• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

baptiste64

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 17 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • baptiste64 29 mars 2009 13:08


    Golias c’est celui dont le directeur dit "Il ne comprend rien, il doit partir"..... ? une revue dit catholique qui pratique la même désinformation, des articles uniquement à charge ( mais ce n’est pas d’aujourd’hui, du temps de Jean-Paul II cette revue a toujours chercher à se payer le pape et l’Eglise telle qu’elle ne leur convient sans doute pas ) bourrés de clichés trop démagos pour être honnête. Vous savez les idéologues ne sont pas seulement les traditionnalistes, il y en a de pas mal aussi de l’autre coté....

    En attendant si Golias nous parlait aussi de l’avis des africains ?

    "On ne décrira jamais assez le rapt inélégant et la parfaite imposture des médias européens et en particulier français sur cette visite. C’était le temps de l’Afrique. L’Afrique n’aspirait qu’à la communion spirituelle et à la fête. Nos confrères se sont évertués à ne mettre en lumière que les aspects les plus anecdotiques de cette visite, les chiens écrasés, l’écume des jours. Pas un mot sur le synode des évêques africains à venir, ni sur le document préparé à cet égard par le pape. Ils ont parasité les ondes avec une polémique qu’ils ont créée de toutes pièces. Car en sortant de son contexte la déclaration du pape sur le préservatif, ils en ont dénaturé la substance(..)

    en résumant huit jours de visite en deux petites phrases, de préférence celles susceptibles de remuer une opinion publique formatée, il y a un risque de caricaturer et de fausser le message.

    Le comble, c’est lorsque ces médias déclarent parler au nom des Africains… Non, merci, chers confrères, vous parlez pour vous-mêmes, et pour votre public. Les Africains sont assez grands pour déchiffrer et critiquer, au besoin, les messages du pape, afin d’en tirer la substantifique moelle.(...)"
     

    http://www.cameroon-tribune.net/article.php?lang=Fr&oled=j26032009&idart=99422&olarch=j22032009

    Voila au moins un pape qui n’est pas adepte de la lobotomisation de la pensée à laquelle, tous les jours, nous sommes conviés par ceux qui, mieux que chaque individu, savent ce qui est bon et mauvais pour lui. Ceux qui un jour décrètent que le monde va bien et le lendemain décrètent qu’il va mal pour que tout le reste du bétail s’aligne.

    On peut le trouver sympathique ou pas et là n’est même pas la question, Benoit XVI, a le mérite au moins, de ne pas marcher dans cette pensée unique globalisante et ambiante. Il sait souvent nous sortir de cet emprisonnement de la pensée unique pour nous inviter à plus de réflexion, à nous libérer du carcan dans lequel nous invitent les censeurs bienpensants (...)

    Des l’âge de 10 ans, on voit des jeunes filles se livrer aux rapports sexuels avec des touristes occidentaux armés de préservatifs et cela ne choque personne, car au moins c’est couvert.

    Les politiques occidentaux qui crient au scandale, par rapport à l’Afrique, ne sont-ils pas les mêmes avec la complicité des industries pharmaceutiques qui empêchent l’accès à la trithérapie gratuite en Afrique parce que cela ne rapporte pas assez d’argent ? Le regard critique porté sur les propos du pape venant de l’occident, n’obéit pas aux mêmes règles que celui des africains et ces derniers doivent en être conscients.
    Car l’Afrique n’a pas besoin de la pitié ou des indignations teintées d’hypocrisie. Les propos du pape doivent être compris dans une équation différente et ne pas la poser dans le même référentiel que celui des occidentaux.
    Il est hors du propos ici de dire que le préservatif soit inutile, et dans le cas de l’Afrique, il est plus qu’encourageant. Mais cette nécessité est paradoxalement une invitation à des pratiques qui mettent en péril les sociétés. L’utilisation du préservatif a permis de mettre en place une forme d’exploitation de la misère en livrant de jeunes filles et garçons aux mains de prédateurs sexuels sans vergognes. Oui ! Il ne faut pas se voiler la face côté africain, le préservatif a aggravé les choses, on l’a instrumentalisé pour exploiter la misère helàs.
    Les africains doivent cesser de se faire prendre en otage par les indignations à géométrie variable de certains occidentaux. Oui ! Le problème du sida ne sera pas réglé par le préservatif, mais par l’accès aux soins à tous. Une fois cet accès garantie, le préservatif jouera son rôle premier.
    http://www.camerounlink.net/fr/news.php?nid=44458


  • baptiste64 28 mars 2009 23:38

    La liberté de pensée est rare ! les catholiques sont otages d’une pensée unique autour de ce pape que l’on veut absolument ultra réactionnaire, grand satan, intégriste, négationiste, bénissant les violeurs et fulminant contre les petites filles violées....

