• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Imparti

Imparti

En vie de compréhension et de fraternité.
Esprit de complémentation.

Ttendance à énoncer le complément pour rétablir l'unité.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 23 79
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires


  • Imparti Imparti 14 avril 12:43

    Ficron, Maillon... Mélengeon

    Et pour mélanger, pour ne pas trop se sectoriser (sur un seul « contre » tous... les autres), songeons au suffrage pondéré comme mis en œuvre, par exemple, dans cette espèce de sondage.


  • Imparti Imparti 28 mars 19:51

    Pour une autre façon de voir, un autre mode de scrutin :

    http://elire.free.fr/


  • Imparti Imparti 28 mars 19:48

    Et pour une autre façon de voir, un autre mode de scrutin :

    http://elire.free.fr/


  • Imparti bayrolien 27 avril 2007 16:17

    Non « il n’y a pas eu de suffrage universel » ! L’emploi du passé composé est incorrect. Nous sommes actuellement au présent en plein dedans ! En plein dans le suffrage universel direct à deux tours.

    Qui êtes vous pour dire qui devrait la fermer et qui devrait l’ouvrir ? Précisément Ségolène Royal fait partie de ceux qui selon vous serait habilitée à l’ouvrir. Et c’est elle qui a demandé à François Bayrou de venir débattre avec elle. Ce n’est pas lui qui ne l’a ni demandé ni encore moins ne l’a imposé.

    Ségolène a parfaitement le droit de discuter avec qui elle veut ! Et de souhaiter que ses discussions soient connues du public ! C’est même quelque chose qui est tout à son honneur. Par ce geste, elle honore la démocratie. Contrairement à Jacques Chirac qui refusa jusqu’à débattre avec le candidat que le peuple lui avait choisi comme concurrent en 2002. Quel mépris pour les électeurs !

    Il n’y a rien de clos. Sauf peut-être, et avec une forte probabilité, votre esprit.


  • Imparti bayrolien 27 avril 2007 16:04

    Qui vous a permis de me tutoyer ?

    Il n’y a aucune allusion à des origines hongroises. Je sais parfaitement qu’il a des origines hongroises et cela m’est tout à fait indifférent. Je dirais même que parmi les pays que j’ai visités, j’aime assez la Hongrie.

    Je ne vois aucune raison d’avoir honte de ses origines. Vouloir les cacher serait un manque d’assurance, de confiance en soi.

    Au fond c’est cela qui nous sépare : je suis pour regarder les choses en face, pas vous, ni lui. La preuve glaçante quand il lâche à Michel Onfray « qu’il n’a jamais rien entendu d’aussi absurde que la phrase de Socrate « Connais-toi toi-même ». »

    Cela veut tout dire !

    Quant à l’histoire d’anticonstitutionnel, votre supposition est fausse. Je faisais allusion aux propos du grand démocrate et humoriste André Santini.

    Ce n’est pas parce que quelqu’un n’apporte pas la preuve de ce qu’il rapporte qu’il ment.

    En revanche traiter (sans avoir été de près ou de loin témoin de la chose) celui qui rapporte quelque chose de menteur parce qu’il n’aurait pas encore apporté de preuve c’est clairement de l’inconséquence voire de la diffamation.







Palmarès