• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Barth

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 18 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Barth 4 novembre 2009 16:09

    La France de Sarkozy ne m’intéresse pas,
    c’est la France du 19ème siècle,
    c’est la France d’avant 1905, d’avant la laïcité,
    c’est la France d’avant les conquêtes sociales et le droit du travail,
    c’est la France de la charité qui a remplacé la solidarité,
    c’est la France du « appauvrir les pauvres pour enrichir les riches »,
    c’est la France d’avant les services publics,
    .............
    c’est la France du marquage des enfants délinquants pour mieux les répérer s’ils sortent le soir, quoique ça, personne n’y avait jamais pensé, tout au moins pas pour ce genre « d’identité » !



  • Barth 3 novembre 2009 17:16

    Pas mieux !
    Et si l’anti-sarkozysme est primaire, c’est un plus  !



  • Barth 13 octobre 2009 16:05
    Alors pour Balkany, le Jean serait plus brillant que Nicolas au même âge ?
    Dans la bouche de Balkany, ça fait peur.
    Cette raison est largement suffisante pour l’empêcher de nuire au plus vite !
    Sinon, nous préparons un avenir très très sombre !



  • Barth 24 juin 2007 18:13

    Le Gabriel, il ne serait pas multicartes ?

    C’est pas lui qui a révélé le Coran à Mahomet ?



  • Barth 20 juin 2007 12:11

    @K2pal

    « Bonjour, tous les commentaires que je viens de lire sont simplistes et inexactes ! »

    Vous n’avez pas bien lu ou pas bien compris, les 2 très probablement.

    Personnellement, mes conclusions vont globalement dans le même sens et je n’ai pas vu la nécessité de vos « rappels ».

    Le problème est l’importance des charges de personnel dans la structure du prix du produit quelqu’il soit, pour savoir si on peut compenser la hausse de TVA par une baisse des cotisations sosiales, bien évidemment du point de vue du consommateur.

    Du point de vue de l’entreprise, répercutera-t-elle la baisse (tout ou partie) de cotisations sociales sur son prix de vente ?

    Là est la question. Si la réponse est négative, alors le pouvoir d’achat du consommateur est forcément réduit, si aucune autre charge est modifiée.







Palmarès