• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Astre Noir

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 32 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Astre Noir 27 septembre 2010 16:00

    @ naomi :

    Monsanto n’est pas responsable de l’utilisation des produits qu’elle commercialise ? Soit... 
    Quand vous écrivez que les PGM RR sont néfastes, vous admettez dans ce cas que Monsanto est entièrement responsable, ou vous imputez la faute aux utilisateurs ?

    Je vois que j’ai affaire à un fin dialecticien.

    Je corrige donc :

    Monsanto n’est pas responsable d’un usage de ses produits autre que celui pour lesquels ils ont été prévus.


  • Astre Noir 27 septembre 2010 15:36

    Vous faites comment pour faucher les repousses dans un champ où une autre culture est aussi en train de pousser ?

    Je vous renvoie à l’article original, qui fait référence à des repousses de colza le long des routes


  • Astre Noir 27 septembre 2010 15:35

    Autre question : a t-t il réagi à la vidéo que je lui ai conseillé de regarder ?
    Non.
    Sa fierté l’emporte sur la raison, quitte à tenter de cacher au débat tout ce qui peut contredire ses affirmations.

    Oui, je l’ai regardée cette vidéo, j’en avais fait une critique, malheureusement, au moment de poster, une fausse manoeuvre a effacé toute ma réponse que je n’avais pas sauvegardée.
    Il me faut quelque temps pour re-rédiger ma réponse, d’ici ce soir ou demain je le remets en ligne


  • Astre Noir 27 septembre 2010 15:30

    Avec ma dernière réponse à Astre Noir, je m’étais demandé : Va-t-il prendre la défense du dernier rapport public connu pour avoir nié le drame sanitaire de l’amiante en France ?
    Oui, il l’a fait.

    C’est bien ce qui me semblait, vous savez lire et écrire, mais vous êtes totalement incapable de comprendre le sens général d’un texte de plus de quelques lignes.

    Le rapport Fournier de l’Académie des Sciences n’a jamais minimisé les dangers de l’amiante.

    Voici quelques citations qui le prouvent :

    Si le résultat revient avec un niveau compris entre 25-30 et 100 f/l et bien que le danger pour la santé publique ne soit pas identifié chez l’homme ni à court ni à long terme pour ces taux et pour un séjour de 8 h/j, 5 j/sem. environ, il y a lieu de diagnostiquer, sans délai, la cause de la contamination et d’intervenir pour la supprimer

    Si une telle décision était nécessaire à la protection de la Santé des occupants, il est bien évident qu’il faudrait la réaliser quel que soit son coût.

     

    En recherchant parallèlement une protection de l’environnement, l’Académie nationale de médecine rappelle enfin que, si le taux d’amiante actuel, dans l’air urbain, est de l’ordre de 0,1-2 fibres par litre d’air, il est évidemment bon de maintenir, par précaution, les taux futurs à un niveau aussi bas que possible.

     

    En revanche ce rapport attirait l’attention, à une époque où on ne parlait que d’éliminer l’amiante partout et immédiatement, que cette opération n’était pas sans danger, car elle pouvait conduire à l’effet inverse de celui souhaité, c’est-à-dire remettre des fibres d’amiante en suspension, là où il n’y en avait pas.

    Quelques citations encore, sur ce sujet :

    Toute intervention autre que l’entretien normal du bâtiment, évidemment nécessaire, sera coûteuse et néfaste car elle mobilisera des quantités importantes d’amiante qu’il sera difficile de capter et d’éliminer totalement, malgré les perfectionnements des appareils de déflocage.

    Imparfaite, elle peut polluer, pendant de longs mois, un établissement parfaitement sain jusque-là.

     

    L’élévation du taux urbain, au-dessus de 5 fibres par litre en certaines zones habitables, serait la conséquence la plus absurde et la plus irréversible d’une opération menée brutalement sur des locaux non dangereux sous l’effet d’une impulsion ou d’un état de suggestibilité collective entretenu par des publications riches en phrases imprécises ou ambiguës.

     

    .Mais l’Académie ne refusait bien sûr pas systématiquement le déflocage :

     

    C’est une attitude de précaution absolument inéluctable, surtout s’il n’existe pas dans ce bâtiment de possibilité d’intervention spécialisée permanente mettant en oeuvre médecine du travail et comité d’hygiène et de sécurité d’entreprise.

     

    En revanche, j’aime bien cette phrase,(j’ai juste remplacé un mot, rayé suivi par le mot de remplacement, souligné) toujours d’actualité, et qui nous ramène à notre sujet, les OGM :

    L’organisation d’une forme de toxicovigilance, comparable à celle déjà mise en place à propos des alertes à la pollution atmosphérique excessive ou à la pollinisation de l’air, devrait permettre de rassurer la majorité de la population sur la qualité de son habitat et des locaux mis à disposition des enfants et des adolescents. Une telle initiative est justifiée à seule fin d’éviter des mouvements irraisonnés, de limiter les pressions parfois mercantiles idéologiques qui risquent de peser sur des personnes apeurées, en particulier sur les parents d’élèves, ou des personnalités fragiles ou trop sensibles à des pressions d’allure menaçante, de délimiter les pressions morales qui peuvent s’exercer sur les personnes chargées de recueillir des preuves, de dire le droit et de décider de réparations de préjudices.

     

     

    Et oui, finalement, de l’amiante aux OGM en passant par les Roms et les immigrés, que ce soit par Sarkozy, Le Pen ou José Bové on trouve à l’œuvre la même tactique : créer des peurs, amener l’opinion à un état tel que toute discussion rationnelle est devenue impossible


  • Astre Noir 26 septembre 2010 22:17

    @ helios :

    Et encore une chose : le colza est une plante annuelle.

    Pour éliminer les repousses, il suffit de les faucher avant qu’elles ne soient en fleur, et on n’en parle plus.
    Même pas besoin d’herbicides







Palmarès



Agoravox.tv