• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Amaury Boucheteil

Amaury Boucheteil

Etudiant en droit du travail et droit européen à Paris 2 puis à l’UCL (Belgique)
Membre du Club de l’Imprévu
Redacteur sur le site : lecourant.info

Tableau de bord

  • Premier article le 13/09/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 4 139
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires


  • Amaury Boucheteil Amaury Boucheteil 19 novembre 2007 19:10

    Ah oui, j’oubliais pour Leterme. On parle bien de celui qui ne sait pas à quoi corréspond la fête nationale belge et qui chante la Marseillaise ?


  • Amaury Boucheteil Amaury Boucheteil 19 novembre 2007 19:08

    Mal informé ? Tout est une question de point de vue...

    Chez moi 45% des Flamands pour l’indépendance ce n’est pas 50%. De plus, d’autres sondages vont dans le sens inverse. La Libre Belgique avait fait une enquête montrant que le désir d’indépendance des Flamands étaient beaucoup plus nuancé. Mieux selon un sondage pour la DH (fait les 25 et 26 aout) 70% des belges pensent que la Belgique a encore un avenir. Aussi, selon le journal Het Nieuwsblad, 31,6% des Flamands sont pour l’indépendance (sondage réalisé en septembre)... On est loin des 45%.

    Ce que je veux dire, c’est que votre sondage est peut-être vrai mais il est difficile de se baser sur un seul pour affirmer sur un ton péremptoire que la Belgique est finie.

    D’une manière plus générale quand bien même un sondage dirait qu’il faut l’indépendance de la Flandres, quelle credibilité lui apporter... Entre un sondage abstrait et une question concrète posée par référemdum (pas autorisé en Belgique) il y a une grande différence. En france, la constitution européenne avait montré qu’un débat national pouvait largement changer le rapport de force.

    Enfin, oui il y a une partie sentimentale dans mon article (et je ne m’en cache absolement pas) mais cela ne m’empêche pas d’avoir conscience des problèmes Belges.


  • Amaury Boucheteil Amaury Boucheteil 19 novembre 2007 18:28

    Que de réactions pessimistes. N’enterrez pas la Belgique était le seul sens de mon article.

    Maintenant, peut-être qu’une maniféstation a réunis plus de monde depuis la marche blanche. Mais qu’importe ? 40 000 personnes sans revendications politiques claires et sans porte parlole connu, je trouve que cela constitue un évenement majeur dans un pays qui n’a pas la culture française en matière de manifestation.

    La Belgique n’est pas morte car il ne faut pas confondre la classe politique Flamande qui court derrière le Vlaams Belang (qui peut dire pourquoi ce parti est si haut ? Xénophobie ? Séparatisme ? Les deux ?) et le peuple Flamand. En effet, peu de sondages montrent une vraie volonté séparatiste en Flandres.

    La Belgique traverse une crise, c’est un fait, mais elle peut s’offrir un débat public sur les conséquences d’une partition. On pourrait expliquer aux Flamands que sans Bxl, la visibilité internationale de leur région sera moindre. Mieux, qui connait vraiment la Flandres ? Il ne suffit pas d’agiter des drapeaux pendant le Tour de France pour être connu. La Flandres n’est pas la Californie !!

    Quid de Bruxelles ? Indépendant ? Rattaché à la France (peu probable mais possible contrairement à ce que dit Tal car l’Europe n’a rien à dire sur ce point). Rattaché à la Flandres ? J’aimerai voir ça avec 80% de francophones...

    Alors la Belgique morte ? Je ne le pense pas encore. Du moins, j’ai la faiblesse de croire que les thèses du Vlaams Belang peuvent encore être contrecarrée.


  • Amaury Boucheteil Amaury Boucheteil 14 septembre 2007 10:45

    Merci à tous pour vos commentaires et surtout les belges. C’est la preuve que si les médias européens ne se préoccupent pas du sujet, les citoyens sont, eux, assez inquiets.

    J’avoue ne pas avoir compris la comparaison de Steff avec le régime de Vichy puisqu’on parle :
    -  de la Belgique et non de la France ;
    -  des flamingants (de Clercq, Dillen...) et non des flamands.

    Pour le reste, si la situation perdure il faudra malheureusement en passer par un referendum mais je comprends les réticences (Antoine Diedrick) pour cette technique (risque d’un vote émotionnel plus que rationnel...). Néanmoins, ce serait la seule solution (et surtout la plus légitime) pour régler cette séparation (Flying Gaumont).

    Puisque chacun y va de son petit pronostic (Stephanesh...) sur le résultat à mon tour de me mouiller :
    -  une Flandres indépendante républicaine mais le cordon sanitaire vis à vis du Vlaams Belang risque de sauter. Je pense que la Flandres perdra beaucoup dans cette séparation car d’une part elle aura le mauvais rôle et d’autre part elle ne bénéficiera plus du prestige de la Belgique dans le monde.
    -  Une Belgique continuante avec la Wallonie et Bruxelles (y compris BHV). Ceci dit, Bruxelles bénéficierait d’un statut spécial du fait de son rôle en Europe. En effet, il ne faudrait surtout pas que les institutions européennes quittent la capitale du fait de la scission (d’autres villes seraient ravis de prendre la suite).

    Personnellement, je ne crois pas trop au rattachement de la Wallonie à la France car j’ai rencontré peu de Belges ouvert à une telle solution (le parti qui propose cette idée fait des scores ridicules aux élections). Aussi, ni la France, ni la Wallonie n’ont à gagner dans ce rattachement : la France a intérêts a voir sa langue et une partie de sa culture partagées par d’autres pays. Pour la Wallonie ce mariage contre nature la dissoudrait dans un grand ensemble et lui ferait perdre sa spécificité.

    Voilà, j’espère que tous les pronostics que nous faisons sont sans objet et que le bon sens reviendra vite. Mais là, je crois que je rêve...







Palmarès