Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

antoine (Montpellier)

antoine (Montpellier)

Je suis un des cogestionnaires du blog du NPA 34 (www.npa34.org)
 
Je tiens aussi un blog personnel : Clarté à gauche pour (com)battre la droite
 

Tableau de bord

  • Premier article le 20/12/2012
  • Modérateur depuis le 10/01/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 24 150 728
1 mois 1 10 38
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • antoine (Montpellier) (---.---.---.96) 16 février 21:00
    antoine (Montpellier)

    On n’est pas obligés d’accepter tout de n’importe qui au prétexte qu’il est musulman. Cela étant acquis, il faut se méfier de ce retour d’un républicanisme rance qui nous la joue « tous citoyens » alors que la réalité de classe, toujours plus inégalitaire, de la société montre que l’on n’est pas tous citoyens. Croyez bien que tout cela a à voir avec la question qui nous occupe : entre autres choses parce que ce sont les carences sociales de la République (dont l’histoire ne se réduit pas à la Révolution de 89 et dont le sens est foncièrement bourgeois !) et les reniements politiques (et sociaux) de la gauche qui poussent certains des plus exploités et opprimés à aller voir du côté du religieux. Se crisper sur la citoyenneté dont rien n’indique aujourd’hui qu’elle puisse être autre chose que formelle et, dans les faits, d’exclusion, c’est cadeau pour la bourgeoisie. C’est dans ce machin qu’est attrapée la laïcité. L’épouvantail du communautarisme sert les possédants et permet d’embrigader la gauche à leur cause. Tout cela vous ne le voyez pas qui cédez à l’illusion d’optique d’un danger islamiste totalement inexistant (lisez Olivier Roy ou Raphaël Liogier). Toutes ces petites revendications que vous voyez comme de l’envahissement communautariste ce n’est que normale volonté de trouver sa place à partir de ses propres signes d’identité. J’ai lâché volontairement le mot : le mot répulsif pour les républicains citoyennetistes qui croient que l’on peut faire l’impasse des réalités d’identification de chacun. Cela c’est du totalitarisme décharné : on est citoyens et rien d’autre. Eh bien, remarquez une chose : tous les bons républicains trimballent de l’identité plus ou moins assumée et pas précisément citoyenne. Et il se trouve qu’elle a quelque chose à voir en particulier avec une identification à une vision mystifiée de la République qui en oublie la réalité épaisse de contradictions culturelles qui sont des signes d’identité dont Marx par exemple n’aurait jamais pensé à les éradiquer ! Mélenchon, avec son exaltation de la France universaliste blabla contredit tout ce qu’il peut dire sur les inégalités sociales à combattre. Cette dichotomie participe de son impuissance politique du moment.

  • antoine (Montpellier) (---.---.---.96) 16 février 11:43
    antoine (Montpellier)

    A Jean J Mourot

    Vous n’êtes certainement pas borné. Vous êtes dans une contradiction que vous ne voulez pas tenter de résoudre, ce commentaire le confirme : vous semblez être un laïque antilaïque au sens où vous ne voulez pas tenir compte de ce que la loi de 1905 énonce pourtant clairement.

    Si quelqu’un « fait mal », ce n’est en l’occurrence pas moi ni cette loi, désolé, nous sommes du même côté (mais vous pouvez me détromper !) mais le lecteur qui, comme vous, ne veut pas s’en tenir à la lettre et à l’esprit de cette loi, à savoir qu’il n’y a rien de laïque à renvoyer les religions dans l’espace privé. Cela commence à devenir redondant d’avoir à écrire ceci tellement vous ne vous décidez pas à prendre le taureau par les cornes. Je sais c’est toujours risqué, mais c’est le prix à payer parfois pour sortir de l’enfumage.

