Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

anomail

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 777 0
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • anomail (---.---.---.130) 20 avril 09:41

    @COVADONGA722

    Ah bah voilà, là je comprends smiley

  • anomail (---.---.---.130) 20 avril 09:40

    @L’enfoiré

    Je ne hais rien du tout smiley

    Je dis que je ne comprends rien à ce texte et que j’y ai identifié des éléments qui semblent indiquer qu’il est écrit en langue de bois.

    J’aurais bien voulu avoir des vidéos du dit colloque, ça aurait savoir si c’est juste ce texte qui est creux ou si le colloque entier était un non-évènement.

    Pour ce qui est de votre colloque, votre lien renvoie vers la présente page, donc je n’ai pas pu examiner vos vidéos.

  • anomail (---.---.---.130) 19 avril 15:32

    Je vais brutal, mais voici ce que ce texte m’inspire :

    https://www.youtube.com/watch?v=oNJo-E4MEk8

    On y retrouve les ingrédients employés traditionnellement dans ce genre de soupe :

    - CV de l’auteur gonflé à bloc.

    - Les parties lisibles (30% du texte) énumèrent des choses évidentes (l’union fait la force, y’en a plus dans deux têtes que dans une, etc.)

    - Les parties incompréhensibles sont émaillées de concepts opérationnels (« innovation sociale », « participation citoyenne », « acteurs de quartiers », « reconnaissance des actions ascendantes »...),
    et de mots clairement identifiables comme faisant partie de la novlangue néo-libérale : « projet », « tabou », « décentralisation », « développement durable » ...

    Finalement qu’est-ce que moi, citoyen lambda, ai appris de ce texte ?
    Il y a eu un colloque dans lequel il y avait « un schéma très parlant » qui n’est malheureusement pas reproduit ici.

    Si c’est juste pour nous vendre du développement durable (productivisme repeint en vert), on en a déjà à ne plus savoir qu’en faire. Beaucoup de gens ont déjà compris que la sauvegarde de l’humanité ne passe pas par le tri de nos déchets mais par la mis à bas d’un système financier qui nous empoisonne en nous tirant vers un toujours plus mortifère.

    En revanche, je suis plus sensible à ça : http://lesfrereslepropre.weebly.com/le-mensonge-des-3-petits-cochons.html

  • anomail (---.---.---.130) 30 mars 18:19

    Les politiciens aux manettes s’octroient le droit de bricoler les règles à leur avantage pour se faire ré-élire et le feront tant qu’on les laissera faire.

    Mais je crains que disserter sur les modes de scrutins ne soit qu’un combat d’arrière garde, ça revient à nous battre avec leurs armes.

    Si on ne sort pas de l’équation vote = démocratie, le panel politique pour lequel on nous octroie royalement (adjectif choisi) le droit de voter restera éternellement un assemblage de marionnettes pathétiques aux ambitions personnelles si longues qu’elles rayent le parquet, qui prennent des décisions à la mesure du temps qui sépare deux sondages, et dont le plus grand pouvoir est de faire poser des radars automatiques sur les routes.

  • anomail (---.---.---.130) 29 octobre 2015 18:01

    Tant qu’on ne pensera que par la croissance (nécessitée par le schéma de ponzi de la monnaie-dette), la réponse apportée par les politiciens aux problèmes causés par la technologie sera « encore plus de technologie », jusqu’à ce que l’un des éléments de base vienne à manquer, peu importe lequel.







Palmarès