• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bavard

bavard

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 23 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • bavard bavard 14 novembre 2009 23:08

    Ouais, y en a ras le bol de cette histoire de grippe qui n’existe pas. C’est que de l’intox. Qu’ils aillent se faire voir avec leur réaction « citoyenne ».
    C’est des abrutiis. Au XVI e siècle ils auraient soutenu l’inquisition, ils sont aux ordres de l’autorité , de n’importe quelle autorité.


  • bavard bavard 14 novembre 2009 19:27

    Non, mais c’est incroyable, vous êtes un fanatique de « modernisme » ringard, de la déesse de la raison scientifique, vive le progrès scientifique ! Les autres sont des illuminés ! Vive la médecin,e moderne, les labos sauveurs et le camarade Staline, avec des mecs comme vous la vaccination, et la normalité, serait obligatoire !
    J’ai des frissons dans le dos quand je vous lis.


  • bavard bavard 14 novembre 2009 18:57

    Oui, j’ai trouvé la thèse amusante. Au trentième degré...
    Non, les gens ne sont ni aussi machiavéliques et encore moins malins. Ils sont au premier degré.
    Roselyne B croit à son vaccin. Un vendeur croit toujours à son produit. Il n’y a pas tant d’hypocrisie que des idées fixes. Un besoin intense d’avoir raison sinon de se discréditer à se propres yeux. Interrogez-vous, n’êtes-vous pas comme ça ? Ne niez-vous pas quelquefois l’évidence pour ne pas avouer que vous vous êtes trompés ?
    Si les politiques avouent qu’ils se sont plantés sur cette affaire, ils avouent qu’ils ont balancé le fric des contribuables aux labos.
    Les pauvres, le discrédit. Ils ont intérêt à faire circuler une rumeur comme cette article qui viserait à dire « ils sont pas si bêtes » et remonterait leur cotte.
    Mais la vérité est bien plus triste, même pas un petit complot mondial, à peine une affaire de fric. Non, de la bêtise de fonctionnaires gogos qui croient tout ce que leur dit l’OMS, une croyance dans l’insititutionnel, dans les « autorités ». Et c’est sûr que dans les pontes de l’OMS, y a des mecs qui bossent pour les labos. Mais ça leur semble normal, c’est comme la bourse, la finance, le profit, le capitlaisme, point.
    On peur comparer leur grippe à la guerre de 14/18.
    Devoir national, patriotisme. Et les politiques, stupides (peut-être politique c’est un métier pour des gens pas très intelligents et plutôt assoiffés de pouvoir ?) je disais, les politiques décrétaient la mobilisation générale pour une guerre absurde qui profitait aux marchands de canons (ça se trouve les mêmes mecs que big-pharma de nos jours !)
    Là, c’est la mobilisation type « devoir de citoyen » contre un virus qui existe à peine, et ils y croient les politiques, ils sont prêts à se faire vacciner à la télé pour montrer leur détermination à vaincre une maladie qui semble ne pas exister, pas plus que des raisons de faire la guerre aux Allemands en 14/18, comme l’a d’ailleurs souligné Sarkozy le 11 novembre. Mais il a fallu attendre 100 ans pour dire ça, alors que les pacifistes d’alors l’avait compris au premier coup d’oeil !
    Alors ? Les politiques sont-ils stupides ou intensément malhonnêtes ? Le débat est ouvert !


  • bavard bavard 24 juin 2009 07:48

    Moi je trouve le développement excellent.
    Même si je suis personnellement horrifié par le port de la Burqa. C’est pour moi totalement arriéré, et je trouve que planquer les femmes comme ça c’est juste un peu barbare... je suis un mec plutôt anar dans le fondement de mes émotions qui me font ne pas aimer tous les folklores, y compris la messe, shabbat, le pardon des bretons, et la gauche laïcarde avec sa tradition de donneurs de leçon et de profs de philo marxistes et de jacobins de mes deux ! Fuck them all ! Robespierre, Pétain, et tous les monothéistes...
    MAIS il y a une différence entre ses émotions de petit français, et le fait de légiférer. Une obsession « républicaine » de légiférer, toujours plus légiférer. Moi je trouve que tous ces laïcards de choc ont un petit côté guillotineur de 1793 ! Et un petit côté mesquin franchouillard.

    Mais, il faut pas se voiler la face (elle est bonne hein ?).
    C’est contrariant de voir des nanas avec des Burqa (et encore moi j’en vois pas, j’habite à Paris dans un « bon » quartier), pas parce qu’on est révolté par leur sort , ça c’est de la litterature, mais bien que vu l’expansion démographique des musulmans, on a les jetons de voir la France transformée en république islamique.
    Les religieuses ça fait partie du décors et du « Gendarme de St Tropez », mais les femmes en Burqa. Elles semblent sorties de Tintin « Coke en Stock » quand Haddock se prend un plat de couscous dans la tronche envoyé par une fatma.
    Alors les gars, dites-le, vous avez la trouille de perdre les avantages gagnés par Charles Martel à Poitiers

    C’est comme à l’école, j’ai fait la thèse, l’antithèse et je conclus :

    Non, je ne suis pas pour une loi interdisant la Burqa pour toutes les raisons citées par l’article, mais je suis pour l’ouverture de centres de liberté, où qui que ce soit se sentirait une envie de retrouver sa propre détermination et d’échapper à un diktat familial pourrait venir s’exprimer.

    Mais, à tout réfléchir, l’interdiction de la Burqa nous choque parce qu’elle ferait jurisprudence à nos petits particularismes auxquels on tient.
    Mais d’un point de vue pratique, et pour des tas de raisons tenant à notre culture et à notre conception de la liberté, on ne serait pas vraiment contre... à part que si les femmes portant des Burqa étaient verbalisées par la police, leur famille les maintiendrait simplement cloitrée à la maison : la prison en double.

    Non, il faut promouvoir la liberté, et la liberté de ne se promeut pas à coup d’interdictions, messieurs les « républicains » !


  • bavard bavard 20 juin 2009 05:38

    C’est quand même un vrai déchaînement de haine. Curieusement personne n’est modéré au sujet de la scientologie. Ou archi contre, frôlant l’hystérie, ou totalement pour, ne tolérant aucune critique. Et pourtant le sujet n’a rien à voir avec tout cela, mais je pense que les détracteurs n’en ont lu des passages que pour mieux essayer de s’en moquer et le traîner dans la boue, et que les zélateurs manquent souvent d’esprit critique.
    De définir la scientologie par ses principaux défauts est un peu extrême, c’est zapper le contenu réel du sujet. De toute manière les attaquent qu’ils subissent resserrent les rangs, c’est donc une stratégie stupide. Pour ceux qui voudraient vraiment en faire voir à la scientologie c’est la mauvaise méthode, les romains avec la persécution d’état ont perdu contre les chrétiens.
    L’intelligence et pas la force brutale est toujours la bonne méthode pour quoi que ce soit.







Palmarès