    Oui ou non y a-t-il écrit dans cette loi que les religions ont, comme tout un chacun, droit à l’expression publique de ses positions ? C’est oui ou c’est non et si c’est non, donnez les arguments. Soit ce non est dans la loi et donc merci de m’éclairer où je peux trouver cela. Soit il n’est pas dans la loi et donc ayez le courage de le dire et de nous dire depuis quelle laïcité vous parlez. En attendant vous tournez autour du pot. C’est plaisant un moment, pas plus.

    Profitez-en pour faire vraiment vôtre l’invitation, que vous me lancez, à énoncer clairement pour que les choses soient comprises. Cette invitation vous concerne dans votre tête-à-tête avec vous-même qui est visiblement très compliqué.

    Ce que vous citez (décidément !) du préambule de la constitution s’appelle marquer contre votre camp : un croyant, étant un citoyen, a donc le bénéfice de tous les droits reconnus à tout citoyen, donc celui d’exprimer sa croyance en public ! On est bien dans la loi de 1905. Mais vous, on ne sait toujours pas où vous êtes. Il va vous falloir peut-être vous décider à abattre vos cartes ! Pas facile, hein ?

  • antoine (Montpellier) (---.---.---.96) 15 février 23:26
    antoine (Montpellier)

    Dans une vidéo visionnée plus d’un million de fois en 15 jours, un homme aux yeux bandés brandit une pancarte « Je suis un musulman, je suis considéré comme un terroriste, si vous me faites confiance, faites-moi un câlin ». Le succès de l’opération a surpris et enchanté.

    Une vidéo contre l’islamophobie émeut le Canada

  • antoine (Montpellier) (---.---.---.96) 15 février 21:51
    antoine (Montpellier)

    Réponse à César Caustique.

    « pour tout musulman » : voilà une expression typique de l’enfumage des « choqueurs de civiisation ». Le musulman est un. Ce que contredisent toutes les études sérieuses. J’ai cité plus haut les auteurs qui, pour moi, font référence car ils s’appuient sur la connaissance et des textes de l’islam, et de leur histoire comme de celle des terres où cette religion a pris, et de la réalité sociologique, donc aussi culturelle et religieuse des populations se réclamant peu ou prou de l’islam.

    "Les musulmans qui vivent et travaillent en France et ailleurs en Europe savent que les temps ne sont pas venus« . Même procédé d’amalgame que relevé ci-dessus aggravé du délire conspirationniste : les musulmans, c’est un faux pluriel, c’est LE musulman amalgamé en un tout cohérent, organisé et prêt au combat, attendant son heure en bon guerrier habile dans la dissimulation et le travail de préparation souterrain... De l’enfumage total, basé sur du fantasme, de l’obsessionnel qui voit des Kouachi et des Coulibaly partout. Comme si on disait que tous les Norvégiens et même tous les Européens étaient Breivik-plus fort que Kouachi-Coulibaly dans l’art du massacre !

    Le choc des civilisations est bien là, dans le délire des gens comme César Caustique qui n’a rien à citer de sérieux pour étayer ses fantasmes car on n’étaye pas un fantasme ! César Caustique qui reproduit le procédé archi-usé de la pauvre, très pauvre généralisation de cas particuliers certes horribles mais pas plus que ce que notre »civilisation« , autant dire notre art de la domination des peuples et de notre propre peuple, fait »ailleurs«  ! Nous ne disons pas pour autant que LE Français ou L’Etatsunien est un massacreur de peuples !

    Face à ce délire complotiste, il ne reste qu’à laisser les lecteurs juges : de la position et des »arguments« de celui qui colporte ce délire ici et de ma position (qui est en fait la position de quelques autres). Car il est évidemment exclu que cet échange puisse faire changer l’un ou l’autre. Il faut un minimum de proximité sur en particulier des faits, des connaissances, etc. pour débattre, même en contradiction, sur des sujets. Ce n’est pas le cas ici. On ne peut pas discuter avec un »délirant" sauf à tourner en rond et à avoir du temps à perdre. C’est pourquoi cette discussion ne sera pas poursuivie.







Palmarès