• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

belbernard

belbernard

Ingénieur de recherche au CNRS retraité, consacre la majeure partie de son temps à s’informer sur les publications relatives à la santé, dont il met à l’épreuve les recommandations au quotidien, tout en parcourant les sentiers du massif des Maures.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • belbernard belbernard 28 juillet 2008 00:12

    @emma : " Bien que je n’aime pas que vous qualifiiez l’académie de médecine d’expert Autoproclamés..."

    Ce n’est pas l’Académie que je qualifie ainsi, mais les membres qui ont rédigé et/ou signé le communiqué du 10 juin.



  • belbernard belbernard 21 juillet 2008 17:13

    1) Ne pas confondre "mortalité infantile" et "mortalité infantile périnatale".

    2) Pour ce qui est de la mortalité maternelle, les pays européens qui font mieux que la France sont justement ceux qui ne se sont pas engagés sur la voie d’une surmédicalisation systématique de l’accouchement. En ce qui concerne l’hémorragie post-partum, que vous citez comme première cause de mortalité maternelle, collectif CIANE a saisi l’INSERM et demandé à la CNAMTS de financer conjointement une étude épidémiologique sur les causes non symptomatiques de l’HPP, avec l’appui du Comité National d’experts sur la mortalité maternelle. Une étude portant sur plus de 9000 cas a été confiée à l’équipe du Prof. Gérard Bréard (INSERM 149) et achevée en 2007. (Nous attendons les résultats). Voir :
    http://wiki.naissance.asso.fr/index.php?pagename=DossierHPP

    3) Les chiffres que vous citez ne font donc que prouver l’inefficacité de cette stratégie de médicalisation à outrance qui s’est imposée à partir d’une croyance (aux miracles de la technologie) et non à partir de données de la médecine factuelle. Le but de l’article (le titre était clair à ce sujet) est de rappeler que si l’on cherche à justifier une pratique médicale c’est la médecine factuelle qu’il faut interroger et non les affirmations d’experts autoproclamés, fussent-ils membres d’une académie par ailleurs très respectable...

    4) Cet article n’était pas un plaidoyer pour le "retour à la nature" mais pour l’élargissement de l’offre de soins incluant une filière physiologique pour les grossesses à faible risque, précisément comme dans ces pays qui font "mieux que nous" ! Voir à ce sujet la Plateforme périnatalité 2007 du CIANE :
    http://wiki.naissance.asso.fr/index.php?pagename=PlateformePerinatalite2007

    5) La définition de l’activité de doula et la position "ni pour ni contre" de l’AFAR au sujet de leur professionnalisation sont exposées sur la page citée dans la référence [15] :
    http://wiki.naissance.asso.fr/index.php?pagename=AfarMotionDoulas

    Bernard Bel
    Secrétaire de l’Alliance francophone pour l’accouchement respecté (AFAR)



  • belbernard belbernard 8 août 2007 19:44

    L’élargissement de l’offre de soins est au coeur de la politique périnatale du Royaume-Uni, depuis plus d’une décennie (et notamment le rapport parlementaire « Changing childbirth »). Une politique qui se heurte toutefois au manque de moyens, d’où un résultat en demi-teinte mais qui mérite d’être pris en considération vues les statistiques périnatales meilleures qu’en France.

    Un article récent du Guardian pose très bien le problème en montrant les résultats remarquables obtenus avec l’accompagnement global (« continuous care ») :
    http://www.guardian.co.uk/g2/story/0,,2133185,00.html

    J’espère que nous trouverons le temps de le traduire ou de le résumer en français. A noter quand même que lorsque cet accompagnement global est institué comme clé de voûte de la prise en charge, les taux de césarienne diminuent drastiquement, les besoins de péridurale diminuent dans de fortes proportions, le taux d’allaitement maternel augmente, et les taux d’accouchements à domicile passent la barre des 10%... Comme quoi tous ces indicateurs sont reliés en raison d’une approche raisonnée (« evidence-based », basée sur les données scientifiques) qui contraste radicalement avec celle que nous avons en France (« mon gygy est formidable »)...

    Heureusement, en France nous avons la Haute autorité de santé (HAS) qui émet des recommandations de pratique clinique avec des groupes de travail formés à la fois de professionnels de santé et d’usagers. Voir à ce sujet l’intervention remarquable d’Etienne Caniard à un colloque européen :
    http://www.csi.ensmp.fr/WebCSI/MEDUSE/conferences/Conference1/Papers/Sessio n4/DL.php?DL=CANIARD_ENG.pdf

    C’est en renforçant ce partenariat usagers/professionnels/pouvoirs publics, dans un esprit de coopération démocratique, que nous pensons pouvoir faire évoluer le système. Car ça marche :
    http://wiki.naissance.asso.fr/index.php?pagename=CIANEparticipationHAS

    Bernard Bel
    Secrétaire de l’AFAR
    Collectif Interassociatif autour de la Naissance
    Webmestre du Portail naissance http://naissance.ws
    et de CianeWiki http://wiki.naissance.asso.fr







Palmarès