• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

antoineb

Salut, je suis né en 1978 et je suis travailleur social depuis quelques années.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/06/2008
  • Modérateur depuis le 25/07/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 15 350
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • antoineb 26 août 2008 18:20

    Effectivement je pense que certaines personnes se lancent dans une formationen LSF par le biais de leur fongecif et paye donc un prix élevé.
    Les deux meilleures écoles de lSF de Paris (l’IVT et l’ALSF) ont des tarifs similaires autours de 230 euros la semaine, il existe environ une vingtaine de niveau validé donc vingt semaines.
    C’est un lourd investissement mais si l’on regarde les prix des formations (n’importe laquelle) on relativise.
    Ce sont des formatiosn professionnalisante.
    Apprendre la LSF sur interne tne permet pas, comme toutes les langues, de pratiquer convenablement. Il s’agit, comme toute langue, d’"aller vers"... de rencontrer la communauté sourde, comme aller à moscou pour apprendre le russe.
    La LSF (que je pratique) est une langue visuelle dont il s’ait de comprendre les différents mécanismes, de plus son interdiction pendant un siècle a délitée sa grammaire, diversifié son vocabulaire donc il est encore plus difficile de l’apprendre car les signes sont différents à Paris et Marseille (comme la langue française d’ailleur...).



  • antoineb 26 août 2008 17:18

    A voir le nombre impressionnant de posts laissés par Marc Bruxman, il semble qu’il y ait un problème évident de motivation chez nos scientifiques dans leur travail... je plaisante.
    Je suis d’accord avec le fait que l’école franaçaise dans son idéal universaliste et égalitaire échoue et Bourdieu nous l’a bien montré. Cependant s’il échoue, il ne s’agit pas de la saborder en proposant que l’Etat paie les écoles privées des éléves :
    1/ C’est dur pour le porte monnaie
    2/ Pq l’Etat ne paierait- il pas ma bouffe ?

    L’école française n’est pas si pourrit que celà (les études, les classements à la con ne satisfont que les déclinistes dépassés).

    Le problème est qu’il nous faut une réforme du collège qui est organisé de manière abhérante, nous avons un bon lycée, l’Etat doit investir au niveau des autres pays occidentaux dans son université. Comment obtenir de bons résultats avec des moyens inférieurs ? Nous devons payer mieux nos chercheurs sous peine de les voir quitter la France (en même temps, celà veut dire que nos chercheurs ont une certaine valeur puisqu’ils intéressent les autres pays). Voir le collecvtif "sauvons la recherche".
    Cependant il ne faudrait pas perdre de vue que l’université n’est pas une usine à petits soldats, que les fondations qui comptent investir dans l’université ne le feront que dans un but lucratif. Quid des sciences fondamentales, de la recherche pure (le généticien, l’historien d’art...). L’Etat doit consacrer un budget plus important à celà (au lieu de le perdre en cadeaux fiscaux absurdes et inutiles).
    C’est le savoir qui demeurera le nerf de la guerre comme le disait Attali dans sa "Brève Hisroire de l’avenir" ou Philippe Aghion, professeur à Harvard "lancer toutes nos forces dans l’économie de la connaissance".
    Il est normal que l’etat place la priorité et augmente son budget pour ce dessein là.





  • antoineb 29 juillet 2008 09:13

    je suis assez effaré de l’instrumentalisation "politique de ce débat, et une personnalité médiatique comme Alexandre Adler (qui fait des très bonne émission) le prouve. Quel est le lien entre l’antisémitisme et Sarkozy (mis à part son bougre de fiston) ? Il n’y en a pas.
    Si les luttes contre l’antisémitisme sert à faire avaler une politique étranger de rapporchement avec les EU, une lutte contre le terrorisme ultra sécuritaire, un désengagement de l’état sur des positions régaliens... je ne suis pas d’accord. 

    Je suis un adepte de la méthode d’Edgar Morin (de père juif et condamné pour racisme (puis relaxé)). qui prétend comme dit plus haut que "les arabes ne peuvent être antisémite car ils sont eux même sémites" donc Al Qaïda n’est pas antisémite. Ben Laden serait plutôt antisioniste ou antijuif...ça a l’air d’un déat de chiffonnier mais (comme le collectif du même nom), "les mots sont importants". 
    La télévision étant si simplificatrice ce genre de propos est absent. Agiter le chiffon de l’antisémitisme ne peut que remettre le feu aux poudres !
    C’est une situation complexe dans le sens où l’on a pas les outils pour l’éclaircir, cependant mettre dans le même sac Maurras et les salafistes est une erreur, on peut avoir un ennemi commun mais ne pas être issu de la même tradition. 

