Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Alois Frankenberger

Alois Frankenberger

Je suis très concerné par la défense de la démocratie, de l'état de droit et les droits de l'homme dans le monde : on ne peut pas en dire autant pour tout le monde !
D'AUCUNS n'apprécient pas mon adorable pseudo qui fait enrager les militants d'extrème droite tant européenne qu'islamiste : tant pis pour eux !
Ah ouais, au rayon des GROS défauts, j'adooore faire enrager ceux qui prétendent détester les menteurs et qui sont pris en flagrant délit de ... MENSONGE , censure ou pas censure !
Et, au rayon des qualités je suis bien évidemment un fan invétéré de Deaaaaaaaaaaaaath Metal ce qui fait que mon super pseudo me convient on ne peut mieux !

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5461 0
1 mois 0 19 0
5 jours 0 2 0

Derniers commentaires

  • Alois Frankenberger (---.---.---.242) 14 avril 11:14
    Alois Frankenberger

    @julius 1ER
    Je ne pensais pas délirer en énonçant tout ce que j’ai dit, c’était juste pour éviter de donner du travail inutile à la police et remplir inutilement les prisons avec des fournisseurs et/ou consommateurs de cannabis, de cocaïne ou de services sexuels librement consentis payants.


    Et ce, d’autant plus qu’on n’a pas trop de pognon pour le consacrer à des problèmes mineurs au plan de la sécurité.

    On constate que les gens qui consomment du cannabis ou de la cocaïne n’amochent qu’eux et que les personnes qui fournissent de leur plein gré des services sexuels rémunérés ne foutent en l’air que leur vie de famille et dés lors, je ne vois pas pourquoi la police devrait impérativement mettre un terme à ces situations qui ne posent pas de problèmes de sécurité.
  • Alois Frankenberger (---.---.---.242) 13 avril 21:03
    Alois Frankenberger

    @wawa1
    Il me semble que si on légalise, forcément, on norme le produit, comme tout les produits vendus légalement, du papier chiotte au pinard.


    Il faut donc établir également des normes de production et produire chez nous au lieu de produire au Maroc, ce qui ne ferait pas forcément plaisir au possesseurs de riads à Marrakech bien en cour chez le roi du Maroc , pays où les jeunes garçons prépubères sont si gentils et si serviables ...

    Et là, on constate immédiatement que ça coince , allez savoir pourquoi !
  • Alois Frankenberger (---.---.---.242) 13 avril 17:37
    Alois Frankenberger

    @Le p’tit Charles

    Moi je pensais que c’était parce qu’il n’avait plus d’Arméniens et de Grecs sous la main qu’il devait se rabattre sur le génocide des Kurdes.

    Seraient peut être en manque à force de pratique ce genre d’activités ...
  • Alois Frankenberger (---.---.---.242) 13 avril 17:31
    Alois Frankenberger

    Le problème reste toujours le même : où met on le curseur entre ce qui est interdit et permis, du souhaitable et du non souhaitable, du bénéfique et du problématique.


    On pourrait légaliser le commerce du cannabis comme c’est le cas en Hollande et même légaliser la production sur place pour définitivement couper l’herbe ( c’est le cas de le dire ) sous le pied des trafiquants mais il faudrait se renseigner au préalable dans les pays qui l’ont fait pour avoir une idée des conséquences à long terme sur la santé de la population.

    Je pense même qu’il faudrait aller encore plus loin et d’envisager la même chose pour la cocaïne vu le grand nombre de personnes qui en consomment sans provoquer des dégâts majeurs dans la population.

    Tant qu’on y est, pourquoi ne pas relégaliser la prostitution entre personnes adultes et consentantes en ce y compris la réouverture des maisons closes : on dirait que ça ne se passe pas trop mal en Hollande et en Allemagne malgré les élucubrations de féministes qui sont allées jusqu’à affirmer qu’une personne qui se prostitue n’a plus son libre arbitre sans pour autant oser aller jusqu’au bout du raisonnement qui impliquerait de les enfermer en asile psychiatrique pour les « protéger » d’elles même.

    On pourrait même envisages des bar-bordel-fumeries pour grandes personnes où on pourrait profiter de tout ça à la fois dans un cadre sécurisé : il est probable qu’on aurait moins besoin d’antidépresseurs et qu’en plus ça améliorerait les finances de l’Etat.

    Evidemment, ça risque de ne pas plaire aux diverses mafias qui vivent de ces trafics et à leurs relais politiques et c’est peut être à ce niveau là que ça coince ...
  • Alois Frankenberger (---.---.---.198) 19 janvier 10:28
    Alois Frankenberger

    @titi
    Ce n’est pas exactement la même chose étant donné que les détenus de Guantanamo n’ont pas bénéficié d’une instruction et d’un procès selon les règles de droit en vigueur aux USA mais sur bases d’informations émanant des services secrets et ils ont été jugés par des tribunaux d’exception.


    S’ils avaient été jugés par des tribunaux normaux et dans le respect des règles du droit on aurait pu les faire passer sur la chaise électrique ou les condamner à des peines très lourdes.

    Mais, dans le cas des prisonniers de Guantanamo il s’agit plutôt de prisonniers de guerre ramassés en Afghanistan ou ailleurs , combattant sans uniforme ( donc fusillables en fait ) et soutenant le terrorisme parfois sur base de simples soupçons.

    Le problème étant qu’il y en a certains ( une minorité ) dont la culpabilité n’était pas établie formellement et qui auraient été libérés s’ils étaient passés devant la justice civile.






Palmarès



Agoravox.tv