• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

barbiche

catholique traditionaliste
ingénieur


Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 8 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • barbiche 24 mars 2009 08:44
    Merci. très intéressant.

    > et il dit quoi le partisan du non préservatif à tous prix, quand il a tous les éléments en main ?


    Une bonne partie de vos textes dénoncent les viols. Contre ça, on ne peut opposer ni l’abstinence, ni le préservatif. C’est un problème de société en partie dénoncé par le Vatican récemment, mais occulté par les médias :
    http://www.camerounlink.net/fr/news.php?nid=44466 :
    Un document du Vatican dont la publication coïncide avec la visite du pape au Cameroun accuse des "forces extérieures" de dévaster l`Afrique avec la complicité de dirigeants corrompus, en attisant les guerres pour favoriser le trafic d`armes et en soutenant certains hommes politiques au mépris des droits de l`homme et de la démocratie.

    Les "forces extérieures" c’est nous : l’europe, les USA, la Chine, la Russie ... L’afrique est une terre de non-droit pillée par les pays riches. Nos discours "humanistes" sont hypocrites, le pape, lui, dit ce qui est.

    D’autre part, les succès remportés par l’Ouganda et le Sénégal me semblent être essentiellement dus à un changement de mentalité. Il me semble que vos références le disent clairement pour l’Ouganda.

  • barbiche 23 mars 2009 21:24

    > il est prouvé que l’usage responsable [du préservatif] sauve.

    J’ai dit ça mais il y a quand même des risques d’après http://pagesperso-orange.fr/radix.ecclesiae/inf.bio.preserv.protect.html
    Il vaut mieux mettre deux préservatifs, éviter de se souiller avec les sécrétions préliminaires, ..., et ça ne suffit apparemment pas.

    Extrait de la conclusion de l’article :
    Les études les plus exactes et les plus dignes de confiance montrent que l’index de protection donnée par les préservatifs se situe autours de 5 (c’est-à-dire qu’il y a cinq fois moins de chance d’être infecté par le VIH en utilisant un préservatif lors des rapports sexuels qu’en n’en utilisant pas). Ceci montre que les préservatifs donnent une protection effective contre l’infection à VIH lorsqu’ils sont utilisés par un couple stable, sans partenaires sexuels en dehors du couple, sans infections génitale ni érosion des muqueuses. Par contre, lorsqu’il existe une infection génitale, la protection donnée par le préservatif n’est pas suffisante, particulièrement si le préservatif est le principal (ou l’unique) moyen de prévention de l’infection à VIH. Il résulte des études les plus objectives et les plus sérieuses que la qualité de barrière efficace contre le VIH attribuée au préservatif en latex ne repose pas sur une base scientifique.
    (...)
    La question du SIDA a été largement récupérée et exploitée par les médias et les associations anti-SIDA, dans les pays développés. Les journalistes, les artistes, les membres des associations anti-SIDA devraient donc être les mieux protégés contre le SIDA, puisqu’ils se disent les mieux informés. La réalité montre juste le contraire. Ce sont ces catégories sociales qui demeurent les plus touchées par l’épidémie du SIDA, comme si la méthode de prévention qu’ils ne cessent de promouvoir les exposait davantage au VIH/SIDA que les autres personnes.
    (...)
    Le Dr.Donna E.Shalala, le Secrétaire Américain de la Santé et des Service Humaines, parlant de la Conférence, a dit de façon explicite, au micro de CNN International que pour la prévention du SIDA "condoms cannot be used"


  • barbiche 23 mars 2009 15:22

    Statistiquement il est prouvé que la pub pour le préservatif est corrélé à une agravation de l’épidémie. De même il est prouvé que l’usage responsable sauve.

    Pourquoi la pub tue ? On ne sait pas. Peut-être que les gens se sentent en sécurité et donc ont une activité sexuelle importante qui agrave le risque, peut-être que certains se sentent tellement en sécurité qu’ils oublent de se protéger, l’amour aidant ou l’acool aidant !!!

    Pour ce qui est des preuves statistiques, lisez ici :
    http://article.nationalreview.com/?q=MTNlNDc1MmMwNDM0OTEzMjQ4NDc0ZGUyOWYxNmEzN2E=
    http://minilien.com/?dgWsMsQrXj

    ou lisez cet extrait du journal Présent du 21 Mars 2009 :

    (...)
    Le directeur du Projet de recherche sur la prévention du
    sida à la prestigieuse université de Harvard aux Etats-Unis,
    Edward C. Green a jeté un véritable pavé dans la mare du
    trompeur consensus médiatique mondial. Mais il n’y aura pas
    d’onde de choc : les mêmes médias mondiaux s’intéressent à
    tout, sauf à la réalité.

    Interrogé par la National Review Online (1), Edward Green
    a répondu : « Le Pape a raison. Ou pour répondre plus
    précisément : les meilleures données dont nous disposons
    confirment les propos du Pape. »

    Il fait clairement état d’une corrélation entre la progression de la
    séropositivité et de l’accès facilité aux préservatifs qui devraient
    conduire les commentateurs à exercer leur indignation en sens inverse, à
    l’encontre des promoteurs d’une fausse solution qui est scientifiquement
    associée à plus de malades, plus de misère, plus de morts, plus
    d’enfants frappées par la tragédie.

