Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

ben_voyons_ !

ben_voyons_ !

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 793 0
1 mois 0 20 0
5 jours 0 5 0

Derniers commentaires

  • ben_voyons_ ! (---.---.---.156) 2 août 00:13
    ben_voyons_ !

    Dés l’été 1944, les alliés furent terrifiés à l’idée de recevoir sur la figure un missile allemand

    avec en guise de charge un dispositif nucléaire (de même que la crainte d’utilisation d’armes chimiques, détenues par l’armée allemande en quantités énormes, sur le théâtre d’opérations du débarquement).

    Le gouvernement britannique a songé quitter Londres en août 1944 mais cela aurait fini par se savoir et par créer une panique générale.

    Quand les premiers A-4 (V2) sont tombés avec des charges classiques, ça été un soupir de soulagement.

    Simultanément, l’effort des bombardements alliés s’est concentré sur des zones ou villes à l’intérêt stratégique limité, contenant majoritairement des populations ; autant de bouches en moins à nourrir après-guerre, et on pourra récupérer les précieuses infrastructures (dans bien des domaines industriels, scientifiques, les Allemands étaient largement en avance sur les autres nations de l’époque = aéronautique, électronique, chimie, navigation, …) ; quand Hitler s’en est rendu compte, fou de rage, il a ordonné une politique de « terre brûlée » : faire sauter usines, ponts, tout ce qui pouvait être récupérable ou utilisable par l’ennemi ; raté, à la fin de la guerre, plus de 75 % du potentiel économique de l’Allemagne était intact (en comparaison, celui du Japon était inférieur à 60 %). 

  • ben_voyons_ ! (---.---.---.156) 2 août 00:10
    ben_voyons_ !

    Le sceau du secret sur la naissance des armes nucléaires reste malheureusement bien présent (une chape de plomb diraient certains facétieux).

     

    Dès la fin des années ‘1930, la course à l’arme nucléaire s’est généralisée au sein des Etats les plus avancés technologiquement.

    France – Allemagne – Etats-Unis – Italie – Japon – Grande-Bretagne.

    En 1939, c’est la France qui était à la pointe de la recherche ; cette année, Frédéric Joliot-Curie a déposé un brevet concernant un « explosif nucléaire » ; sans la guerre, c’est peut-être la France qui aurait été l’inventeur de « La Bombe ».

    Au même moment, les Allemands entamaient des recherches fructueuses mais gâchées par les méthodes inadaptées des services de la SS chargés de la supervision : dispersion des bureaux d’études et d’essais, lourde bureaucratie handicapante, obsession maladive du secret, éviction de certains chercheurs doués sous prétexte xénophobe, etc… (Les Américains, au contraire, ont regroupé leurs forces au sein du projet « Manhattan », avec juste une fixette anti-communiste).

    En 1943, les Soviétiques réclamaient déjà aux Américains de l’uranium (Steven J. Zaloga, The Kremlin Nuclear Sword, 2002, toujours inédit en langue française depuis 13 ans, les Français n’ont pas besoin de savoir tout ça…).

    Très tôt, les Allemands ont enrichi de l’uranium, issu des mines tchécoslovaques.

    Mais le processus d’élaboration de l’arme a été lent compte tenu des perturbations causés par les bombardements alliés.

    Les Japonais étaient aussi dans la course et leur réacteur basé à Hungnanm (actuellement Corée du Nord) fut démonté par les Soviétiques qui récupérèrent ainsi de précieuses informations sur la technologie de fission nucléaire.

  • ben_voyons_ ! (---.---.---.156) 1er août 23:58
    ben_voyons_ !

    Comportement des autorités américaines :

     

    A partir du 20 août 1945, envoyée par le ministère de l’Education du Japon, arrive une mission chargée de filmer ce qui reste des villes, ce qui s’y est passé. L’opérateur Akira Iwasaki comment à filmer les effets des explosions, la détresse des survivants.

    L’arrivée des troupes d’occupation met fin à cette mission : les rushes sont confisqués et on interdit à Iwasaki de continuer à filmer.

