• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

antoine58

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • antoine58 14 août 2007 12:56

    pour la petite histoire, la fusion pour permettre un rapprochement informatique entre Assedic et ANPE est assez ironique vu que l’ANPE loue son logiciel de suivi des demandeurs d’emplois à l’ASSEDIC. Sur ce point l’ANPE est totalement dépendant des ASSEDICS. Ce n’est pas là que ce feront des « économies », gains de productivité ou autres choses....



  • antoine58 30 juillet 2007 22:08

    ce n’est pas tout a fait cela... Grosso modo ANPE / privée ne sont pas plus efficace ou inefficace tellement la comparaison à public identique est quasi impossible. mais par projection on peut raisonnablement penser que la différence est minime entre un suivi par l’anpe et par un opérateur privé. Tout au moins les chiffres ne montrent pas de différences énormes. Voir même dans certaines situations un gros avantage à l’anpe qui depuis longtemps à une position centrale avec les différents intervenants et sait plutôt bien activer ce réseau. Ce constat fait la question est plutôt pourquoi continuer à payer cher des intervenant privée (on peut aller jusqu’à 3000 euro) ou à sous financer l’anpe (un demandeur d’emploi à l’anpe coute à l’état en moyenne 700 euro). D’ailleurs ingeus dont on parlait tant il y a 2 ans a mis la clé sous la porte et a été voir ailleurs !



  • antoine58 30 juillet 2007 22:00

    Bonjour cher Mauvais sens.

    quelques remarques sur votre commentaire :

    1/ un conseiller ANPE en théorie n’a pas la sécurité de l’emploi vu qu’il a un CDI. les fonctionnaires datant d’u ancien statut doivet y être très rare !!! Je pense même qu’il n’y en a plus. 2/ Les assedics ne recrutent pas que par piston. Dans ma région leur dernier recrutement a vu une offre diffusé dans les ANPe de la région et ils ont utilisé une méthode de recrutement dit par simulation qui priviliegie des « habiletés » et non pas un CV ou une lettre de motivation (d’ailleurs par ce mode de recrutement la personne chargé de l’entretien ne voit pas le CV de la personne qui postule) : conclusion, au prochain recrutement, à priori, ils utiliseront à nouveau cette méthode. 3/ le code rome dont vous parlait n’est qu’un outil pas une fin en soit, il n’est là que pour aider. Ce n’est pas parce qu’un conseiller va vous enregistrer dans un code rome (métier) que cela vous interdit de faire des démarches sur d’autres métiers (par exemple dans les métiers du secretariat / tertiaire il existe plus de 10 code métiers) De plus la limitation de pouvoir vous mettre dans une seule cas e n’est pas dépendant de la volonté des conseillers mais résulte d’un choix de techniciens ,ou à l’époque où le logiciel qu’utilise l’anpe fut conçu, la mémoire virtuelle était « cher ». Revenir sur ces choix techniques coute cher... il en est de même pour les formations : 1 champs pour la formation la plus élevée + une case pour une formation acquise en dans le cadre de la formation professionnelle continu. Tout les conseiller savent que c’est insuffisant mais cela résulte là encore de choix technique qui date de 10 ans sur lesquelles la direction générale de l’anpe ne veut pas revenir pour des raison de couts smiley



  • antoine58 30 juillet 2007 21:48

    Tout cela c’est la théorie.

    L’anpe ne puise pas dans les fonds publics mais a un budget, en partie, voté par l’assemblée, le reste venant des assedics, des collectivités territoriales, etc... Pour esxemple, auparavent l’anpe intervenait dans beaucoup de cli (commission d’attribution du RMI) et pouvait intervenir auprès de conseil général ou de plie au suivi de personnes en difficultés. Depuis la decentralisation l’ANPE ne le fait que contre monnaie sonnante et trébuchante. il n’y a qu’à voir sur Lyon la politique du conseil général. Celui ci raque mais les resultats et l’engagement de l’ane sont à la hauteur !



  • antoine58 30 juillet 2007 21:43

    Pour la petite histoire, quant on parle de rapprochement informatique anpe / assedic pour permettre des gains financiers et en efficacité, je me marre !! Cela fait plus de 10 ans que l’anpe loue son logiciel de suivi des demandeurs d’emplois à l’assedic. Bref le supposé plus efficace rapprochement informatique anpe / assedic existe. Conclusions : cela fait 10 ans que l’anpe utilise un logiciel peut être efficace pour calculer les droits d’un allocataire de l’assedic mais complètement inadaptée à un suivi d’une personne à la recherche d’emploi !







Palmarès