    « Il existe une relation systématique, mise en évidence par nos
    meilleures enquêtes, y compris celles menées par l’organisme
    “Demographic Health Surveys” financé par les Etats-Unis, entre l’accès
    facilité aux préservatifs et leur usage plus fréquent et des taux
    d’infection par le virus du sida plus élevés, et non plus faibles. Cela
    pourrait être dû en partie au phénomène connu sous le nom de
    “compensation du risque”, ce qui veut dire que lorsque l’on a recours à
    une “technologie” de réduction du risque comme le préservatif, l’on perd
    souvent le bénéfice lié à la réduction du risque par une “compensation”
    qui consiste à prendre davantage de risques qu’on ne le ferait en
    l’absence de technologie de réduction du risque. »

    Autrement dit, le recours au préservatif permet en effet de réduire le
    risque de contamination – mais non de l’annuler – mais encourage à
    adopter des conduites à risques qui aboutissent à davantage de
    contaminations.

    Un livre d’Edward Green présenté sur le site de son unité de recherche,
    tirant les leçons de l’expérience de la lutte contre le sida dans les
    pays en voie de développement, explique :

    « Les solutions avant tout médicales financées par les plus grands
    donateurs n’ont eu que peu d’impact en Afrique, le continent le plus
    durement touché par le sida. Au contraire, des programmes relativement
    simples, peu onéreux, visant à changer les comportements – en mettant
    l’accent sur la progression de la monogamie et sur le recul des
    premières relations sexuelles chez les jeunes – ont permis les plus
    grandes avancées dans la lutte contre le sida et la prévention de son
    extension. »

    (...)

    (1) http://article.nationalreview.com/?q=MTNlNDc1MmMwNDM0OTEzMjQ4NDc0ZGUyOWYxNmEzN2E=
    http://minilien.com/?dgWsMsQrXj


  • barbiche 17 janvier 2009 11:56

    > il est vrai que bon nombre des membres des élites actuels
    > sont déficients, soit par leurs pensées et leurs actes


    Non, nos élites sont malhonnètes, il me semble que c’est suffisamment démontré avec les deux affaires que j’ai citées. Intéressez-vous au traité de Lisbonne et à Pierre Hillard, vous verrez.
    On peut quand même dire que certains
    petits politiciens et journalistes ne sont qu’incompétents ou lâches devant leur devoir.

    Mais que cette malhonnèteté soit le fondement de la crise, c’est moins facilement démontrable.

    > bon nombre des problèmes actuels sont dus à des effets de système
    > non dépendants de la volonté de l’un ou l’autre (par exemple du à l’explosion
    > de la population, à l’effet cumulé de nos technologies sur la planète, à
    > l’impact des nouvelles technologies sur la modialisation


    Pour moi la technologie apporte du confort. Il y a des gens qui pensent que la
    terre peut nourrir plus de monde, que ce n’est pas le CO2 qui cause le réchauffement,
    etc ... Et surtout je ne vois pas comment ces problèmes seraient au fondement de la crise.

    Même la chute de l’économie est à lier à cette malhonnêteté. La malhonnêteté des banquiers (crise financière), des mondialistes qui délocalisent et finalement je crois qu’une économie ne peut pas prospérer si les acteurs économiques sont malhonnêtes. Regarder en Russie, pays mafieux, il n’y a pas d’’industrie, que des matières premières, et ce conflit du gaz qui perdure parce que la Russie et l’Ukraine sont malhonnêtes, les poubelles à Naples.

    Le moral des gens est affecté par l’injustice. C’est normal. Et il y a trop d’injustices.

    Tout ça vient de la
    malhonnêteté des élites.


  • barbiche 17 janvier 2009 08:51

    > des systèmes démocratiques apparemment très solides.

    La démocratie repose sur le vote et la vérité.

    Aujourd’hui plus que jamais les politiciens et journalistes
    nous mentent. Avez-vous entendu parler du traité de Lisbonne ?
    C’est un déni démocratique. Lisez ça :
    http://www.debout-la-republique.fr/-TME-TCE-.html
    Ils ont menti et renié notre vote.

    Et ne voyez-vous pas que la vraie politique a disparue,
    remplacée par la collusion et une communication marketing,
    popole, publicitaire. Il créent l’opinion.

    Et cette mondialisation elle-même est une arnaque,
    voyez les vidéo de Pierre Hillard
    http://video.google.com/videoplay?docid=-1590349746148192100

    Que la mondialisation profite au plus faible, ne la justifie pas.
    On peut aider autrement. Si les intentions étaient bonnes à
    la base, l’Afrique ne serait pas dans cet état aujourd’hui.

    Il ne faut pas parler de systèmes démocratiques mais d’ordres
    étatiques (visant à se transformer en un ordre mondial non
    démocratique).

    Je crois que nos élites n’ont jamais été aussi malhonnêtes
    depuis le début de l’ère chrétienne. Je crois que c’est ça
    le fond de la crise actuelle.







Palmarès