Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Serge LAURENT

Serge LAURENT

Je suis agé de 46 ans, marié, 3 enfants, docteur en chimie et je travaille actuellement comme informaticien

Tableau de bord

  • Premier article le 13/04/2011
  • Modérateur depuis le 03/02/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 38 161
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 2 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0






Derniers commentaires

  • Par Serge LAURENT (---.---.---.181) 25 avril 22:57
    Serge LAURENT

    Que Yanukovich ai fait tirer sur les manifestants qui jetaient des cocktail Molotov sur la police pour renverser son gouvernement n’aurait rien de bien étonnant. Les soldats francais ont bien tiré à la mitrailleuse sur des manifestants désarmés à Abidjan et dans d’autres villes de Cote d’ivoire, tuant des dizaines de civils y compris un journaliste.

    La où l’affaire devient plus grave, c’est si des snipers de Maidan ont tiré sur la police et les manifestants depuis l’hotel Ukraine. C’est ce que semble indiquer la trajectoire des tirs qui ont traversé les arbres de la place. Cela signifierai que des opposants ont fait tirer sur leurs propres hommes et sur les policiers pour provoquer un carnage et justifier leur prise de pouvoir en invoquant les droits de l’homme. Ce serait donc un crime particulièrement abject et d’un cynisme atroce.

    L’enregistrement de la conversation de Ashton montre que les occidentaux eux même envisagent cette hypothèse. Mais comme ils s’en remettent à l’enquête du nouveau pouvoir, on doit en conclure que nos dirigeants préfèrent ne pas tirer au clair cette affaire. Ils ne cherchent pas à connaitre la réalité de la situation ukrainienne tout en intervenant dedans. Ce sont des apprentis sorciers, des singes savants jouant avec une grenade.

  • Par Serge LAURENT (---.---.---.181) 8 avril 20:15
    Serge LAURENT

    Les conditions d’exercice de la démocratie sont variables selon les pays et les époques mais les fondamentaux demeurent :
    - la Liberté d’expression de toutes les opinions
    - le droits de chacun à se proposer aux suffrages
    - l’Élection libre
    - la possibilité pour les élus du peuple d’agir ou de demander l’arbitrage du peuple par voie de référendum
    La démocratie n’est pas une règle particulière mais la manière dont le peuple en décide.
    S’il est exclu de la décision, ce n’est pas la démocratie.

    Le peuple peut être trompé, anesthésié, acheté dans le cadre d’une démocratie.
    Tout cela est possible, sujet a débat et peut être corrigé par la volonté du peuple.
    La question est « que se passe t il lorsque la majorité du peuple veut changer les lois, ou la maniére dont elle sont appliquées ».

    En ce qui me concerne, je pense que la volonté du peuple n’est pas respectée lorsqu’elle s’oppose à la volonté de la classe dirigeante. C’est pourquoi, nous devons les ramener dans le droit chemin, ou les remplacer, par l’expression patiente mais insistante de nos demandes. Nous ne demandons pas tous la même chose, c’est pourquoi nous devons demander ensembles des règles acceptables par tous, le retour aux fondamentaux de la démocratie. Et ceux qui ne sont pas d’accord n’ont qu’a partir à Bruxelles, à Washington, à Ryad ou au Diable.

  • Par Serge LAURENT (---.---.---.181) 1er avril 21:15
    Serge LAURENT

    Je suis étonné par l’absence de réaction à cette énorme affaire. Pareil pour les eurosnipers de maidan. C’est comme si il n’y avait aucun journaliste de bonne foi .

    Pour le 11/09, il est plus facile d’admettre l’effondrement d’une tour en acier par l’incendie que de croire que Bush a assassiné des centaines de banquiers US, je suis donc moi même partagé et je comprends que la thèse officielle soit défendue par des gens de bonne foi.

    Dans le cas turc, le chef des services secrets dit « Les justifications peuvent être créées » et explique comment, mais on n’en trouve aucune trace dans la presse. La Turquie étant notre allié OTANique et la Syrie notre ennemi, les journalistes ne peuvent pas faire rentrer ce fait dans leur récit de la guerre en Syrie, alors ils l’effacent volontairement, plutôt que de corriger leur récit. C’est effrayant. Et cela remet en cause d’autres récits.

  • Par Serge LAURENT (---.---.---.181) 28 mars 21:39
    Serge LAURENT

    Bravo à Kergoat pour ce petit rappel, les gentils rebelles poursuivent une tradition de persecution de ceux qui ne sont pas musulmans sunnites. Il est évident que la démocratisation des pays musulmans passe d’abord par le respect des minorités non sunnites ainsi que des différents courants du sunnisme. En s’attaquant aux minorités ainsi qu’aux « mauvais musulmans » les rebelles montrent leur vrai visage : celui des sultans ottomans et des émirs wahabites.

    Merci aussi de rappeller le soutien de la france aux khmers rouges dans les années 80 contre les libérateurs vietnamiens. C’est un chapitre oublié de l’histoire qui devrait pourtant nous inspirer lorsqu’on fait des analogies entre le présent et le passé. Mais il est sciemment oublié car ceux qui manifestaient contre le « génocide » vietnamien au cambodge sont aujourd’hui ministres ou rédacteur en chefs. Aucun historien sérieux ne se penche sur cette histoire car elle pose trop de question. J’aimerai pourtant relire les journaux de l’époque, toute cette haine contre le vietnam, ces mensonges qui ont fait des centaines de milliers de morts et aboutis au pardon des khmers rouges.

  • Par Serge LAURENT (---.---.---.181) 8 mars 10:23
    Serge LAURENT

    C’est un point de vue intéressant car tout ce qui est dit est hautement vraisemblable. Ça sonne juste. Dans un pays pauvre, gangréné par la corruption et en butte aux ingérences de pays puissants, notamment d’un gros voisin, il n’est pas étonnant que le peuple se révolte. Il n’est pas surprenant que les jeunes soient les plus révoltés, ni que les nationalistes soient nombreux, ni que les pays puissants en fassent leur terrain de jeu.Mais, le renversement révolutionnaire d’un gouvernement élu crée un précédent extrêmement dangereux, d’autant plus que les partis opposés à euromaidan ont été interdits, ce qui empêche tout retour à la normalité démocratique.

    Il semble que les nationalistes soient décidés à ukrainiser l’Ukraine par la force, au dépends d’un tiers de la population principalement russophone. C’est moche mais ça n’en fait pas des nazis. C’est un peu comme les catalans/castillans et les flamands/francophones. Mais évidemment, cela justifierait la sécession des régions où l’ukrainien est très minoritaire ainsi que des sanctions économiques de la Russie. C’est pourquoi, souffler sur les braises comme l’ont fait les dirigeants occidentaux est totalement irresponsable. Ils devraient au minimum exiger le respect des russophones, des élections réellement libres et une enquête neutre sur les snipers d’euromaidan (eurosnipers ?).



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Faut-il interdire l’Ancien Testament et la Torah ?




Palmarès



Agoravox.tv