• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

arnaudt

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 27/11/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 6 81
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • arnaudt 28 novembre 2006 19:31

    Salon est l’ancêtre des webzine, et il est extrêmement réputé

    J’y suis abonné et je ne peux donc pas discerner les parties accessibles à tous de celles réservées aux abonnés. Désolé pour le lien qui, quand je l’ai donné la première fois, était accessible à tous.


  • arnaudt 28 novembre 2006 16:19

    si tu t’étais un peu renseigné, ou tout simplement avais suivi les liens que je donne dans l’article, tu serais tombé sur Salon qui nous explique précisément ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas http://www.salon.com/ent/feature/2006/11/10/guide_to_borat/index1.html

    enjoy


  • arnaudt 28 novembre 2006 13:16

    >« Arnaud malgré votre jeunesse vous n’ignorez certainement pas qu’il existe dans le monde entier un racisme autorisé et salutaire : Le racisme anti con »

    un « racisme autorisé » ? diantre !

    je reviens à la scène du rodéo, la plus dérangeante, la moins ironique, la moins « compréhensible » / utile du film, la scène clé en ce qui me concerne

    le public du rodéo n’est pas « con », on ne nait pas con, on le devient (comme dit l’autre) par manque d’éducation, de moyens..

    Baron-Cohen ne dénonce pas, on est aux antipodes d’un Moore (auquel décidément je ne vois pas comment on peut le comparer), il attaque de petites gens, des gens simples perdus au milieu d’un continent immense, sans beaucoup d’éducation, et avec des infos télés locales que même La République du Centre chez nous refuserait de passer.

    sauf que Baron-Cohen n’est pas avec eux, pas de leur côté ; c’est ça qui me choque profondément quoi de plus facile que de se moquer, de faire rire aux dépens des gens simples. revoyez Roger&Me, ou plus généralement les films de Moore, quand il montre l’immense pauvreté de Detroit, qu’il l’a dénonce, et qu’il attaque non pas les victimes de la pauvreté, mais ceux qui l’ont créée.

    (et je préfère 1000 fois sa dénonciation de la NRA via sa rencontre franco de port avec Charlton Heston, caméra visible, projet énoncé dès le départ, qui fait ELLE froid dans le dos, plutôt que les procédés douteux de Baron-Cohen)

    Baron-Cohen ne montre jamais la moindre empathie avec les petites gens plus j’y pense, plus c’est un film minable

    qu’il ne soit pas drôle soit, ce n’est pas grave ça n’en fera qu’un de plus ; mais que ce soit un film « à charge » non pas contre les causes et les responsables d’un état de fait, mais contre les personnes qui en sont les « victimes », je trouve ça insupportable.


  • arnaudt 27 novembre 2006 12:28

    Il y a dans l’émission - d’abord et avant tout belge- StripTease un vrai amour des gens. Du temps pour les filmer et donc tenter de les comprendre, dans chacune de leurs situations. Comme, si on continue dans les choses qui n’ont rien à voir avec le film, chez Deschamps et Makeieff qui mettent en scène les petites gens, les petites compromissions et lâchetés de l’existence, les destins tordus.

    Mais franchement, le rapport entre Borat et StripTease, faut le trouver :)


  • arnaudt 27 novembre 2006 12:24

    Je n’ai effectivement pas vu ses sketchs « anglais » et je serais curieux de les voir pour constater s’ils donnent la même -mauvaise- impression...

    Tu les as vus ? Qu’en as tu pensé ?

LES THEMES DE L'AUTEUR

Culture Cinéma Racisme






Palmarès