    Il y a beaucoup de problèmes qui se cristallisent par cet antisémitisme :
    La lutte du puissant contre le faible (gros cliché car de nombreux juifs sont ds des HLM à sarcelles, Paris par exemple)
    Le communautarisme contre l’universalisme
    Le religieux contre l’athéisme (et malraux avait donc raison)
    La lutte des peuples a l’indépendance
    ...
    Tous ces niveaux de lecture sont brouillés par qques intellectuels qui voit tout par le prisme du judaisme, ce qui est une erreur fondamentale. 

    Je ne défend les terroristes mais il est souvent sectaire, groupusculaire en ce sens que faire le lien entre les chiites irakiens e t les hindouistes indiens ,me paraît faux et dangereux. Le terrorisme est l’arme des faibles. Il n’y a pas d’attentat au qatar, dans les émirats...
    Le catholicisme a eu ces périodes de violences, ses textes sont violences "je ne vous apporte point le salut mais le glaive", les juifs ont tués Jésus, l’ancien testament voit un dieu vengeur (le festin de Balthazar)
    donc...







  • antoineb 28 juillet 2008 06:14

     Et si la richesse n’est pas qu’une histoire de fric c’est quoi alors ?

    Von Mises le disait en son temps : "la valeur est subjective et une question de priorité" (ça fameuse histire du verre d’eau). je ne suis pas assez cynique pour ne pas croire qu’il n’y a pas de richesse hulaine, qu’elle est proprement que matérielle, il faut être sortit de l’occident pour en être convaincu, sans faire dans le romantisme.
    Il y a moults ouvrages sur a question qui est l’une des plus fondamentales à l’heure actuelle tant notre imaginaire est colonisé.
    Tu ne travailles que pour de l’argent, tu te lèves le matin que pour faire un labeur où l’on te donneras le maximum de fric possible ? ou il n’y a pas d’autres éléments qui rentrent en compte ?  


    Je ne suis pas forcément un grand fan de Milton par ailleurs

    1er point commun. 

    je prends largement l’angleterre. 

    E t bien, vas- y c’est ça la mondialisation, la globalisation, il faut que les français bougent ! Je suis un grand fan de ken loach...

    L’un des rares à considérer que la structure d’une société à un moment donné est quasiment déterminé par l’état d’avancement technologique du moment. 

    là encore, c’est la vision de Marx la plus fausse. Certes Marx est un pragmatique qui n’a perçu l’état d’avancement de la société que dans sa vision matérialiste. 

    Malheureusement pour la gauche, je pense que les innovations récentes telles qu’internet vont plus dans le sens du libéralisme que dans le sens de l’étatisme. 

    A encore des libéraux libertaires ! Qui n’ont pas encore compris leurs contradictions inhérentes !
    Internet est aussi un outil contre la loi du marché car tu fais de l’état le poison de l’économie (mais on est loin d’une économie planifiée à l’heure actuelle et c’est la catastrophe). Je fais des énormes entreprises du CAC 40 les véritables poisons de l’économie actuelle ! Plus puissantes que l’état.
    Mais crois tu encore que "la gauche" prends tjrs le partie de l’"étatisme" ? relis les écrits de rocard, du psu, des verts... 

    La seule façon de changer de société est effectivement de le faire via des innovations techniques 

    Vision un peu trop simpliste de l’idée de progrès. A l’heure actuelle, les innovations technologiques n’apportent que peu de choses sur le plan des idées. Si l’on est réduit à caractériser les gens que par leurs biens matériels alors je suis meilleur que l’homme qui est pauvre dans la rue. 


    Ca me fait toujours marrer le oui mais y’a des inégalités.

    Si ça peut te faire marrer, c’est tjrs ça de pris...wahou.
    Je ne suis pas du genre à sortir les violons mais dans nos sociétés de tradition judéo- chrétienne,je suis athé, il faut un peu de compassion (pas trop) envers son prochain. La finalité de mes actes n’est pas que proprement égoïste, non. j’acquiers une (basse) fierté à aider mon prochain.
    Je vais t’emmener chez Emmaüs (association Laïque) et tu trouveras d’autres finalités à la société ?
    Si je donne des sous à MSF, je donne mon temps à des actions diverses, c’est pour que mon salaire se réduise afin qu’il soit répartis dans la société. J’en suis pas malheureux pour autant et vis pleinement ma vie, alors il se gourre Von Mises ?

    Un Gouvernement compétent aurait ramené la France à l’excédent budgétaire. 

    En même temps, il y a eu de nombreuses périodes d’euphorie financière et ce gouvernement PS a réussit (quid de Villepin) à surfer sur cet élan pour diminuer le chomage des jeunes, le deficit... avec des erreurs bien entendu mais il demaure l’un des meilleurs gouvernements de ces dernières années, non ?

