• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

arobas

arobas

Présent ici en tant que libre penseur. 
A suivi des hautes études en sciences dures et humaines 
Préfère parfois l’humour aux démonstrations. 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 19 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • arobas arobas 27 février 2009 01:43

    La quesion que je me suis posé en voyant le reportage dont parle le commentaire est la suivante.
    Pourquoi notre gouvernement dont la transparence est loin d’être la première qualité nous balance t-il une telle bombe sur le nucléaire français. 
    Je ne crois pas à un faux effet d’annonce du genre ; vous inquiétez on s’occupe de tout... mais en fait on fait rien bien que ayant étudié les comportements face à l’éthique des grandes entreprises et des états c’est un grand classique.
    Je me demande si le gouvernement franaçais veut mettre à sa botte le lobby nucléaire ou s’il a des intérêts autres. Nous savons que le nucléaire français est associé à une certaine indépendance militaire. Doit on mettre cela en rapport avec l’atlantisme de notre gouvernement ? Ou bien encore doit on faire un tel lien mais avec des considérations économiques. Les américins ont reejté de signer le traité de Kyoto pendant des années et s’appretent à se lancer pleins pots dans les énergies renouvellables et vont forcer tout le monde à les suivre et Sarko prépare le terrain.
    En fait je n’ai pas de réponse au pourquoi de cette bombe lachée par le gouvernement mais ce sont je suis persuadé c’est que le but de celui-ci n’est pas principalement ou uniquement notre santé. Loin de là ?
    Quels sont ces intentions ? Voilà les questions que je me pose au delà de la tristesse de découvrir à quel point l’on joue dans les hautes sphères avec la vie et la santé des hommes du peuple.



  • arobas arobas 22 février 2009 01:05

    Les finalités que notre société nous encourage à poursuivre sont majoritairement celles que tu as décrites dans ton article. Presque tout concourt à nous éloigner d’une véritable recherche de développement personnel y compris un grand nombre de livres sur le sujet notamment parce qu’il encourage un épanouissement déconnecté des problèmes collectifs. 
    Une société qui travaillerait vraiment au bonheur des individus fonctionneraient sur de tout autre base. Elle encouragerait la toléance, enseignerait l’intelligence compréhensive, l’introspectoin et l’esprit critique. Actuellement derrière nos beaux discours nos médias encouragent un communautarisme primaine, nos habitudes de consommateurs une ségrégation vestimentaire (par classe, âge, tribus), notre école une pensée mécanique de mouton où les mieux notés sont ceux qui comprennent le plus vite comment bêler avec le maître... 
    Il faudrait centrer nos vies sur l’être et non sur l’avoir pour avancer dorénavant cependant cela remettrait en cause tout le fontionnement de notre société... en particulier la hiérarchie sociale actuelle et la légitimité des puissants qui nous dirigent. Un vaste problème donc...
    Se trouver une place dans lequel on se sent bien dans ce monde est déjà une première étape. Bonne chance dans cette quête.
    Arobas



  • arobas arobas 16 février 2009 18:57

    un aspect intéressant mais trop réducteur de la crise qui nous frappe



  • arobas arobas 16 février 2009 04:55

    article parodique non publié faute de place :
    ici il y en a un peu alors profitons en...
    même sujet article parodique lui aussi... 

    Astérix ne serait pas gaulois mais sioniste. Voilà ce qu’a tenté de démontrer cet après-midi à la sorbonne Marouk Alkashi lors de la soutenance de sa thèse de doctorat . 

     


     

    Coup de tonnerre cet après-midi à la Sorbonne lorsque l’étudiant d’origine iranienne Marouk Alkashi a exposé une thèse expliquant que la célèbre bande dessinée Astérix et Obélix serait une oeuvre sioniste. Selon lui l’auteur juif Gosciny aurait construit une parabole des rapports entre l’état israelien et ses voisins arabes. Comment expliquer sinon les étranges points communs entre les situations respectives de l’état israelien au moyen orient et du village gaulois dans l’empire romain ? Tous deux sont des peuples qui sont censés défendre irréductiblement leur liberté contre des empires qui les oppressent. Marouk Alkashi va plus loin encore dans « la provocation » pour reprendre les mots de Bernard Henri Levy présent dans la salle. En effet, l’étudiant iranien va jusqu’à comparer la potion magique à l’arme nucléaire. Pour lui, c’est la potion magique qui rend les gaulois intouchables tout comme l’arme nucléaire rend indiscutable la politique israelienne. Il surenchérit ensuite en faisant un parallèle entre les positions de victimes des juifs et des gaulois qui légitimerait l’utilisation répétée et absuive d’une force de frappe largement supérieure à celle de leurs éternels ennemis. Alain Finkelkraut qui s’était lui aussi déplacé à déclarer que « cette thèse de Doctorat est une insulte à la culture française et à ses valeurs républicaines et qu’elle refléte bien l’islamisation actuelle des sciences occidentales. » C’est sous les sifflets de l’assistance que le jeune Marouk Alkashi a reçu son titre de docteur des mains de son directeur Hamid Kalef. Lorsque ce dernier fut évacué après avoir reçu un projectile encore non identifié, Bernard Henri Levy se saisit du micro arguant qu’il avait « confirmé par cette triste cérémonie son appartenance à l’axe du mal." Quant à Gosciny, il y a fort à parier qu’il n’aurait jamais imaginé que son cher Astérix serait au centre d’une aussi grotesque polémique.

    Arobas




  • arobas arobas 16 février 2009 04:48

    cet article soulève une bonne question. Seulement il me semble essentiel de rappeler qu’un grand nombre d’enfants dits précoces échouent lamentablement dans le système scolaire français (on parle de plus des 2/3). Ces enfants sont désigns comme tels en fonction de leur QI... celui-ci à l’inverse de ce qu’on pense est loin d’être un critère de réussite si évident. D’autre part, cet article occulte dans le cas français la sélection tradtionnelle par le latin, le grec et la culture générale critiqué à juste titre par Bourdieu comme culture de classe et remplacé depuis par une sélection scientifique ? Nombre de sociologues ont alors constaté que l’on en avait cepednat pas fini avec les inégalités notamment parce que les enfants issues des classes dites défavorisés ont plus de mal à s’intéresser à des problèmes abstraits. Enfin, toute personne qui connait les modes d’accessions aux écoles françaises les plus prestigieuses sait que pour y entrer c’est à dire pour se rapprocher du pouvoir il faut avoir des compétences non enseignés à l’école (culture générale et actualité à science po, littérature et langue à polytechnique...). A ce niveau il faut montrer patte blanche. De même à l’université c’est par la cooptatoin que l’on entre... les critères y sont souvent idéologiques notamment dans les sciences humaines... On est bien loin d’une sélection par leu seul QI. 
    En résumé je dirais que les individus à gros QI réussissent très bien dans notre système s’ils sont émotionnellement stables et adhèrent au système ce qui est très loin d’être le cas de la majorité d’entre eux. Bien plus pertinenet me semble à ce suejt une analyse de la reproduction des élites sous forme d’héritiers. Il suffit de penser à Bush père et fils... pour voir que le QI n’est pas la meilleur problématique.
    Par contre je suis d’accord que domine dans notre société une intelligence instrumentale peu compréhensive,.. mais ceci est un autre débat celui de la forme que prend la connaissance... 







Palmarès