• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Armoricain

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Armoricain 10 février 2007 11:12

    citation (de Romain) « La peur entraine la parano : Tu considére l’immigration comme une invasion au même titre que les allemands durant la guerre ? Ils vont tous nous tuer, sortir leurs armes quand ils seront plus nombreux que la population bien francaise et bien blanche c’est ca ? »

    Nous tuer et sortir leurs armes, çà c’est déjà produit, non ? en Hollande par exemple, pays super-accueillant, trop sans doute... Et que fais-tu de la pure et simple invasion, qui peu à peu devient une occupation, comme celà s’est produit au Kossovo, autrefois entièrement serbe, et même berceau de ce peuple, maintenant peuplé d’Albanais musulmans, qui ont détruit des dizaines de monastères, comme s’ils voulaient effacer toute trace du légitime propriétaire des lieux - à savoir la Serbie ? Et les Bouddhas, patrimoine de l’Humanité, détruits voici quelques années par des crétins obscurantistes, au nom de la perception qu’ils ont de la religion, tu en fais quoi ? Et en France, çà commence : des médecins se font casser la gueule par des connards barbus s’ils veulent ausculter leur femme, comme si la médecine ne devait pas passer avant ce genre de conneries ! et si la doctoresse qu’ils exigent est lesbienne, on fait quoi ? et les boulangeries, comme dans mon coin, qui refusent de servir un sandwich jambon (de porc) sous prétexte qu’eux n’ont pas le droit d’en manger, mais QUI leur demande d’en manger ? les supérettes de ce même quartier vendent bien des produits hallal ou kasher, çà ne fait aucun problème, mais dans le sens inverse, aucune tolérance, la connerie intégriste à front de taureau ! Et les sapins de Noël supprimés ? et les piscines avec des jours pour les femmes et d’autres pour les hommes ... et ce sera quoi ensuite ! déjà que la Croix Rouge est obligée de renoncer à son emblème, sous prétexte que çà « indispose » tous les Musulmans... enfin, non, pas tous, heureusement, mais le problème, c’est qu’on n’entend plus que les intégristes, qui font beaucoup de bruit. Et je précise que je suis contre TOUS les intégrismes, y compris catholiques, juifs, ou autre. Je me fous totalement de la religion des gens, elle est libre en France - mais à condition qu’elle n’empiète pas sue la vie publique ; or, on ne voit plus que çà. Et çà, comme des millions de Français, je le refuse absolument. Ca n’a rien à voir avec un quelconque racisme, ou la couleur de la peau. C’est juste une question de culture totalement insoluble dans la civilisation européenne.



  • Armoricain 10 février 2007 02:15

    A l’attention de M. Ariel Sharon... Monsieur, Je lis un peu plus haut, dans un de vos posts : «  »L’esclavage est la fiction de l’histoire« inventee par les noirs pour coloniser l’Europe ? Une blague vous direz ? Rien du tout c’est une vision tres commune a l’extreme droite xenophobe... Nier l’esclavage c’est par la qu’on commencera quand on voudra debarasser la France des immigres !!! »" J’avoue être assez curieux, au point de me demander où vous avez bien pu lire ce genre de chose ! Il m’arrive de lire des journaux de tout bord, parfois, et çà va de l’extrême-gauche à l’extrême-droite (qui se rejoignent parfois, c’est curieux) et je n’ai jamais vu çà nulle part, mais çà a pu m’échapper ! Le grief général fait aux Noirs, en tout cas par les journaux d’extrême-droite, c’est d’utiliser un triste fait historique, l’esclavage, en occultant toute la partie non avouable (pour les Noirs), c’est-à-dire les guerres tribales, les esclaves obligeamment fournis aux Blancs par une tribu adverse, etc. Dans ce genre de drame, il n’y a en effet jamais de purs innocents d’un côté et des vermines de l’autre. Mais quant à nier purement et simplement l’existence de l’esclavage, c’est tellement ahurissant que ce serait bien de citer vos sources !