    Ramener le déficit public à zéro en 2012 cela serait un objectif atteignable

    Et après ? La plupart des pays occidentaux sont en déficit public, c’est paradoxalement innérent au libéralisme. Ne crois tu pas que le déficit serait comblé sans ttes ces niches fiscales absurdes et à mourir de rire, sans les 40 milliards d’euros (estimation) de l’évasion fiscale ? 
    A ce moment, l’on pourrait faire baisser les taxes sur les petites entreprises.



  • antoineb 27 juillet 2008 19:56

    Donc on continue à s’enrichir pendant que les chinois s’enrichissent aussi. C’est bizarre quand on parlait de partager les richesses avec les pays du sud tout le monde était pour. La ce qui fait chier les rouges c’est que le libéralisme est en train de réussir la ou toutes les politiques de redistribution basées sur une béatitude enfantine ont échouées. "

    Apparement tout va bien dans le meilleur des mondes possibles (Candide ?) ! Mais une fois de plus, je pense que la richesse au sens strict ne soit pas qu’une affaire de gros sous où alors tu n’as pas bien écouter notre cher président. Proposer une mission  sur la croissance à J. Stieglitz et amartya Sen n’est pas anodin.
    Je trouve ton propos très méprisant (et partisan) et complétement caricatural, qui sont "les rouges" ? Marx n’était pas contre le capitalisme, il pensait qu’il fallait l’utiliser pour mieux en sortir.
    Je te retourne le compliment, les derniers défenseurs du libéralisme sont pour moi d’une "béatitude enfantines" aveugles car très loin des réalités quotidiennes de certaines personnes qui galèrent, pas loin de chez toi. Et en tant que "bobo" (car j’en suis un, tant mieux), je perçois certains dégats de la concurrence aveugle, voit les biens faits des politiques de redistributions...

    Si la France voulait elle pourrait réduire ses taxes et si c’était le cas, il n’y aurait plus de français dans ces paradis fiscaux...

    Je te laisse te relire afin que tu comprennes que ce que tu dis est faux, regardes la GB qui a le plus grand paradis fiscal d’Europe (Londres), c’est pourtant un pays avec de faibles taxes. Preuve en est que la GB souffre de l’évasion fiscale, c’est là que l’on voit la plus grande association de lutte contre les paradis fiscaux : " Taxe Justice Networks".
    Autant qu’une entreprise bénéficiaire peut délocaliser, je pense qu’une baisse des taxes sur les entreprises, n’entrainera pas d’embauche ni une baisse de l’évasion fiscale, c’est une béatitude enfantine de le croire.

    "La difficulté c’est que quand les moins bien lotis de la société devaient se battre pour avoir des conditions de vie décentes, ils le fesaient en silence et y sont d’ailleurs pour la plupart parvenus."

    ça me rappelle une des paroles de Didier Super : "Y’en a marre des pauvres... Ils gâchent le bonheur des riches...". "En silence", formidable aveu d’une société où l’on ne veut pas voir la réalité en face, "ils y sont parvenus" : au prix d’un combat que tu sembles oublié. Pourquoi ces gens- là devraient faire plus d’effort que les autres ? Il y a une fatalité que je ne comprends pas, quelle chance j’ai eu de pouvoir choisir ma destinée !
    Je souhaiterais que tout le monde l’ai cette chance... Alors les taxes, les impôts ne sont pas une sanction mais un outil de justice afin que l’on mutualise nos richesses. 


    En France elle a baissé de 60% en 30 ans. 

    Vive les politiques redistributrices ! Vive le progrès social ! 
    Je suis d’accord avec toi que la pauvreté recule depuis 50 ans, et il faut s’en réjouir, cependant tu ne serais oublié que les inégalités s’accélèrent aussi et qu’il est encore difficilement pensable qu’en 2008, il existe en France des personnes sans abris (je travaille à Emmaüs). Tu penses que baisser les taxes seraient la panacé mais tu est une sorte de diafoirus de l’économie ou quoi ? (sauf mon respect).
    C’est ce que je pourrais reprocher aux politiques de droite qui se sont succéder au pouvoir : d’avoir, en bon diafoirus,  fait des fixettes sur des réformes qui n’étaient que des erzasts de problèmes ("les régimes spéciaux, par exemple... et alors ?).
    Tu as du particulièrement salué les politiques de Jospin, Strauss Kahn car elles semblent être ne accord avec ton idéaàl (réduction de la dette, du chomage, du déficit, privatisation...).

    Celui de pouvoir faire toujours plus gros et toujours plus beau !

    Béatitude enfantine ?












Palmarès