• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

beijaflor

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • beijaflor 12 novembre 2009 22:20

    Étrange... Je croyais que nous vivions dans une démocratie représentative : Sarkozy et ses « sbires », comme vous dites, on été élus par des Français. Lesquels avaient, au second tour, le choix entre deux candidats. Donc j’en déduis que considérer le gouvernement comme étant « monstrueux » (hé, faut quand même pas exagérer, on ne vit pas en Corée du Nord), c’est considérer les électeurs comme des monstres en puissance. Alors, s’il vous plaît, avant de jouer du clavier pour m’insulter, prenez le temps de considérer mon opinion, posément... Réfutez-moi en argumentant, cela élèvera un peu le débat.
    Bonsoir.



  • beijaflor 11 novembre 2009 10:50

    Entièrement d’accord avec vous Calmos. Et les propos hostiles et surtout bien falots que Mme NDiaye se pâme à tenir à l’encontre de ces « monstrueux » Français, à son goût visiblement trop imbéciles (et trop sexistes bien entendu) pour reconnaître la haute carrure politique de Ségolène Royale, ces propos hostiles auraient-ils été tenus par un Blanc à l’encontre de quelque gouvernement africain, que des voix se seraient élevées pour crier au racisme...
    Deux poids deux mesures, pour changer....
    Mais qui est raciste ? Celui qui juge Mme NDiaye, indépendamment de la couleur de sa peau, c’est-à-dire sur ses actes et ses paroles ?
    Ou celui qui vous menace de vous mettre un poing dans la figure parce que vous avez osé critiquer une femme noire ?
    Qui est insultant finalement ? C’est indubitablement celui qui estime qu’on n’a pas le droit de critiquer quelqu’un parce qu’il est noir. Celui qui voit d’abord la couleur de peau de quelqu’un avant d’entendre ce que dit celui-ci... L’enfer est pavé de bonnes intentions....







Palmarès