    L’intox a eu lieu aussi sur cette affaire de la pauvre fillette bresilienne ultra-médiatisée dont on peut légitimement se demander si le sort interesserait tant s’il n’y avait toute cette manipulation autour. 

    Le pape n’est pourtant pas responsable de toutes les conneries que peuvent faire les mitrés....En l’occurence il s’agit d’une affaire brésilienne.., l’archevèque fût nommé par Jean-Paul II , donc le pape n’a rien à voir avec tout ça. Il n’a excommunié personne, pas plus qu’il n’a soutenu, pourtant c’est ce qu’on lit. On arrive donc même à faire porter au pape le négationisme de williamson tout autant que l’excommunication d’une mère et des médecins de la fillette avortée suite à des viols répétés....

    Ce que dit Claude est typique. La confirmation par un cardinal de Curie de l’excommunication...Ah cool on a trouvé un cardinal curie bien con pour faire porter le chapeau à l’autre....
    En réalité ce cardinal de Curie, le CARDINAL RE ne représente que lui même, a en effet soutenu de manière inattendue au cours d’un entretien au quotidien "La Stampa" l’archevêque de Recife .....Ses motivations (et ses informations au moment de l’interview) restent en réalité obscures....Ce cardinal n’étant en effet pas connu pour être un conservateur, au contraire, ses observations ont laissé pantois plus d’un observateur avisé du Vatican...

    Ce qui est par contre certain et je vais le mettre en gros c’est que : 1) LE VATICAN S’EST OFFICIELLEMENT DEMARQUE DE CETTE DESCISION TOUT COMME DES PROPOS DE CET ETRANGE CARDINAL RE PAR LA VOIX DE MGR FISICHELLA (lui même un proche de Benoit XVI, comme quoi ce sont pas toujours les plus progressistes qui , PRESIDENT DE L’ACADEMIE PONTIFICALE POUR LA VIE, DANS UNE TRIBUNE AU JOURNAL OFFICIEL DU VATICAN OSSERVATORE ROMANO INTITULEE "DU COTE DE L’ENFANT BRESILIENNE" http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2367903&rubId=1098,

    2) que le porte parole du Vatican, frédérico Lombardi a lui même renvoyé les journalistes à cette tribune comme étant l’opinion du vatican sur l’affaire....

    3) l’archevèque de Recife a fulminé dans une lettre contre le président de l’académie pontificale pour la vie....

    4) que la conférence épiscopale brésilienne a également désavoué son archevêque, que la conférence épiscopale de France fait une mise au point : "l’archevèque de Récife n’a excommunié personne" http://www.zenit.org/article-20568?l=french

    DE CELA IL N’A POINT ETE QUESTION DANS LES MEDIAS , BLACK OUT TOTAL......

    La machine est partie....c’est tellement mieux ainsi.
    Raccourcis immédiats : LE VATICAN EXCOMMUNIE UNE FILLETTE DE 9 ANS (impossible pour la bonne raison qu’il faut déjà en avoir 16 mais passons) se transforme bientôt en "le pape excommunie une fillette de 9 ans".....( le monstre quoi ) Là aussi nous voyons le glissement vers la totale désinformation/intoxication....qui continue. On lira partout au mieux : LE SOUTIEN DU VATICAN à l’excommunication alors qu’il n’en est rien comme nous l’avons vu.. smiley ni du soutien ni même de l’excommunication.....
    .
    Ce qui est par contre problématique pour les catholiques, c’est la communication ( ou l’absence de communication ) du Vatican. Des prélats qui parlent à tort et à travers dont certains devraient simplement être dégagés , une communication brouillone digne d’amateurs qui laissent passer des messages qui sont du pain béni et laisse libre champ pour tous ceux dont les motivations ne sont pas spéçialement le bien de l’Eglise ni le désir de vérité. 


  • baptiste64 27 mars 2009 12:28


    mouais....les propos du pape ont été déformés c’est clair mais il n’avait qu’à pas parler de préservatifs ! ne sait-il pas que ça va lui retomber dessus ? On vit dans un monde ou tout va vite, une petite phrase attrapé en vol (si on peut dire ), on avait déjà vu ça avec l’histoire de la polémique avec l’islam. Faut qu’il sache le pape qu’il doit faire -lui aussi aprés tout- un peu plus de "marketing" et d’intox dans sa manière de présenter les choses. Trop honnête le pape !

