Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

antoine (Montpellier)

antoine (Montpellier)

Je suis un des cogestionnaires du blog du NPA 34 (www.npa34.org)
 
Je tiens aussi un blog personnel : Clarté à gauche pour (com)battre la droite
 

Tableau de bord

  • Premier article le 20/12/2012
  • Modérateur depuis le 10/01/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 21 118 589
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Par antoine (Montpellier) (---.---.---.96) 18 septembre 2013 21:01
    antoine (Montpellier)

    Vous mélangez tout : la relation personnelle que l’on peut avoir avec quelqu’un n’est pas réductible aux positions politiques de chacun même si, selon le cas, cela peut percuter méchamment. Mais ici nous avons avons affaire à une relation de personnalités politiques et à des rapports politiques. Sur ce terrain-là, ne tombez pas dans le piège, les amitiés, les complaisances sont des éléments structurels de la domination, de la perpétuation du système d’exploitation et d’oppression. Pour parler clair : Mélenchon fait ce qu’il veut dans sa vie privée de Dassault mais, en revanche, l’abstention calculatrice, l’« élégance » (l’un des intervenants dans cette discussion y fait référence !) envers l’ennemi de classe, etc., cela participe du privilège qu’a le professionnel de la politique de copiner . Ce que le bon peuple méconnaît ou au mieux observe du bord de la route. Il y a même de l’indécence à se réclamer de cette proximité élégante entre un homme de gauche et un grand représentant du patronat et de la droite, qui plus est un homme défendant avec avidité et magouilles ses intérêts propres. Que Mélenchon assure connectés avec l’intérêt de ce machin appelé France !

    Bref, Alinéa, je respecte votre choix personnel de faire, sans trop de politique, de la politique. Considérez cependant que, si tout le monde faisait comme vous, qui plus est en hérissant les griffes dès que l’on touche à des comportements biaisés chez un homme de gauche, cela serait rendre un bien mauvais service à la seule gauche qui prétend encore changer les choses. Et comme par ailleurs le FN se délecte de ces petites complaisances entre gens proches tout en étant opposés... Mélenchon est vraiment à côté de la plaque !

  • Par antoine (Montpellier) (---.---.---.96) 18 septembre 2013 19:18
    antoine (Montpellier)

    C’est quoi un drôle de script où on peut aller fouiner ?

  • Par antoine (Montpellier) (---.---.---.96) 18 septembre 2013 17:19
    antoine (Montpellier)

    A  xantrius

    Ne vous perdez pas dans de pseudos considérations psychopolitiques (qui sont une façon immodeste et pas vraiment à votre avantage de parler de vous) : parlez-nous de Dassault-Mélenchon !

  • Par antoine (Montpellier) (---.---.---.96) 18 septembre 2013 17:16
    antoine (Montpellier)

     Vous passez, Alinéa, d’un côté à l’autre sans arrêt : vous dites que vous n’en avez rien à cirer de Mélenchon mais vous me tombez dessus parce que je le critique. Je crois d’ailleurs que c’est cela qui est au fond de nos prises de bec : qu’est-ce que la critique ? Moi, je prétends avoir le droit de critiquer qui je veux sans être taxé de ne pas bien tourner dans ma tête. Dans l’ex-URSS, une telle gentillesse que vous m’adressez m’aurait valu l’hosto psy ! Alors cessez de dénier la dimension politique à ceux qui ne pensent pas comme vous ou alors mettez-vous à la tâche de démontrer en quoi ce qu’ils avancent n’est pas politique. Je suis prêt à relever ce défi ! L’association-substitution entre critiquer et démolir est vieille comme la gauche, ne vous laissez pas aller à cette facilité.

    Par ailleurs vous opérez de petits glissements pervers qui dénaturent ce qui est en jeu et tentent de caricaturer insidieusement ce que je dis : ce que je relève de Mélenchon sur Dassault ne porte pas sur des « positions passées », grandissime erreur, cela porte sur ce que Mélenchon défends aujourd’hui : la vidéo de Mediapart date de la campagne électorale ! Et que je sache cela n’est pas du passé révolu ! Alors, SVP, soyez précise et ne sortez pas désinvoltement du cadre de la discussion ! Quant à la haine, là encore, vous êtes dans l’escamotage : critiquer n’est pas haïr. Et que dire de la confiance en Mélenchon. Je crois que vous avez tout résumé : vous êtes dans l’a priori de la confiance envers lui. C’est votre problème. N’en faites pas une qualité - un brin d’orgueil derrière l’apparence de modestie ? - qui invaliderait ma supposée méchanceté ! Là aussi c’est trop facile… En fait le mieux serait de prendre le taureau par les cornes : prenez le dossier Dassault-Mélenchon et pointez méticuleusement, là d’accord, là pas d’accord…Bref un peu de sérieux et moins de blabla hors sol.

