• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

B12

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • B12 7 février 2008 14:07

    En lisant en diagonale les différentes réactions j’ai toujours cette même impression que les réactions son généralement virulentes et rarement "raisonnables".

    En effet, si on part de la notion de "laïcité", en se référant à la définiton donnée par le dictionnaire (Hachette !) il est écrit :" laïc : qui n’a pas d’appartenance religieuse, qui est indépendant de toute confession".

    De là on en déduit un certain nombre de choses.

    1 - Un état laïc n’est pas un état anti religieux, c’est un état qui ne privilégie aucune religion, tel est théoriquement le cas en France. Par déformation on parle de "laïcards" (athées) ceux qui sont hostiles de manière virulente à toute religion. En se référant à la définition, on dira donc que toute hostilité religieuse en France est une forme de d’atteinte à un droit fondamental de notre société, droit inscrit dans la constitution. Un laïc n’est pas forcément religieux et pas forcément d’accord non plus avec les autres religions, mais il défend avec force le droit de chacun à avoir sa propre appartenance religieuse

    2 - Ce n’est pas la vocation d’un état, encore moins celles de des députés de décider qui doit être considéré comme une religion et qui ne devrait pas l’être. Est-ce qu’un député communiste est à même d’avoir un jugement sur le sujet de la religion ? Je ne le pense pas. Sur quels critèrres doit on juger de la religiosité d’un mouvement ?. Au nom de quoi doit on dire qu’un tel mouvement et bon et qu’un tel est mauvais ?. Dans un état laïc tout mouvement a le droit d’existence sans à priori.

    3 - La notion de secte en France comme en Allemagne est un terme largement utilisé et très chargé émotionnellement . Le mot secte à l’origine était le mot donné aux hérétiques par la religion catholique dont les protestants...Le mot secte signigfie aussi un certain de personnes qui suivent une même doctrine ; on est loin du mot "secte" lourd émotionnellement avec la notion de danger, de lavage de cerveau, etc, dont nous abreuvent certaines entités officielles ou non. Fianalement c’est l’amalgame entre les mouvements religieux "authentiques" et des mouvements criminels qui engendre la confusion. La loi est garente de la protection et de la sécurite des gens et est un garde fou efficace pour s’attaquer aux véritables groupes dangereux, hors la loi qu’il faut supprimer sans pitiè. cet amalgame est clairment entretenu dns l’esprit du public par le truchement des media.

    4 - de nombreux mouvements dit sectaires en France ont une pleine reconnaissance religieuse dans un nombre croissant de pays. C’est troublant non ? Pourquoi un tel mouvement serait reconnu comme religion en Norvège et pas en France ? La réponse se trouve par une violation de l’état dans son propre engagement de la laïcité en confondant chasse aux sorcières et respect des libertés individuelles dans les limites de la loi. L’atat n’a pas a apporé de jugement sur la validité ou non d’un mouvement religiux ; il se doit de défendre la liberté de conscience. Par contre il devra agir avec véhemence contre ces groupes qui sous une forme religieuse ne sont en fait que des mouvements criminels (pseudo religieux) qui violent la loi de manirère avérée et doivent donc être attaqués sans pitié et détruits ! La loi évite les à priori et met tout le monde d’accord sur ce qui est interdit de faire.

    J’espère que cette petite analyse permettra de calmer le débat en pointant l’incohérence là ou elle existe au niveau même du contexte de la compréhension lexical du sujet.

     

     

     

     

     







Palmarès