• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

antoineray

antoineray

Etudiant en 3e année à Sciences Po Paris.

Tableau de bord

  • Premier article le 28/01/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 43 158
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires


  • antoineray antoineray 14 mars 2008 20:40

    Je ne vous demande pas d’y venir. Merci pour ces pages de culture, quel fantastique économiste êtes vous ! Sans doute le meilleur de tous les temps puisque vous êtes capable de juger les autres de votre hauteur.

    Faites moi signe lorsque vous obtiendrez le prix nobel !

     

    merci encore !

     

    Antoineray


  • antoineray antoineray 14 mars 2008 13:10

    Relisez les commentaires, je ne connais pas les raisons de votre frustration, je n’ai jamais dit qu’elle venais de Sciences Po.

    Je le confirme encore, votre prétention est immense, s’autoriser à voter un article en est la marque !

    C’est plutôt drôle mais encore ici, vous ne répondez pas à la plupart de mes arguments mais essayez plutôt de détourner la conversation. Enfin, je ne vous en veux pas.

    Ne vous inquiétez pas, je vous laisse être le boeuf, parfois la frustration vient du manque de confiance en soi, ne vous inquiétez pas, c’est vous le meilleur !


  • antoineray antoineray 13 mars 2008 22:19

    Excusez-moi je n’avais pas vu votre premier commentaire qui était aussi méchant mais avait le mérite d’être argumenté !

    Reprenons vos critiques du début (je passerai tout ce qui est de votre frustration personnelle, qui sort de je ne sais où, à critiquer Sciences Po et le fait que je sois un étudiant).

    Je pense que vous avez bien mal lu ou compri mon article ! Où ai-je parlé d’URSS, de nationalisation des supers et hyper, de fixation de prix (c’est ça l’URSS). Je veux parler de concurrence, de VRAIE concurrence, et c’est justement pour cela que je propose, non pas un "magazin d’Etat" comme vous le dites mais une enseigne publique qui fonctionnerais comme une marque privée mais resterais hors du cartel.

    Un oligopole peut être une bonne chose. Où avez-vous lu un propos contraire à cela dans mon article ? Bien au contraire, je demande à ce que cette enseigne publique rende l’oligopole transparent, et donc efficace. Je ne demande pas une concurrence de multiples acteurs atomiques, mais accepte l’oligopole à condition qu’il soit concurrentiel comme vous le dites à juste titre : un oligopole n’est pas mauvais en soit, il le devient lorsque les entreprises en question mettent en place un cartel, une entente, et cela, vous pouvez refuser de le voir, mais c’est exactement ce qui se passe dans le marché de la grande distribution. Joseph Stiglitz lui-même (prix nobel d’économie en 2001) décrit ce phénomène oligopolistique dans le secteur de la grande distribution alors, à moins que vous soyez un meilleur économiste que lui, ne me dites pas que je n’y connais rien !

    Vous expliquez que je n’ai pas pris en compte le facteur géographique, enfin un argument contre mon article plutôt que contre moi (je ne sais pas ce que je vous ai fais, on se connait ?). Mais monsieur (ou madame), le facteur géographique ne fait que renforcer le fait que l’oligopole soit de forme monopolistique ! Vous parlez de 4 ou 5 distributeurs pour 30 000 habitants, évidemment, cela est ridicule et vous avez raison de le signaler, mais dans les faits, il est généralement vrai que dans une zone de 10km à la ronde, les français ont plusieurs choix de supermarchés qui pratiquent tous les mêmes prix à peu de choses près.

    Vous comprendrez que je n’argumente pas trop sur votre comparaison des bénéfices d’une banque et d’un hypermarché, alors que le rôle de l’un est de gérer de l’argent et du capital mobile, alors que l’autre travail sur un capital fixe. Evidemment, les chiffres ne sont pas les mêmes mais cela n’a rien à voir avec le fait que la grande distribution soit rentable ou non.

    J’aimerais savoir d’où vous tenez ces chiffres des marges des marques de la grande distribution, et je pourrai alors répondre à cette autre critique qui est facilement fondée sur des chiffres qui peuvent être issus de votre imagination.

    A la vue de vos commentaires, je pense que c’est vous qui manquez de culture économique monsieur (ou madame). Je trouve cela déplorable d’attaquer les gens de la sorte, soyez d’accord, pas d’accord, débatons intelligemment, mais casser pour casser, voilà un bien faible coup ! Qui êtes-vous pour juger et mettre des notes aux articles que vous lisez ? Attention aux chevilles...Que la grenouille se souvienne qu’elle ne doit pas trop essayer d’être aussi grosse que le boeuf !

