• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

annaluna

annaluna

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • annaluna annaluna 17 octobre 2007 01:01

    il a perdu la femme qu"il aimait, il ne peut plus écrire ni composer, il vit avec, elle n’est plus là

    vous êtes qui pour juger ça ?



  • annaluna annaluna 16 octobre 2007 23:11

    pour ce qui est du droit je ne sais pas mais pour la morale vous semblez spécialiste ès anouilh ou autre

    il ne s agit pas de misogynie , juste de ne pas faire d’amalgame facile et convenu entre une bagarre d’un soir d’un couple sous substances qui a tourné à la tragédie et la violence quotidienne que subissent femmes, enfants mais aussi hommes (et oui un sur dix) battus , plutôt que de se cantonner au shéma de base de la société peut-être faut-il se mettre à jour avec les moeurs de notre époque, ne pas évoluer, ça c’est aussi une barbarie rétroactive

    je suis une femme et la violence pour moi elle est partout et nulle part



  • annaluna annaluna 16 octobre 2007 22:24

    Et si c’était un homme qui était mort lors d’une bagarre de couple ? aurait-parlé de violence conjugale ?



  • annaluna annaluna 16 octobre 2007 15:46

    Bertrand Cantat a été condamné pour coups ayant entrainé la mort sans intention de la donner , ce qui est différent d’un homicide volontaire ou encore d’un homicide volontaire et prémédité. Dans cette affaire de nombreux amalgames sont faits entre les différentes formes de violence. Evidemment une femme est morte dans cette bagarre, c’est tragique, et ce ne sont pas 5,10 ou 15 ans de prison qui changeront quelque chose. A l’affirmation 4 ans c’est peu je répondrai qu’avant de pouvoir affirmer cela, il faudrait en avoir fait l’expérience soi-même, derrière les barreaux, Contrairement à ce qui a été dit plus haut Cantat n’était pas du tout en cellule vip mais incarcéré comme un prisonnier lambda (à sa demande), voire avec un statut médiatique qui lui a plus apporté d’ennuis au sein de la prison (cf les conditions de son arrivée à Toulouse : pression d’autres prisonniers...). Sa libération me semble normale, la justice a tranché en fonction du degré de l’acte, même si ça semble incompréhensible pour beaucoup. La justice est là pour punir les coupables en fonction de lois établies au fil du temps et avec des subtilités qui nous échappent parfois. Cette loi s’est appliquée dans ce cas à Bertrand Cantat comme à n’importe qui ayant commis ces actes, avec un déchaiment médiatique énorme, ni plus ni moins.







Palmarès