• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Audrey John Hepburn

Plutôt un poète, pour tout dire


Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Audrey John Hepburn 9 novembre 2008 12:54

    D’une part le téléchargement permet de remettre en place un équilibre artiste/diffusion
    D’autre part il redonne de la valeur à la gratuité.


    - Myspace / Deezer ont énormément contribué à redonner à chaque artiste une "chance", une opportunité de reconnaissance, hors des réseaux globaux de diffusion. Ceux qui sortent grandis du Grand Changement ce sont les petits, ce qui gêne les grands d’où cette hargne, cette pugnacité quant à l’interdiction du téléchargement gratuit.
    De plus, grâce à l’engouement pour internet en général, et ces sites en particulier, il serait souhaitable de voir un vrai marché de diffusion sur internet (soit par les sites persos d’artistes, soit par des sites marchands, labels, etc.), qui face vraiment office de disquaire.
    L’écouteur, le vrai, n’est pas dupe, il sait écouter, où le faire, comment choisir l’album qu’il achètera.


    - D’autre part, redorer le blason de la gratuité, lui redonner une forme unique de noblesse. En effet, quoi de plus noble que la gratuité, d’autant qu’elle sait encourager les gens à la financer ! Le fait que les téléchargeurs achètent plus que les autres, et plus qu’avant, montre bien l’attrait qu’a la gratuité, la séduction qui opère. Elle est un champ d’investigation, une possibilité à l’artiste de par une reconnaissance qu’il n’aurait jamais eu, de réussir enfin à vendre ses albums.

    Alors, oui au téléchargement, oui à la gratuité, qui chaotisent l’équilibre injuste qui tenait jusqu’à présent la plus grande des places marchandes.



  • Audrey John Hepburn 7 novembre 2008 11:13

    Que les promesses soient tenues ou non
    Que les changements surviennent ou non
    Que le politicien soit un charlatan ou non
    Qu’Obama change le monde ou non

    Son discours est un BEAU discours, noble et optimiste
    Alors gardons au moins ces traces historiques, qui font la part belle à l’homme, que sont les discours



  • Audrey John Hepburn 7 novembre 2008 11:11

    Les scènes d’action sont bâclées, surchargées de vitesse, des plans saccagés d’une demi seconde
    Le mal de tête n’est jamais loin, mais ce n’est pas le plus attristant
    Cette mise en scène rapide, hachée, superflue, montre combien les réalisateurs sont en peine de réaliser de vraies scènes d’action
    Cette rapidité à outrance comble le manque d’imagination, le manque de capacités du réalisateur
    S’il était capable d’autre chose, je pense que Marc Forster le ferait
    C’est du clip, en pire
    C’est du James Bond, en pire
    Sauf évidemment la présence relativement charismatique de Daniel Craig, O combien plus intéressant que l’inutile Pierce Brosnan



  • Audrey John Hepburn 7 novembre 2008 11:06

    Que les promesses soient tenues ou non
    Que les changements surviennent ou non
    Que le politicien soit un charlatan ou non
    Qu’Obama change le monde ou non

    Son discours est un BEAU discours, noble et optimiste
    Alors gardons au moins ces traces que sont les discours







Palmarès