Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

antoine (Montpellier)

antoine (Montpellier)

Je suis un des cogestionnaires du blog du NPA 34 (www.npa34.org)
 
Je tiens aussi un blog personnel : Clarté à gauche pour (com)battre la droite
 

Tableau de bord

  • Premier article le 20/12/2012
  • Modérateur depuis le 10/01/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 32 197 975
1 mois 1 2 21
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires

  • antoine (Montpellier) (---.---.220.96) 8 août 16:30
    antoine (Montpellier)

    @alinea Le plaisir a été partagé. Pour ma part, je fais le pari que le mouvement social est la clé de tout processus de changement. Si je suis persuadé que toute tentative de se le subordonner ou de s’en passer mène à l’échec, je ne sais pas comment il peut déboucher politiquement. Mais j’assume le fait de ne pas « savoir ». J’ai dû t’en parler déjà, je reprends à mon compte la phrase du poète espagnol Machado, que d’ailleurs Mélenchon cite parfois mais on n’en tire pas la même chose : le chemin se crée en marchant ! Il faut donc à tout prix « marcher », pour moi, cela veut dire faire advenir la mobilisation sociale. Ce que Podemos ne cherche pas à faire. Mélenchon non plus. Le chemin politique se créera par là. Sur ces mots, à plus.

  • antoine (Montpellier) (---.---.220.96) 8 août 14:23
    antoine (Montpellier)

    @alinea
    Bonjour Alinea. Ton commentaire est très désabusé et passe à côté, à mon avis, de quelque chose de fondamental qui, sans tout régler, laisse des perspectives politiques : je veux parler du mouvement des Indigné-es que tu ne cites jamais. Or Podemos n’a pu émerger que parce qu’il y a eu ce mouvement. Le bipartisme est actuellement, malgré le succès du PP le 26J, confronté à une ingouvernabilité totalement inédite dans l’Etat espagnol. Et ça c’est le fruit de l’onde choc du mouvement de 2011, qui lui-même, vient de plus loin. Bref ce que tu dis d’Espagnol-es lavé-es ou lessivé-es à coup de néolibéralisme et de tourisme n’explique pas le fond de la situation. Sinon il faudrait me dire pourquoi ces facteurs « intégrationnistes » dans le système n’ont pas fonctionné en 2011, pourquoi, malgré ses limites, Podemos (avec IU ) parvient à rassembler aujourd’hui plus de 5 millions de votes. En fait le problème n’est pas foncièrement sociologico-politique, il est centralement politique : la direction de Podemos est justement en train de rompre avec l’esprit du 15M et ça ne passe pas. C’est tout le problème de partis ou rassemblements comme le FdG et Podemos, qui, malgré d’indéniables différences, articulent le rapport mobilisation sociale/mobilisation institutionnelle en privilégiant le second terme. Le problème est « l’institutionnalisme » de cette gauche radicale qui bute sur le fait que les institutions se retournent tôt ou tard contre elles. Mélenchon l’a compris mais à sa façon qui reste institutionnelle : il largue le PC et en fait le FdG car ils sont 100% institutionnalistes au point de s’allier avec le PS, mais lui, en solo, il joue la carte du « élisez-moi et mes camarades » et vous allez avoir la révolution par les urnes. Il est institutionnaliste à 100% mais différemment. Je sais qu’il est difficile de penser une alternative à cet institutionnalisme mais il faut déjà reconnaître l’échec de celui-ci. Tu remarqueras en passant que Iglesias fait le chemin inverse de Mélenchon : il cherche à s’allier au PS (espagnol) quand Mélenchon s’en détache ! Mais là aussi en fait, tu remarqueras aussi que ledit Mélenchon en est toujours à draguer les frondeurs « socialistes » (qui ont voté des tas de saloperies et qui au mieux, en majorité « s’abstiennent ») tout en les houspillant. Et au résultat les deux, Iglesias et Mélenchon, restent électoralistes et leur électoralisme ne marche pas. Tu peux toujours dire pour Iglesias que c’est la première fois et que c’est normal que ça ne marche pas mais c’est ce qu’on avait dit de Mélenchon en 2012. Et, même si certain-es pensent qu’ici ça peut marcher enfin, il y en beaucoup qui ont tiré la conclusion que non ! Bref, c’est de tout cela qu’il faut discuter et, pour le cas espagnol, il faut retenir que les cercles de Podemos sont en train de se mobiliser pour rectifier la trajectoire. C’est ce que j’esquisse à la fin de mon article. Nous en France, on a enfin un mouvement social qui, sans atteindre le niveau raz de marée, rompt avec l’atonie qui prévalait jusque là : il nous reste à être vigilants, en ayant un oeil sur l’Etat espagnol, sur la récup électoraliste qui pourrait en être faite et qui, pour moi, serait une impasse. Enfin, le fond du fond cela reste ce qu’on défend pour rompre avec le système et je remarque qu’Iglesias en est à retoquer à la baisse son programme pour se gagner le PSOE, ce qui déjà fait perdre sur sa gauche ce qu’il prétend (sans y arriver) gagner sur sa droite. Quant à Mélenchon sa récente conversion à ce qui s’apparente à la perspective d’un Frexit reste floue et lestée de bien d’hypothèques chauvines (cf ses propos sur les « travailleurs détachés » qui viendraient voler le pain de « nos » travailleurs). Là aussi il va y avoir de la déperdition sur la gauche !

  • antoine (Montpellier) (---.---.220.96) 18 mai 09:39
    antoine (Montpellier)

    @Fifi Brind_acier Merci pour toutes ces remarques. Pour Nuit Debout Montpellier il est évident que ces questions liées à l’UE n’ont pas la place qu’elles méritent. Dans l’urgence c’est le soutien à la lutte sur les lieux de travail qui mobilise les énergies. Mais en commission le sujet est abordé sans qu’il ait encore débouché sur un débat d’AG. A suivre donc en fonction des développements de la situation : tout le monde ici est d’accord pour se concentrer sur le retrait de la loi travail. Le rejet de « son monde » (et donc le rapport à l’UE) reste dans son horizon de préoccupations ! On devrait faire mieux mais c’est comme ça.

  • antoine (Montpellier) (---.---.220.96) 18 mai 02:38
    antoine (Montpellier)

    @alinea Cadeau apprécié. Beau texte même si pas très optimiste. Depuis, cela s’est-il un peu arrangé ?

    Merci aussi pour la vidéo des Pailhasses ! Ce carnaval a un côté primaire des plus réjouissants !