    Une mission d’enquête américaine autorise enfin le cinéaste à poursuivre son travail mais sous une stricte surveillance ; puis il sera remercié et le résultat sera une compilation réalisée par l’armée américaine, de 3 heures, intitulée « Effects of the atom bombs » répartie comme suit :

    -  85 % consacré aux dégâts matériels

    -  15 % consacré aux dégâts sur les humains…

    Les Japonais ne recevront une copie du film qu’en 1968 …

    Tous les films documentaires consacrés aux dégâts des bombes nucléaires seront classés « top secret » jusqu’en 1965.

    La déclassification ne se fera qu’au compte gouttes jusqu’à nos jours…

    (d’après Hélène Puiseux, l’apocalypse nucléaire et son cinéma, Cerf 1988)

     

  • ben_voyons_ ! (---.---.---.156) 29 juillet 23:24
    ben_voyons_ !

    Il existe un endroit au Monde avec 0 % de chômeurs, une île au large de l’Inde, appelée North Sentinel :

    http://www.20minutes.fr/monde/1659467-20150729-north-sentinel-ile-personne-peut-approcher

    Désolé pour l’introduction de l’article, qui annonce stupidement « au large du golf du Bengal » (le journaliste du XXIème siècle est-il un profond crétin inculte ? Je pense que oui, hélas).

    Mais l’article est très instructif.

    Le peuple autochtone défend farouchement son île et essaie de tuer toute personne téméraire tentant d’y accoster ; 0 % de chômage, ça se défend.

    Attention aux mauvaises langues qui prétendent que ces individus sont en fait contre l’immigration et que ce sont donc de véritables fachos...

    Peut-être sont-ils fachos, mais eux, ça fait 15.000 ans (quinze mille) qu’ils vivent en harmonie avec leur île et n’ont jamais été faire chier leurs voisins...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_de_North_Sentinel

  • ben_voyons_ ! (---.---.---.156) 29 juillet 22:51
    ben_voyons_ !

    Mais enfin de quoi parlez-vous ?

    Ce que je constate et qui est passé sous silence, c’est de nombreuses grandes entreprises qui font désormais travailler gratuitement... le consommateur !

    - les stations service en carburant,
    - les agences postales, c’est désormais le client qui doit faire de travail du guichetier,
    - en grande surface, c’est désormais le client qui doit désormais établir lui-même sa facture devant un ordinateur...
    - les caisses des grandes surfaces sans... caissier ni caissière, non pas remplacés par un robot, mais par le consommateur !
    - Pôle Emploi et d’autres administrations (des assureurs aussi) qui flanquent l’usager devant un micro-ordinateur et qu’il se débrouille lui-même !
    etc...
    etc...

    Et sans oublier tous les métiers où on essaie de virer les acteurs remplacés par des... « particuliers » (comprendre fonctionnaires et assimilés fonctionnaires dont ces revenus ne sont pas déclarés) ou, pire, par des « bénévoles » (merci les associations, exception française, associations prédatrices et destructives) !!!
    - services (taxis, transport de courrier & colis, coiffure, guide-conférenciers, garagistes, etc...)
    - commerce (de biens de toutes sortes, sans exceptions, y compris alimentation, tabac & biens immobiliers),
    - organisations de manifestations « culturelles »,
    j’en passe et des meilleures.

    La robotisation concerne essentiellement l’industrie et L’INDUSTRIE FRANCAISE N’EXISTE PLUS, elle a été délocalisée à 99 %, notamment en Chine.
    En Chine, c’est des Chinois qui bossent dans les usines, PAS DES ROBOTS.

    Et le travail n’exige pas nécessairement un employeur, comme vous l’écrivez ; je trouve hallucinant le dégout des français envers le travail indépendant !! (déclaré bien sûr, par ce que non déclaré, ils adorent)
    Seriez-vous des esclaves-nés, passant continuellement votre vie à vous lamenter plutôt que de vous prendre en charge ?







Palmarès