• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ardisson

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 8 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Ardisson 27 mars 2011 21:40

    @ Barre_de_rire

    Le gouvernement français a reçu Kadhafi en grande pompe à Paris, il s’est mis à genoux et s’est humilié devant lui, pour quelques malheureux contrats, qui heureusement pour certains n’ont jamais été conclus (je vous rappelle que la France comptait vendre des rafales à la Libye).

    Par ailleurs, en raison des ces mêmes contrats, le gouvernement français n’a pas bougé le petit doigt et s’est montré très conciliant avec ce dictateur lorsqu’il s’est agi d’aider à faire libérer deux ressortissants suisses emprisonnés en Libye pendant deux ans, simplement à cause de la couleur de leur passeport.

    Je ne vois pas le rapport avec les minarets et l’expulsion des délinquants lyonnais. Mais peut-être allez-vous m’expliquer...

    Cordialement

    A.



  • Ardisson 27 mars 2011 21:23

    @ l’auteur

    D’accord avec vous, il ne suffit pas de promulger des lois, encore faut-il les appliquer. Je me permets toutefois d’insister sur le fait que ces législations existent en Suisse, contrairement aux pays évoqués dans mon précédent message.

    La place financière suisse est certes devenue plus transparente suite aux pressions de l’OCDE, mais sa législation anti blanchiment est entrée en vigueur en 1997...

    D’une manière générale, je suis foncièrement contre le secret bancaire lorsqu’il permet de laver les revenus de dictateurs ou d’activités criminelles, ainsi que de cacher de l’argent non déclaré aux fiscs étrangers. Il est clair que ce système doit cesser mais il est également important que tous les pays mettent fin à ces pratiques. 

    Les médias fantasment beaucoup sur la Suisse qui est systématiquement diabolisée et ne relèvent jamais les changement qui s’opèrent actuellement sur sa place financière.

    Cordialement

    A.



  • Ardisson 26 mars 2011 15:55

    Cher Monsieur,

    Aujourd’hui, la Suisse fait beaucoup d’efforts pour nettoyer sa place financière. Elle est un modèle en matière de lutte contre l’argent sale.A cet effet, elle dispose de la loi anti blanchiment la plus sévère du monde. Ainsi il est beaucoup plus facile d’ouvrir un compte bancaire à Londres que dans n’importe quelle succursale bancaire helvétique. Par ailleurs, la Suisse dispose depuis peu d’une législation visant à restituer les fonds des dictateurs aux pays « libérés » concernés. Lorsque la révolution a commencé dans les pays arabes, la Suisse a été le premier pays à bloquer les fonds des familles Ben Ali, Moubarak et Kadhafi. Il subsiste de moins en moins de fonds douteux dans les banques helvétiques.

    Votre façon de fustiger la Suisse est un peu l’hôpital qui se fout de la charité. Il est en effet de notoriété publique que les banques françaises possèdent également des fonds de dictateurs dans leurs comptes. Quid des biens immobiliers de luxe possédés par les dictateurs africains ou arabes en particulier à Paris et dans le sud de la France. Ces biens permettent également de blanchir de l’argent en toute sécurité. 

    Ce qui me choque le plus dans cette affaire c’est que des pays comme la France, qui ont le plus caressé Kadhafi dans le sens du poil, qui se sont mis à genoux et se sont humiliés devant lui, aujourd’hui le bombardent.

    A.



  • Ardisson 27 novembre 2010 18:11

    Voilà encore un cliché sur la Suisse que nos amis les Gaulois aiment préciser. Venant d’un citoyen issu d’un pays qui s’est en partie enrichi sur le dos de ses colonies et qui est l’un des plus grands marchands d’armes de la planète, ça me fait sourire.

    Cordialement



  • Ardisson 27 novembre 2010 15:02

    Argumentaire très construit, provenant très certainement d’une personne qui souffre beaucoup de son vide intellectuel.

    De la part d’un gangster suisse

    Cordialement

    A.







Palmarès