• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Aslem Smida

Directeur Associé dans un cabinet de conseil à Paris. Spécialisé en stratégie commerciale sur l’Afrique du Nord.

Tableau de bord

  • Premier article le 26/05/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 7 385
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Aslem Smida 25 septembre 2009 15:19

    Et si nous revenions sur le fond du débat : la partialité des médias et la subjectivité des journalistes en France (et ailleurs) ?



  • Aslem Smida 25 septembre 2009 13:55

    Khadafi est un dirigeant aux méthodes et aux idées souvent contestables. Certes. Et en tant que tel, je suis d’accord sur le fait que les opinions publiques ne doivent pas rester les bras ballants devant ce qu’elles considèrent comme étant des faits graves perpétrés sous sa direction.
    Et si l’on veut être juste, cela devrait même être le cas vis-à-vis de tous les dirigeants quel qu’ils soient, dès lors qu’ils agissent contre leurs peuples. ou contre d’autres peuples.
    Mais ne révéler, sciemment, qu’une partie de la vérité, c’est se compromettre à son tour. C’est faire preuve d’une malhonnêteté intellectuelle caractérisée.

    Dans les dictatures, les dirigeants justifient souvent l’absence de démocratie par le fait que leur peuple ne sait pas ce qui est bon pour lui. Ils expliquent donc la nécessité pour ces dirigeants, de prendre les décisions qui s’imposent et qu’ils imposent. Ils prétendent ainsi agir un peu comme des parents qui voudraient protéger leurs enfants irresponsables... dans leur intérêt. Sauf que les peuples ne sont pas aussi immatures qu’on ne veut bien nous le faire croire et certainement pas aussi irresponsable que les enfants.

    Le devoir d’un journaliste est d’informer, de livrer une information le plus objectivement possible. Après, il faut faire confiance aux lecteurs qui se forgeront leur propre opinion à la lecture de ces informations et d’autres.
    Alors, lorsque les médias ne nous disent pas toute la vérité, la déforme ou la travestissent, et que par conséquent ils nous manipulent, je considère qu’ils n’ont pas plus de respect pour nous que ces dictateurs n’en ont pour leurs peuples.



  • Aslem Smida 25 septembre 2009 12:44

    L’article n’avait pour but ni de défendre Kadhafi, ni d’enfoncer Ahmadinejad. Je n’exprime aucun avis à leur sujet ; et je les défend encore moins. Il n’était donc pas nécessaire de s’emballer.

    L’article traite des médias et soulignait le parti pris des journalistes qui, sur un sujet aussi sérieux que le discours d’un dirigeant très controversé, auraient dû privilégier le fond sur les faits anecdotiques entourant son intervention.

    Et les premières réactions que je constate prouvent bien qu’« il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. »



  • Aslem Smida 19 juin 2006 10:28

    Je me demande s’il est possible d’avoir un débat constructif en parlant d’Israel ou des Palestiniens. Dès que des critiques sont émises, on commence immédiatement à coller des étiquettes aux gens : un autocollant « terroriste » sur le front de celui-là, un autre « antisémite » sur le front d’un autre, « assassin », « barbare » etc... et je passe sur les jeu de mots à 2 balles du style « sale ame à loukoum ». Il y a des mots qui, quelque soit la langue dans laquelle ils sont prononcés, devraient être chéris et protégés et pas salis, quelqu’en soit les raison. Et le mot « Paix » (salam, shalom) en fait partie. A bon entendeur salut !



  • Aslem Smida 28 mai 2006 12:36

    François Bayrou a de bonnes et vraies idées et son divorce avec l’UMP ne peut que servir la France. Le problème c’est qu’il lui manque du charisme... Et sans charisme son message ne passe pas...

LES THEMES DE L'AUTEUR

International Société Immigration






Palmarès