• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ar zen

Ar zen

De formation juridique, je me suis intéressé aux dispositions des traités européens depuis 2014. Auparavant je n'y avais pas porté atttention. Je suis allé de découverte en découverte, de désillusion en désillusion. Tous les médias dominants nous cachent et nous dissimulent la portée contraignante des traités européens sur notre droit national. Je m'attache, sur Agoravox, à traduire en langage du quotidien, des textes européens dont la portée est, non seulement méconnue par le grand public, mais aussi maquillée par les médias de grande diffusion. Les politiciens français appliquent, sans le dire à leurs électeurs, des réglements et des directives venus de la Commission européenne. J'accorde, en fonction du temps libre que me laisse mon activité professionnelle, une partie de celui ci à détricoter les médias mensonges concernant la main mise de l'UE sur notre pays aujourd'hui totalement vassalisé par des puissances extérieures. 

Tableau de bord

  • Premier article le 30/06/2016
  • Modérateur depuis le 09/03/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 3612 1266
1 mois 0 82 0
5 jours 0 19 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 42 37 5
1 mois 10 10 0
5 jours 6 6 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Derniers commentaires



  • Ar zen Ar zen 20 août 12:10

    @mmbbb

    Mais nous sommes rattrapés par la réalité. « Avant » l’UE, nous aurions pu, collectivement, nous opposer aux dérives que vous évoquez, à juste titre selon moi. 

    Aujourd’hui, la France, son gouvernement, ses dirigeants, ses assemblées, n’ont plus la main. 80% des décisions sont prises à Bruxelles. Alors, logiquement, s’il faut dénoncer les pratiques qui ont cours actuellement, il faut viser Bruxelles et l’Union européenne. 

    Et même si ce qui s’est produit dans un passé avant UE n’est pas reluisant, et, disons le, inadmissible, ce n’est pas une raison pour se masquer les yeux et refuser de voir et de constater que ce sont les règlements, les directives et les décisions européennes qui nous imposent toutes sortes de cochonneries, les lobbies étant accueillis à bras ouverts à Bruxelles. 




  • Ar zen Ar zen 20 août 09:24

    @mmbbb

    Vous pensez donc qu’en faisant les mises au point sur la politique de l’UE concernant les « normes » sanitaires, et en dénonçant l’action des multiples lobbies bruxellois, que l’on se masque par ailleurs les yeux concernant ce qui a pu se passer en France lorsque notre pays décidait encore de ses orientations sanitaires ? 

    Pour vous, le fait de dénoncer les réglementations ignobles imposées par l’UE c’est aussi valider et applaudir ce qui se faisait auparavant en France ? Pourquoi est-ce que vous liez les deux choses ? 


  • Ar zen Ar zen 20 août 08:04

    @Hervé Hum

    Il n’y a pas seulement « l’inconscience volontaire ». Il y a l’inconscience tout court. Le système de fonctionnement de l’être humain autorise les biais cognitifs et ceux ci sont exploités par ceux qui l’ont compris. 

    Seule les mises en perspective et le croisement des informations, lors d’un travail lent, peuvent permettre de prendre conscience des faits qui nous sont présentés sous un certain jour. Les biais cognitifs existent, et ils sont inconscients. 

    Notre système intuitif a été façonné par l’évolution pour fournir une évaluation constante des principaux problèmes que doit résoudre un organisme afin de survivre : comment vont les choses ? Y a t-il une menace ou une superbe occasion à saisir ? Est-ce que tout est normal ? Dois-je m’approcher ou m’enfuir ? C’est ainsi que nous avons hérité des mécanismes neuronaux à l’origine des évaluations constantes du niveau de la menace, et ces mécanismes n’ont pas été déconnectés. Les situations sont systématiquement évaluées en tant que bonnes ou mauvaises, nécessitant que l’on fuie ou autorisant l’approche. Nous sommes collectivement victimes de biais cognitifs à notre insu. Les effets de ces biais ont été étudiés de manière scientifiques et nous sont connus.

    Un biais cognitif est une forme de pensée qui met en oeuvre de manière systématique des distorsions dans le traitement de l’information. Il correspond à une sorte de court-circuit mental qui assure un traitement immédiat des informations internes (notre mémoire) ou externes (notre environnent) dont nous disposons à un moment donné pour faire le plus rapidement possible une analyse de la situation qui soit cohérente avec notre vision du monde. Notre cerveau interprète notre environnement en le simplifiant et forme des stéréotypes, des préjugés, des croyances, des catégorisations qui servent à ordonner le monde qui nous entoure.

    Les biais cognitifs qui sont, en général, inconscients peuvent conduire à des erreurs de perception, de raisonnements, d’évaluation, d’interprétation logique, de jugement, d’attention etc., à des comportements ou à des décisions inadaptés. Ils font l’objet de nombreuses recherches dans les sciences cognitives, psychologie cognitive et psychologie sociale notamment. Ces études ont permis d’identifier plusieurs dizaines de biais cognitifs dans de nombreux domaines : mémorisation, perception, statistiques, logique, causalité, relations sociales, etc.

    Les biais cognitifs sont largement exploités dans certaines activités humaines pour doper les ventes, séduire voire tromper les clients ou ceux à qui elles s’adressent :
    • la publicité pour faire passer plus facilement les messages,
    • les sociétés de jeux de hasard qui profitent des biais liés à la méconnaissance des lois statistiques,
    • les médias pour attirer l’attention et rendre important ce qui ne l’est pas nécessairement,
    • la politique pour accroître l’efficacité des discours,
    • etc.


    Comme notre oeil peut nous tromper, illusion d’optique, notre réflexion peut aussi nous tromper.







  • Ar zen Ar zen 19 août 14:43

    On peut aussi se boucher les oreilles tant le bruit du cortège des voitures est dense au centre ville, le long du canal.



  • Ar zen Ar zen 19 août 09:07

    @njama

    Vous me servez la version bisounours c’est à dire celle colportée par certains médias. Cela n’a jamais été comme vous le décrivez. Jamais. 

    Un exemple. Vous écrivez : « ou tellement mieux que ces flics importés de nulle part ». Il vous suffit simplement de vous renseigner sur la manière dont les mutations et les prises de poste sont réalisés dans la police nationale. Les règles sont très précises.

    Vous développez l’idée idéalisée de l’ïlotier. Connaissez vous des flics de terrain ? 




Voir tous ses commentaires (20 par page)