• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

antoine

antoine

Blogueur sur ledeclic.net, je publie les articles dont je juge qu’ils en valent la peine sur Agoravox.
C’est avant tout un moyen d’affûter ma plume de futur journaliste et de confronter mes idées avec les commentateurs de passage. Je fais part de mes élucubrations sur l’actualité internationale, notamment allemande et japonaise, car j’ai quelques connaissances dans ces langues. Il m’arrive d’évoquer les Balkans, où je me rend de temps en temps. Quand l’envie m’en prend, j’aborde aussi des thématiques plus locales, culturelles, politiques et sociales.
J’écris également pour La Ville des Gens, un magazine en ligne traitant de l’actualité culturelle et associative de l’Est parisien.

Tableau de bord

  • Premier article le 04/04/2007
  • Modérateur depuis le 20/06/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 2 58
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires


  • antoine antoine 6 avril 2007 11:43

    Piposan, Je relativise tout à fait le problème du Japon quand je le compare à l’empire coloniale français. Takahashi Tetsuya n’est pas réellement « extrème gauche », comme tu le dis, mais c’est un des grands nom de la recherche japonaise actuellement et son nom est cité dans toutes les revues de recherche à l’échelle mondiale. Ce qui me fascine particulièrement c’est que le Yasukuni Jinja cristallise en lui tous les problèmes liés au passé de la Chine et du Japon.

    La position des japonais évolue par rapport à leur passé et des associations se forment. (plus de 4000 associations étaient en 2006 opposées à la dernière visite de Koizumi au Yasukuni). Les enseignents refusent pour beaucoup de chanter et de faire chanter aux élèves le kimigayo, hymne nationale, qui fait partie du nouveau programe de renforcement du Patriotisme. Ils mettent ainsi leur carrière en danger. (On peut bien sûr mettre ça en rapport avec l’identité nationale française, thème de la campagne ayant bien noirci les colonnes des journaux.) En tout cas, Abe Shinzo ne semble pas aller pour le moins dans ce sens, et si la population japonaise est prête à reconnaitre les crimes commis, ce n’est pas encore le cas des politiques. par exemple, si Shinzo Abe reconnait que des prostituées coréennes et chinoises ont servi de distraction aux soldats japonais, il met l’accent sur le fait que ces bordels étaient mis à disposition par les coréens et chinois eux-même, ce qui est en partie vrai... Il semble vouloir attiser les polémiques...

    Le devoir de mémoire, est une chose, mais la redéfinition du traité nippo américain peut se comprendre comme une alliance militaire potentielle contre les puissances montantes opposées aux états unis, à l’heure où le soutien de l’Europe n’est pas encore très clair.


  • antoine antoine 4 avril 2007 19:53

    Oups je n’avais pas vu que le monde diplo avait sorti un article sur Takahashi Tetsuya... J’ai vraiment assisté à cette conférence !







Palmarès