  • Armoricain 10 février 2007 01:58

    Juste une petite précision. Etre « négationniste », à mon sens, c’est nier la réalité de la Shoah, c’est-à-dire de la persécution des Juifs, de leur déportation, de leur mise à mort. Or, à part peut-être quelques débiles qui ont pu, effectivement, écrire ce genre de choses, je ne connais personne qui ait jamais prétendu celà. Par contre, effectivement, j’ai lu des articles, ou des livres, qui réfutaient tel ou tel détail (voilà que je parle comme Le Pen, j’espère que çà se soigne...), et expliquaient pourquoi le détail en question était probablement faux. Ce qui n’implique nullement que ce qui était faux dans un camp ne pouvait pas être vrai dans un autre. Ce qui est curieux, c’est que si vous visitez actuellement certains de ces camps (je l’ai fait une fois, tout à fait par hasard, c’est une expérience horrible), vous verrez que la documentation OFFICIELLE de ces camps, celle qui vous est remise à l’entrée, a parfois diminué drastiquement le nombre de victimes dudit camp. Comme je ne pense pas que ce soient des négationnistes qui s’occupent de ces lieux, je suis d’autant plus surpris que la simple mention de chiffres désormais officiels puisse faire taxer de négationnisme en France.



  • Armoricain 10 février 2007 01:40

    Bonjour, tout d’abord, à tout le monde ! Je souscris sans réserve aux propos de M. Philippe Bilger, qui ouvrent ce débat. En voici les raisons.

    Tout d’abord, le fait de ne pas laisser s’exprimer une personne, ou un groupe de personnes, quitte à reprendre ensuite leurs arguments, et à les démonter s’ils ne sont pas valables, çà laisse TOUJOURS un doute dans l’esprit de quelques-uns. Il y aura toujours des gens pour penser que, si l’on ne laisse pas quelqu’un s’exprimer, c’est qu’on a soi-même quelque chose à cacher... et que la personne ou le groupe de personnes réduits au silence a peut-être bien raison. J’ai connu personnellement un type, pas plus con qu’un autre, qui s’est fait ce genre de raisonnement, et qui, justement parce que c’était interdit, s’est procuré toutes sortes de documents négationnistes, et a fini par se laisser convaincre par cette littérature... du simple fait que plus personne n’apportait de contradiction publique auxdits arguments négationnistes.

    Ensuite, la loi Gayssot ne vise pas que le négationnisme. Elle s’applique à la Shoah en général, et même, par ricochet, à certains évènements de la dernière guerre. Tout le monde sait à présent que le massacre des officiers de Katyn, longtemps attribué aux Allemands, fut le fait des Russes. Imaginons que ce fait soit seulement découvert maintenant. Je suis à peu près sûr que la loi Gayssot interdirait cette rectification.

    Imaginons aussi que, dans un certain camp d’extermination, on ait sur-estimé le nombre de victimes, mais que dans un autre, on l’ait sous-estimé. Même en supposant que le total de ces malheureuses victimes reste le même (ce qui ne changerait donc rien - et puis, dans mon esprit, une seule victime, c’est déjà une victime de trop, ceci pour que les choses soient bien claires !), essayez donc de préciser cette rectification, avec la loi Gayssot.

    Et puis, désolé, mais une loi instauré par un monsieur appartenant au groupe politique qui, durant le vingtième siècle, aura causé plus de victimes que les Nazis et les dictatures d’Afrique ou d’Amérique du Sud réunies - j’ai nommé le communisme - çà ne vous semble pas un peu saumâtre ?

    Enfin, en ce qui concerne la récente loi, inspirée elle aussi de la loi Gayssot, sur la reconnaissance du massacre des Arméniens par les Turcs, outre que çà ne concerne en rien la France, cette loi gêne les Arméniens eux-mêmes, ceux qui vivent en Turquie, pour des raisons évidentes...

    Que dirait la France, si un autre pays d’Europe votait une loi obligeant ses concitoyens à reconnaître les massacres commis par les Français, lors des guerres coloniales, par exemple ?

    C’est à la Turquie elle-même de faire son examen de conscience. Ca viendra probablement. Mais ce n’est pas à nous de voter ce genre de lois, totalement inutiles et mêmes nuisibles.

    Et il appartient aux historiens de faire l’histoire, de discuter entre eux, de comparer leurs points de vue.

    Personnellement, je n’autorise personne à penser à ma place, pas plus M. Bernard-Henri Lévy que quiconque...







Palmarès