  • Par antoine (Montpellier) (---.---.---.96) 18 septembre 2013 16:37
    antoine (Montpellier)

    Ce qu’il y a d’hallucinant, surtout chez quelqu’un qui se réclame du A dans un cercle libertaire, c’est cette façon acritique de monter au créneau pour défendre quelqu’un qui nous la joue, sur le rapport à Dassault, en politicien calculateur : dans la vidéo de Mediapart il s’ébroue dans la jouissance de celui qui tire les ficelles du Sénat et de ses commissions, celui qui, malin, anticipe les coups, bref qui se complaît dans la politique politicienne où il est plongé depuis des décennies. Exactement ce que l’on retrouve sur ses relations avec Dassault où, tout en croyant jouer au plus fin, il se prend les pieds dans le tapis : Dassault est un capitaliste agrippé aux commandes de l’Etat et essayant par tous les moyens d’asseoir son pouvoir politique dans ses fiefs. Face à cela, l’attitude de Mélenchon déroge à ce que le Front de Gauche prétend être sa politique de rupture avec l’ordre capitaliste car Dassault en est un des maîtres.

    Malgré votre image libertaire affichée, Alinea, vous fermez les yeux sur tout cela, vous fermez les yeux sur ce que je pointe comme une contradiction chez Mélenchon entre ses coups de gueule antisystème et l’aplatissement devant un des piliers dudit système qu’est Dassault et derrière lequel on pourrait repérer bien d’autres grands maîtres capitalistes. Les références à l’intérêt de la France sont bien dans le discours de Mélenchon. Ce n’est pas une invention de l’esprit obsessionnel d’Antoine. Eh bien, si vous étiez aussi émancipée de l’idolâtrie que vous dites, Alinéa, vous commenceriez par interroger ce pan du discours de Mélenchon que l’on retrouve à propos de Dassault. Vous vous interrogeriez, libertairement, sur les conséquences funestes que cela pourrait avoir pour le peuple si cela venait à occuper plus de place que cela n’en occupe aujourd’hui dans l’analyse du bonhomme. Vous vous interrogeriez sur cette énormité de la possibilité de l’utilisation de l’arme nucléaire contre un peuple.

    Mais non, Alinéa, vous êtes dans le déni et l’agression : dans le déni de ce que je souligne et interroge légitimement sur un homme politique qui se réclame du peuple et qui, à ce titre, doit des comptes à tout instant sur ce qu’il dit ou fait. En envers de ce déni, vous préférez faire dans l’agression et vous pencher sur les tares obsessionnelles du sacrilège, moi, au lieu finalement de vous interroger sur vous-même : prenez quelques lignes pour dire « oui, j’approuve ce que JLM a pu dire de Dassault parce que, etc. » ou « non, je n’approuve pas, etc. » ou un entredeux argumenté, mais que diable, lâchez-vous, Alinéa, mais autrement que comme ça sur le mode « haro sur le baudet Antoine » en prétendant que ce que je dis n’a rien à voir avec de l’info alors que, comme le montre la vidéo, Mélenchon est lui-même la source de l’info sur ce dont on parle.

    Travaillez la poutre que vous avez dans l’œil avant de chercher la paille que j’aurais dans le mien…

    Bref travaillez le fond des questions et pas l’écume des choses. C’est Dassault-Mélenchon qui importe pas Antoine dont au demeurant on peut discuter les positions, par lesquelles on peut reconnaître, au moins partiellement, son parti (internationalisme, antipatriotisme, primat total des luttes sociales, refus des manœuvres politiciennes, république sociale, etc.)…

    Allez, Alinéa, encore un effort pour être libertaire… Et n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon blog de Mediapart dont vous avez le lien dans mon article. Vous y verrez que Mélenchon n’occupe pas, dans mes préoccupations, la place que vous croyez ! Mais voilà, entre ce que Agoravox publie de moi et ce que je publie sur mon blog, il y a un gros écart. Vous savez maintenant comment le combler !



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Et si on revenait sur le rapport de Mélenchon à Dassault ?




Palmarès