• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Astrolabe

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Astrolabe 6 février 2009 16:38

    @Fergus et LEITZ,

    vous avez en partie tous les deux raison,
    la suppression de la TF risque de créer un déséquilibre mais de là à la voir revenir sous une autre forme, cela rendrait cette initiative absurde. Je pense que le budget de l’état devra être réorganisé en conséquence pour ne pas à avoir à créer une sous taxe de remplacement émanant des entreprises.
    D’autre part, bien sûr que certaines communes vont être laisées pa cette suppression de taxe qui leur permettait de vivre mais voici quelques pistes de reflexions :

    - cette taxe permet que les entreprises restent en France donc elles devront bien s’implanter quelque part et donc dans des communes !

    - qu’est ce qui pèse le plus dans la balance économique : les milliards perdus par une activité professionnelle délocalisée où la somme des taxes prélevées sur les entreprises ? Le calcul n’est pas aisé...

    LEITZ : Des salariés aisés par définition n’ont pas besoin d’être aidés sinon autant réorganiser notre système d’assurance retraite afin que la répartition soit différente mais dans tous les cas, il faudra favoriser les bas salaires car ce sont les plus nombreux.



  • Astrolabe 6 février 2009 16:11
    >Rage

    "En somme aucune contradiction. Personne pour parler librement. Personne pour souligner le fait qu’à Gandrange il y a des centaines de chômeurs sur le carreau, que le bouclier fiscal est injuste, qu’il n’y a aucune contre-parties au sauvetage des banques (l’enfumage était au top à ce moment), que le déficit annuel plonge etc...
    Rien. Pas un mot. 
    => Tu es sûr d’avoir bien écouté son discours ??? 21h07 : « Je retournerai sur le site » de Gandrange.


    "Une grève générale en Guadeloupe ? Pas un mot."
    => Cette intervention télévisée était minutée, il nest normal de ne pas pouvoir aborder tous les sujet, 1h30 étatn déjà trop juste pour le coeur de problème de la crise.


    " Le plan de relance qui n’est qu’une liste des contrats de projets état-région déjà existants"
    => Et alors ??? Vous vous attendez peut être à ce que Sarkozy face des miracles ???
    Remettre en route des chantiers stoppés : ça c’est du concret !!!!

    " La réforme de la TP sans aucune précision des contre-parties (pour info c’est 50% des ressources des communes) "
    => Les contre-parties, l’a t-il expliqués sont à définir avec les syndicats...mais personne ne croit aux syndicats à ce que je vois !! Il existent et sont là pour nous representer, eux aussi ont des idées !!!

    "Bref, 18 discours en 36 jours, aucune ligne claire, une idéologie aveugle du "tout pour l’entreprise" cumulant les exonérations et autres suppressions de charges au point d’en faire décoler le déficit de près de 50% en un an (cf rapport Cour des Comptes).
    C’est certain, encore 1 an comme ça, et c’est la révolution qui ira rappeler ses bons souvenirs à "Nicolas 1er". "
    => Les entreprises SONT l’économie, tant que vous n’aurez pas compris ça, vous serez tout le temps en désaccord avec ses discours et sa politique...


  • Astrolabe 6 février 2009 15:42

    Mais pourquoi tout le monde comme la suppression de la taxe professionnelle n’est pas réalisable ?
    Comme toujours, vous vous contentez de critiquer une idée alors que le but est de développer celle-ci avec les syndicats. C’est à eux d’en juger, c’est eux qui proposerons des idées pour justement compenser ces 8 milliards...
    Et de toute manière, il est bien connu que notre trésorerie est déficitaire, alors peut être que celà choquera certains mais autant créer du déficit pour une bonne raison cette fois-ci...

    Et puis c’est quoi tous ces critiques de soi-disant rédacteurs de satires politiques, pourquoi critiquez vous un discours d’ouverture qui pourra déboucher sur quelque chose avec les syndicats, la pression est maintenant sur nos organisations syndicales et patronales car bien que le président ai des idées, ce sont à eux de concrétiser les choses.







Palmarès