    Sur ce qu’il a dit le préservatif est indispensable à la prévention, abstinence et fidélité c’est bien beau mais dans la réalité bien peu suivent vraiment cette voie ! soit il le dit clairement soit il ne dit rien.
     
     je ne partage pas le délire ambiant autour d’un gars qui serait coupable de toutes les immondices. Facile de se trouver un type sur qui on peut taper sans mal, c’est le pape et sa gueule ne leur revient pas faut dire ce qui est. 
    un type intelligent , peut être un peu trop pour les ras la paquerette coupable de dire des choses à courant inverse de la pensée unique ,décalé , moi j’aime bien les intellectuels décalés smiley il en faut


  • baptiste64 19 mars 2009 16:03

    "Je dirais qu’on ne peut pas surmonter ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires. Si on n’y met pas l’âme, si on n’aide pas les Africains, on ne peut pas résoudre ce fléau par la distribution de préservatifs : au contraire, le risque est d’augmenter le problème. "

    je me pose une question, fait-on dire au pape ce qu’il a dit c’est à dire en gros que les préservatifs augmentent le problème et n’ont aucune efficacité ?

    Il dit "pas uniquement" avec des slogans..

    "le risque est d’augmenter le problème" , vu la phrase en entier à quoi cela se rapporte t-il ?

    quand je lis cette phrase d’’une traite ça me choque moins que ce que les médias ont rapporté, je dirais presque qu’il n’a pas complétement tort. Le péservatif sans l’éducation et la responsabilisation n’est pas à lui seul la panacée total pour lutter contre les MST


  • baptiste64 21 novembre 2007 19:21

    Vous savez dans un conflit soçial, quand certains montent le bourrichon sur la lutte et la résistance à n’importe quel prix, cela peut donner lieu à des actes irraisonnés qui n’en sont pas moins parfaitement répréhensibles. Ce ne serait pas la 1ère foi qu’on le verrait. On l’avait vu aussi sur le conflit sur la SNCM. On le voit de la mème façon quand des jeunes exaspérés mettent le feu aux voitures, ils se doutent bien que ça ne va pas améliorer leur image...et pourtant ils le font. Rien à faire, rien à perdre.

    Le leader de Sud déclarait dimanche dernier « nous on est pas là pour négoçier ».

    La base peut parfois déborder, etre plus radicale, difficillement controlable. Une minorité dans la minorité il faut le dire. Qui estime qu’elle n’a plus rien à perdre. Le fait mème de voir certains négoçier, ou d’autres reprendre le travail, le sentiment que le mouvement n’est pas unis ou se délite lentement , ça peut susciter des réactions radicales irraisonnées et hautement condamnables.

    La Fédération générale autonome des agents de conduite (Fgaac)-2ème syndicat majoritaire chez les conducteurs SNCF- dénonce elle aussi mercredi le comportement de certains cheminots grévistes. Le syndicat, qui ne participe pas au mouvement de grève actuel et a entamé des négociations séparées avec la direction de la SNCF dès le 18 octobre, fait part « d’atteintes à l’intégrité des personnes et des biens » de certains de leurs militants.

    Le syndicat cite notamment des témoignages d’adhérents selon lesquels des individus « les ont insultés, crevé les pneus de leurs voitures, vandalisé les cadres d’affichage, souillé leurs casiers, uniquement parce que nous osions ne pas penser comme eux ». Pour la fédération, « ils ont utilisé des méthodes de voyous et l’intimidation a été leur seule argumentation. Pire des actes susceptibles de mettre en péril la sécurité des circulations ont été commis mercredi, remettant en cause les fondamentaux de notre entreprise ».

    Selon la Fgaac, « certains individus qui n’acceptent pas le principe même de la négociation s’en prennent à ceux qui travaillent ». « La déontologie syndicale risque de beaucoup souffrir de ces comportements indignes qui ne relèvent pas de notre culture cheminote » souligne le 2e syndicat de conducteurs de la SNCF.

    D’une certaine façon, on a vu aussi ce qui est arrivé à Chérèque hier dans la manifestation et dans une moindre mesure à Thibault ( il faut quand mème voir loin entre nous !).







Palmarès