     

    Enfin, je précise, une nouvelle fois, que cette proposition d’enseigne publique que je fais est de l’ordre du théorique, je ne suis pas rêveur et sais que ce genre de projet est quasiment impossible à mettre en oeuvre. Je dis simplement que, en tant que défenseur de la concurrence de marché, cette proposition serait une des meilleures afin de mettre en place une concurrence dans un secteur qui en manque cruellement.

     

    Bien à vous,

     

    Antoineray


  • antoineray antoineray 13 mars 2008 22:13

    Excusez-moi je n’avais pas vu votre premier commentaire qui était aussi méchant mais avait le mérite d’être argumenté !

    Reprenons vos critiques du début (je passerai tout ce qui est de votre frustration personnelle, qui sort de je ne sais où, à critiquer Sciences Po et le fait que je sois un étudiant).

    Je pense que vous avez bien mal lu ou compri mon article ! Où ai-je parlé d’URSS, de nationalisation des supers et hyper, de fixation de prix (c’est ça l’URSS). Je veux parler de concurrence, de VRAIE concurrence, et c’est justement pour cela que je propose, non pas un "magazin d’Etat" comme vous le dites mais une enseigne publique qui fonctionnerais comme une marque privée mais resterais hors du cartel.

    Un oligopole peut être une bonne chose. Où avez-vous lu un propos contraire à cela dans mon article ? Bien au contraire, je demande à ce que cette enseigne publique rende l’oligopole transparent, et donc efficace. Je ne demande pas une concurrence de multiples acteurs atomiques, mais accepte l’oligopole à condition qu’il soit concurrentiel comme vous le dites à juste titre : un oligopole n’est pas mauvais en soit, il le devient lorsque les entreprises en question mettent en place un cartel, une entente, et cela, vous pouvez refuser de le voir, mais c’est exactement ce qui se passe dans le marché de la grande distribution. Joseph Stiglitz lui-même (prix nobel d’économie en 2001) décrit ce phénomène oligopolistique dans le secteur de la grande distribution alors, à moins que vous soyez un meilleur économiste que lui, ne me dites pas que je n’y connais rien !

    Vous expliquez que je n’ai pas pris en compte le facteur géographique, enfin un argument contre mon article plutôt que contre moi (je ne sais pas ce que je vous ai fais, on se connait ?). Mais monsieur (ou madame), le facteur géographique ne fait que renforcer le fait que l’oligopole soit de forme monopolistique ! Vous parlez de 4 ou 5 distributeurs pour 30 000 habitants, évidemment, cela est ridicule et vous avez raison de le signaler, mais dans les faits, il est généralement vrai que dans une zone de 10km à la ronde, les français ont plusieurs choix de supermarchés qui pratiquent tous les mêmes prix à peu de choses près.

    Vous comprendrez que je n’argumente pas trop sur votre comparaison des bénéfices d’une banque et d’un hypermarché, alors que le rôle de l’un est de gérer de l’argent et du capital mobile, alors que l’autre travail sur un capital fixe. Evidemment, les chiffres ne sont pas les mêmes mais cela n’a rien à voir avec le fait que la grande distribution soit rentable ou non.

    J’aimerais savoir d’où vous tenez ces chiffres des marges des marques de la grande distribution, et je pourrai alors répondre à cette autre critique qui est facilement fondée sur des chiffres qui peuvent être issus de votre imagination.

    A la vue de vos commentaires, je pense que c’est vous qui manquez de culture économique monsieur (ou madame). Je trouve cela déplorable d’attaquer les gens de la sorte, soyez d’accord, pas d’accord, débatons intelligemment, mais casser pour casser, voilà un bien faible coup ! Qui êtes-vous pour juger et mettre des notes aux articles que vous lisez ? Attention aux chevilles...Que la grenouille se souvienne qu’elle ne doit pas trop essayer d’être aussi grosse que le boeuf !

     

    Enfin, je précise, une nouvelle fois, que cette proposition d’enseigne publique que je fais est de l’ordre du théorique, je ne suis pas rêveur et sais que ce genre de projet est quasiment impossible à mettre en oeuvre. Je dis simplement que, en tant que défenseur de la concurrence de marché, cette proposition serait une des meilleures afin de mettre en place une concurrence dans un secteur qui en manque cruellement.

     

    Bien à vous,

     

    Antoineray


  • antoineray antoineray 13 mars 2008 21:23

    Pourquoi un tel commentaire ? Vous pouvez ne pas être d’accord avec moi, critiquer mon article, expliquer votre point de vue. Je vous suis sur le manque de culture économique des français, mais ne me faites pas ce reproche à moi qui étudie la microéconomie, la macroéconomie et les marchés financiers à Sciences Po Paris depuis 3 ans.

    On peut débattre, argumenter, ne pas s’entendre. Le débat fait bouger les choses, mais les critiques infondées et non argumentées comme la vôtre ne servent pas à grand chose.







Palmarès