• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

autrement

« autrement » : parce que pouvoir penser (ou essayer) et voir les choses autrement est non seulement une richesse, mais une nécessité pour affronter nos problèmes de sociétés et trouver des issues. Parce que penser autrement est difficile, isole souvent, malgré tous les discours sur l’intérêt du « think different » qui le plus souvent n’est qu’un slogan/gadget publicitaire ...
Ma biographie présente peu d’intérêt à mon avis... C’est surtout le risque de se retrouver catalogué dans une boîte, affublé de toutes les idées reçues et présupposés que cela comporte...empêchant de voir les gens « autrement » !
Comprendre mon propos c’est déjà bien savoir ce que je suis !
Autrement...

Tableau de bord

  • Premier article le 25/11/2009
  • Modérateur depuis le 19/12/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 9 13 130
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 11 11 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique












Derniers commentaires



  • autrement 27 juin 2011 10:40

    Cette émission était une corrida, mais la mise à mort n’a pas eu lieu, au contraire

    J’ai noté que pour C Duflot, les binationaux qui auraient à choisir si MLP arrivait au pouvoir, choisiraient d’office l’autre antionalité. Quand on y réfléchit, cet implicite du raisonnement Duflot sur les 6 millions de concernés laisse rêveur : Quel amour du pays !
    A-t-elle raison ? Si oui, pourquoi ? Questions de fond, et de fonds sans doute...

    Ce débat montre l’intérêt d’un accord, au-delà d’un débat, sur ce que signifie être français aujourd’hui, malheureusement Sarkozy l’a déformé, rendant la chose impossible pour le mmoment : il faudrait poser la question systématiquement à tous les candidats à la présidentielle.

    Il était choquant d’avoir choisi 2 journalistes a priori anti-MLP, le choix aurait pu être plus équitable, équilibré droite/gauche. On n’arrête pas d’ailleurs de voir la journaliste qui a écrit le bouquin sur MLP (son travail d’investigation semble discutable...) en ce moment sur les plateaux, quelle promotion !
    La télé publique est manifestement partisane, et je ne vois pas pourquoi elle se permet une atitude particulière sur un parti qui est manifestement en train d’évoluer. J’attends de voir MLP reçue à vivement dimanche, mais sans Drucker, car Drucker, on l’a assez vu et il n’a pas à se permettre d’interdire quelqu"un d’antenne sur le seul effet de son bon-vouloir, la télé ne lui appartient pas. Toute l’émission de Pujadas étayait les dénonciations de MLP, et je suis d’accord avec ceux qui soulignent que les exigences vis-à-vis des candidats autres sont bien moindre, à part Ségolène Royal qui bénéficie elle aussi d’un traitement spécial . Seule la partie économique m’a paru à peu près correcte, et on sent que MLP travaille le sujet. Son propos tient la route, plus que certaines incantations sur l’euro et l’europe

    Le débat économique était intéressant, et MLP a assuré. J’ai repensé à des articles lus sur le blog de JL Mélenchon sur l’intérêt d’une dévaluation de l’euro.

    Sans être pro-FN, l’image renvoyée par cette émission de MLP souligne deux choses : sa sincérité (qui manque à pas mal d’autres candidats , et journalistes), et son courage !



  • autrement 19 janvier 2010 11:30

    Je ne partage malheureusement pas du tout votre analyse sur ce personnage , et votre titre me parait surdimensionné par rapport à l’évènement.
    Le personnage me parait instable, fragile psychologiquement, manquant de courage et d’honnêteté, et fort imbu de lui-même. J’aurai l’occasion d’expliquer pourquoi par ailleurs , comme c’est un peu long...



  • autrement 11 décembre 2009 10:34

    merci pour TOUS vos échanges, qui me font réfléchir
    Ce débat là me plait, qui n’est pas biaisé, et sans langue de bois.
    Merci à l’auteur de l’article de l’avoir intialisé d’une manière telle que naturellement, les échanges qui ont suivi sont, globalement, de qualité



  • autrement 10 décembre 2009 09:36

    @Blé
    ça y est, vous m’avez catégorisée très vite, les gens très fort avec ceci etc... Un travers français, le collage d’étiquette par catégorie. dommage !
    détrompez-vous, je crois aux vertus de l’exemple et attends beaucoup plus du sommet, par principe, que de la base. lmais la responsabilistation concerne trout le monde quand même !

    Sur le fonds par rapport aux banques, je partage ce que vous suggérez : il aurait été édifiant d’en laisser quelques une faire faillite, en Europe aussi. L’astuce suprême a été, au nom de la défense des économies « des petits », de faire endosser par le contribuable celle « des gros », c’est une version bancaire du principe de l’ilôt de pertes dans l’océan des profits.
    Pour officiellement éviter à M toutlemonde de perdre des économies, (pourquoi ? la loi garantit jusqu’à 70000€ déjà), pour garantir ses - pourquoi pas, ça reste encore pas grand chose par rapport aux grandes fortunes même si ça peut paraitre énorme pour des personnes au smic- dizaines de milliers d’euros, on en profite pour garantir des centaines de millions possédés par quelques uns, par le contribuable.
    Bien joué.
    Ce fut le même principe appliqué en son temps par France Télécom : il vaut mieux devoir 70 milliards d’euros à sa banque que quelques milliers : devant une telle somme, elle est obligée de vous aider à vous en sortir, alors que pour une petite dette, on vous enverra l’huissier jusqu’à plus soif, récupérer votre dernier costume ou votre dernière machine à laver d’occase...

    Pour ce qui est du téléthon, je répète, j’aime la fête organisée par les petites ou moyennes gens, par les anonymes, par M Toutlemonde, qui, de ce fait, sortent ce qu’ils ont de meilleur en eux, leur humanité, la solidarité !



  • autrement 9 décembre 2009 18:08

    Bonjour
    Je vous trouve optimiste sur la faisabilité de votre solution, mais comme je suis attachée à la démocratie participative, elle me plait quand même...
    Vous remettez donc en cause le principe de la réprésentation parlementaire etc...et le fonctionnement de notre « démocratie »
    Et vous renvoyez au débat sur jusqu’où on peut aller en matière d’impôt. On verra en 2012 !







Palmarès