de parler à la place des gens qui ne sont peut-être pas tous aussi aliénés, manipulés, sous-informés que vous le pensez.Les gens, comme vous dites, ne sont pas dénués d’esprit critique, de jugement et de conscience politique.Attenton à la vision populiste de Français « nivellés par le bas ». D’autre part, ne soyez pas naïf car la conquète du pouvoir n’est pas un jeu d’enfant ! Votre vision oecuménique de la politique est certes très honorable mais le partage et les bons sentiments ne suffisent pas à légitimer une position politique.Concernant la précarité qui visiblement vous imquiète je vous invite à suivre de près les mesures que M. Hirtch va proposer pour lutter contre la pauvreté et les précarités. Concernant la crise de la représentation, il faut effectivement mettre au crédit de S. Royal d’avoir proposé des dispositifs démocratiques nouveaux pour vivifier la démocratie sociale.Enfin, votre remarque sur l’ « esprit de repression » reste plutôt elliptique : à quoi ou à qui faites-vous référence ?







Palmarès