Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

alphapolaris

alphapolaris

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 280 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • alphapolaris (---.---.---.53) 14 janvier 2014 13:18
    alphapolaris

    Merci.

    Un des meilleurs articles lus depuis longtemps, surtout dans cette insoutenable ambiance infernale.

    J’adhère à chacun de ces points.

  • alphapolaris (---.---.---.53) 14 janvier 2014 13:02
    alphapolaris

    L’atteinte à la dignité humaine est décidément un concept à géométrie très variable.

    Tesson n’en est pas à sa première polémique. Si l’on applique la jurisprudence Valls, il faut l’interdire de plateau télé car il a fauté, et il recommencera.

    Cette condamnation à la minority report est ce que notre chef de la police, devenu grand critique humoristique pour coller à son plan de carrière appelle une victoire de la république, autrement dit : « délinquant un jour, délinquant toujours ».

    Remarquez bien que la flèche du temps a totalement été inversée. Pour Dassault, qui est juste soupçonné de tentative d’assassinat à posteriori, on lui donne l’immunité.

    J’ai très sérieusement l’impression d’être tombé dans un univers parallèle depuis peu.

  • alphapolaris (---.---.---.53) 13 janvier 2014 14:39
    alphapolaris

    Coup d’État.

    Contrairement à ce qu’il a affirmé, Valls n’a pas pris de risque. Il savait que le jugement du CE lui donnerait raison. Comment expliquer autrement cette prise de risque sur un pari que tout le monde donnait perdant avant ? Franchement, peut-on croire un instant qu’il a parié que le CE prendrait une décision à 180° de toutes les jurisprudences passées depuis 80 ans, en contradiction avec la CEDH dont la juridiction européenne se place au dessus de celle du CE ?

    Non, les dés étaient pipés depuis le début. Valls y a vu une fantastique opportunité carriériste qu’il a saisie. Après tout, la fin justifie les moyens quand il s’agit de l’accession au pouvoir, n’est ce pas ?

    On a ainsi un chef de la police qui a téléguidé une jurisprudence concernant une censure à priori. C’est effroyable. Ce n’est plus une brèche dans la séparation des pouvoirs. A ce niveau-là, c’est un effondrement. Quant à la censure préalable, certains y verront une réminiscence des lois de la restauration, d’autre un minority report devenu realité. En aucun cas, c’est une victoire de la république.

    La vision à ultra-court-terme de Valls a déjà comme conséquence :
    - de diviser les français en deux camps d’un débat miné : les défenseurs de la liberté d’expression sont dans le camp des antisémites, et s’opposent au anti-racistes qui sont devenus des censeurs. Nul ne sortira gagnant de ce débat pourri dès le départ
    - de donner raisons aux thèses de Dieudonné.
    - de masquer le problème sans le résoudre.
    - de lui avoir fait une pub sans précédent : ses fans facebook ont explosé.
    - de glisser dangereusement vers une censure généralise. Valls veut déjà censurer internet, ce qui n’est rien d’autre qu’une punition collective assorti d’une infantilisation : on ne veut pas que les citoyens pensent par eux même.
    - de créer un flou juridique : qu’est ce que la dignité humaine ? Montrer une anorexique pour un défilé de couture n’est il pas une atteinte à cette dignité ? Faut-il interdire les défilés ? Que penser des troubles à l’ordre public ? Va-t-on interdire préventivement les matchs de foot où il y a souvent des troubles ?

    Franchement, un éléphant dans un magasin de porcelaine aurait fait moins de dégâts que ce néo-sarkozy qui se voit déjà à Matignon.

    Une victoire de la République, sérieusement ?

    J’ajoute, qu’il était du rôle de l’État de faire respecter la loi ; cela n’a pas été fait. Cette mascarade ne montre que l’échec du gouvernement, Valls en tête a faire leur boulot.

    Je suis hors de moi. Nous avons définitivement quitté le chemin de la République, et c’est le PS qui l’a fait.

  • alphapolaris (---.---.---.28) 11 janvier 2014 13:36
    alphapolaris

    Valls affirme qu’il a pris un risque. Je pense plutôt qu’il savait par diverse accointances qu’il aurait l’aval du conseil d’état. Sinon, il n’aurait jamais pris le risque de se faire spectaculairement retoquer. Tout était prêt, de la comm’ médiatique à l’agenda en passant par la personne du CE qui prendrait la décision.

    Ainsi, on a le premier flic de France qui a piloté et créé une jurisprudence rendant légale la censure préventive.

    C’est un scandale, une énorme brèche dans la séparation des pouvoirs. C’est un outreau constitutionnel.

    Pour une affaire aussi grave, la décision a été torchée en quelques heures (je pense qu’elle était même préparée à l’avance depuis longtemps), par un seul homme, avec comme défense un avocat commis d’office car on n’a même pas laissé le temps à l’avocat de Dieudonné de venir plaider.

    Ce n’est certainement pas une victoire de la république. Nous sommes revenu aux lois de la Restauration. En 1820, il fallait une autorisation préalable pour publier, et on était puni « pour mauvais esprit ». Nous y sommes.

    Et le pire, c’est qu’il faut prendre parti pour le sulfurique Dieudonné pour défendre l’état de droit, la liberté d’expression et de réunion !

    Et bien entendu, ça ne s’arrête pas là. En toute logique, c’est maintenant internet que l’on veut censurer. Après tout, par la loi de programmation militaire, ce pouvoir nous a déjà tous mis sur écoute, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?

  • alphapolaris (---.---.---.28) 11 janvier 2014 10:39
    alphapolaris

    Franchement, la compagne/femme/mari/concubine/maitresse du président, on s’en fout.

    Personne n’a voté pour, et elle (il) n’a aucune fonction dans la république. Bref, il fait ce qu’il veut.

    En revanche, en appeler à la vie privée alors qu’il nous a tous mis sur écoute d’office avec sa loi de programmation militaire, ne manque pas de piment.

    Deux poids de mesure : la vie privée pour lui, la mise sur écoute pour nous.

    Comme d’hab.







Palmarès